Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



"Chère communauté gay, vos enfants souffrent"
C’est arrivé un 29 mars…

Menaces de mort, intimidation... : à Arras, plaintes en série contre l'équipe socialiste

Plainte HervilAlors que les habitants du canton d'Arras 2 devront départager demain l'UMP, arrivée en tête au premier tour des élections départementales avec une centaine de voix d'avance, le FN et le PS, les socialistes, arrivés troisièmes avec 25,27% des voix, semblent perdre leurs moyens, ou plutôt employer les grands moyens. Du moins si l'on en croit les faits que nous rapporte un membre du SIEL :

"Un responsable des Jeunes du SIEL Pas de Calais [ndlt : il était engagé au sein de LMPT et a organisé les veillées d'Arras], aidait hier soir l'équipe FN à coller et à surveiller leurs affiches, à Arras. Il était avec Kevin Bytebier, candidat FN dans le canton.

L'équipe a pris des photos des panneaux avant minuit. Puis a fait une dernière ronde de surveillance après minuit. Elle a découvert que non seulement les affiches FN avaient été arrachées, mais que le PS avait continué à coller, donc après minuit.

Dans le centre ville d'Arras - ville déserte à cette heure -, continuant sa ronde, l'équipe a été violemment interpellée par des nervis sortis en courant et en hurlant d'une BMW qui n'a même pas pris le temps de se garer. Des gros bras, accompagnés du candidat PS Thierry Occre, l'ont agressée brutalement. Reconnu, il a clairement été menacé de mort, à plusieurs reprises, par un membre de l'équipe PS, et non pas par le candidat PS présent sur les lieux. L'un des militants PS a menacé de le frapper à plusieurs reprises, vivement encouragé par Thierry Occre "qui lui a suggéré de le frapper au visage à deux reprises". L'équipe FN a été obligée de décamper.

Plainte a été déposée immédiatement au commissariat. Là, il a appris que l'équipe UMP avait alerté la police pour les mêmes raisons contre les mêmes personnes, dont le candidat PS.

L'UMP va déposer plainte ainsi que le FN, et ils envisagent de saisir le Tribunal Administratif concernant les irrégularités de ce 2e tour (affichage après minuit).

Le SIEL publiera un communiqué officiel dès lundi matin. Le SIEL va se constituer partie civile dans la plainte."