Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Manifestation contre l'euthanasie le 12 avril ?
2 travailleurs indépendants en faillite se suicident chaque jour en France

De l'avortement à l'euthanasie : la même logique

C'est un député de gauche, Olivier Falorni, qui fait ce lien :

605694"Il y a quarante ans, ici même, la France accordait enfin aux femmes le droit de disposer de leur corps. Pourtant, le droit de disposer de leur mort reste encore aujourd’hui refusé aux Français.

Le débat s’ouvre aujourd’hui ; je poserai plusieurs questions. Aurons-nous en 2015 le même courage qu’a eu Simone Veil en 1974 ? Je le souhaite. Allons-nous continuer cette obstination déraisonnable, cet acharnement politique à ne rien changer, ou si peu ? J’espère que non. [...]

Est-il acceptable de devoir s’en remettre à la clandestinité pour pouvoir partir dignement, comme autrefois les femmes s’en remettaient au secret des « faiseuses d’anges » ?"

Commentaires

Long John Silver

Si l'on suit la même logique, il faudrait aussi metre en place un délit d'entrave à l'euthanasie et punir tous ceux qui s'opposeraient à ce genre d'acte : des associations comme SOS Amitié seraient tout simplement dissoutes, et les initiatives visant à prévenir le suicide pourraient elles aussi être compromises.

stephe

Il faudra que falorni et consorts expliquent en quoi il est "digne " de se suicider ou d'être "suicidé" (merci pour les personnels soignants transformés en tueurs). Quant au rapport fait avec la sinistre loi veil il augure très bien des dérapages qui suivront inévitablement et très vite.

robert

De nombreux personnes devenues handicapées ont voulu mourir. 2, 3 ans après, elles regretteraient d'être mortes !

Il en est de même avec les chagrins d'amour ! L'être aimé ayant disparu, on pense que la vie ne vaut plus le coup d'être vécue ! Après plusieurs mois, la roue à tourné ! On retrouve envie de vivre !

De nombreux suicides n'auraient pas eu lieu si une personne avait été là au bon moment ! Comme quoi le droit de disposer de son corps ne veut rien dire ! D'autre part, on est né avec, mais nous l'a-t-on vraiment donné ? Car ce corps on ne l'a pas choisi ni voulu ! On ne l'a pas non plus acheté !

C.Bouhier

C'est très bien!
La génération qui a voté l'avortement aura l'euthanasie, c'est justice

nemo

"Aurons-nous en 2015 le même courage qu’a eu Simone Veil en 1974 ?"

Cette question révèle un aveuglement effarant et criminel .

mireille boris

"faiseuse d'anges" ou "planning", c'est un si mauvais moment à passer que je souhaite à tous ces beaux parleurs d'en faire plusieurs fois l'expérience, avant qu'en conséquence, ils ne demandent le droit à mourir dans la dignité, via une sédation enfin douce...

JAMET

C'est en effet la même logique. L'avortement on tue des enfants. L'euthanasie on tue des patients en fin de vie. dans les deux cas : le crime LEGAL. Quelle HORREUR!!! A combattre de toutes nos forces et ne rien lâcher.

LB

Cela viendra, patience. Quand une société ne craint plus Dieu tout est possible, c'est l'Enfer sur terre.

Laurent

Si la loi passe, cela sera comme pour la Loi Veil : réservée à l'origine pour des cas exceptionnels et devant s'accompagner de mesures permettant l'alternative, 40 ans plus tard, devient "droit" et résultat 200.000 morts par ans.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.