Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Lettre ouverte de lycéens français à Mgr Gollnisch
Contactés, bon nombre de candidats ne signent pas la charte LMPT

Je m'accroche à la vie et je ne lâche rien

Beau témoignage de Loïc Liber, tombé sous les balles de Mohamed Merah le 15 mars 2012, devenu tétraplégique et qui vit depuis trois ans "à l'hôpital d'instruction des Armées Percy de Clamart (Haut-de-Seine) avec le soutien d'Audrey, sa compagne, et pendant très longtemps avec celui de sa mère Émilienne, mère courage qui avait tout abandonné en Guadeloupe pour être au chevet de son fils."

Commentaires

oliroy

Je ne suis personne, mais je voudrais faire part de ma sympathie à cet homme courageux. Qu'en ce jour de la Saint Joseph, celui ci lui obtienne du Ciel une guérison totale et que ceux qui l'ont agressé entrent dans la miséricorde de Dieu.

cabudan

Honneur et courage à ces victimes indirectes de l'incurie gouvernementale.

logorrhée

Pour ce monsieur, il est essentiel que les moyens financiers et humains, dans le respect de sa personne soient mis en place pour lui assurer la meilleure qualité de vie possible et dans beaucoup d'amour...
Souvent la médicalisation à domicile est un premier pas...
Mes prières les plus profondes l'accompagnent voilà quelqu'un qui mérite vraiment la légion d'honneur et le soutien de la France...
Alors là oui "Je suis totalement Loïc"Charlie
Y a-t-il un moyen aussi concret de soutenir ce monsieur et sa moitiée(Visite, courrier à lui faire passer , finances ....que sais-je ?)

Exupéry

Ce serait pour moi un honneur de pouvoir dire "je suis Loïc Liber", je le suis de cœur, mais n'ai ni son courage ni ses souffrances. Prions pour lui.

Roque

Ma femme étant tétraplégique depuis bientôt 23 ans, je connais ce chemin déchirant qui nous met - par surprise - dans le chemin de la Charité du Christ.

Le Seigneur nous a pris par la main et nous a emmenés infiniment plus loin que nous ne voulions aller. Par Sa grâce seulement.

Sandrine

bravo Loïc

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.