Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



"60 000 trisomiques au Maroc. Faut-il autoriser l’avortement ?"
10 mars : rassemblement contre la proposition de loi sur l'euthanasie

Mgr Giraud nommé archevêque de Sens et Auxerre

A-Cannes-Mgr-Giraud-veut-montrer-que-l-Eglise-aime-le-cinema_article_popinMgr Giraud était jusqu'à présent évêque de Soissons et était connu pour ses "twitthomélies". Il utilise également twitter pour faire passer des messages comme celui-ci en 2011 :

"La vie religieuse attire des jeunes là où la liturgie est soignée, la fraternité réelle, le projet (et habit) distinctif"

Il a également encouragé ses fidèles à aller manifester le 13 janvier contre la loi Taubira, défendu le principe du célibat des prêtres et pris des positions pour la défense des embryons. il avait aussi organisé dans sa cathédrale une veillée pour la vie naissante. 

Commentaires

Luc

Cela nous change de certains qui feraient mieux de quitter l'église ! Comme le cardinal Reinhard Marx, président de la conférence des évêques allemands par exemple, Mgr Johan Bonny (évêque d’Anvers), le cardinal Kasper, le prêtre Nicolas de Bremond d’Ars ou Monseigneur Di Falco (diocèse de Gap) ...

On voit avec ces religieux, la loge ecclésiale en pleine action !

L’œuvre de démolition de l’Église Catholique, comme le souligna Mgr John Joyce Russel, n’a pas pour but de « supprimer complètement l’organisation Catholique Romaine, mais de la transformer en un grand ordre mondial qui s’occuperait exclusivement de questions humaines avec des objectifs uniquement humanistes, et ce, grâce à la création d’une « Maison de l’Homme sur la Terre », une « Nouvelle Ère de l’Homme » et « une Église Universelle de l’Homme ».

Anne

A Luc, quelques réflexions...

Le 17 décembre 1936, sainte Faustine, la messagère de la Divine Miséricorde, écrivait : « J’ai offert ce jour pour les prêtres, j’ai souffert plus que jamais intérieurement et extérieurement. Je ne savais pas qu’on pouvait tant souffrir en un jour… Je lutte toute seule, soutenue par Son bras contre toutes les difficultés qui se dressent comme des murs infranchissables devant moi…; »

N’est-ce pas curieux que sainte Faustine ait souffert son pire jour de souffrance, se sentant comme Jésus à Gethsémani trahi par Juda, le jour de la naissance du pape François (né le 17 décembre 1936) ? se demanda Kelly Bowring sur son blog.

https://fromrome.wordpress.com/2014/12/14/dr-kelly-bowring-std-an-open-letter-to-pope-francis/

Kelly Bowring, professeur de théologie, bardé de diplômes, dont un doctorat de l’Université pontificale Saint Thomas d’Aquin (l’Angelicum), est notamment l’auteur d’une trilogie fondée sur les apparitions et les révélations privées.

Il est intéressant de voir ce qu’il dit du 13 octobre :

Le 13 octobre 1884, Léon XIII eut sa vision terrifique de l’avenir de l’Eglise et composa la prière à saint Michel Archange pour combattre l’influence du démon. Saint Jean-Paul II disait : « Même si aujourd’hui on ne récite plus cette prière à la fin de la célébration eucharistique, je vous invite tous à ne pas l’oublier mais à la réciter pour obtenir d’être aidés dans le combat contre les forces des ténèbres et contre l’esprit de ce monde. »

Le 13 octobre 1917, c’était la « danse du soleil » à Fatima, au terme de laquelle le soleil, secoué de tremblements, chuta en zig-zag vers la foule terrifiée.

Le 13 octobre 1973, c’est le troisième et dernier message de la Vierge à Akita au Japon : « L’action du diable s’infiltrera même dans l’Église, de sorte qu’on verra des cardinaux s’opposer à des cardinaux et des évêques se dresser contre d’autres évêques. Les prêtres qui me vénèrent seront méprisés et combattus par leurs confrères. Les églises et les autels seront saccagés. L’Église sera pleine de ceux qui acceptent les compromis. Le démon poussera beaucoup de prêtres et de consacrés à quitter le service du Seigneur. Il s’acharnera spécialement contre les âmes consacrées à Dieu. La perspective de la perte de nombreuses âmes me rend triste. Déjà la coupe déborde; si les péchés croissent en nombre et en gravité, bientôt il n’y aura plus de pardon pour ceux-ci. »

D’où la conclusion de Kelly Bowring :

« Le 13 octobre 2014, premier jour du schisme catholique qui se développe ? » Ou, selon le titre de son article: Le jour dont on se souviendra comme du début du schisme catholique ?

A noter que c’est le 13 mai 1981 que Jean Paul II tombe sous les balles, place Saint Pierre. C’est le jour que le pape avait choisi pour annoncer la création du Conseil Pontifical pour la Famille mais aussi l’Institut sur le Mariage et la Famille, à l’Université du Latran.

http://www.evangelium-vitae.org/actualite/2594/il-protege-et-defend-la-famille-et-la-vie–il-doit-mourir-notredame-de-fatima-le-sauve.htm

Andrée

Le 13 octobre 2014 n'était que la présentation par l'église du rapport d'étape de dix pages, synthétisant les travaux du synode (assemblée d'évêques convoquée par le pape, sur la famille).
http://www.francetvinfo.fr/societe/religion/laicite/homosexualite-divorce-concubinage-l-eglise-reverrait-elle-son-dogme-sur-la-famille_718961.html

Pour l'instant, il n'y a pas eu de décisions malheureuses !

fauche

pourquoi ces chaises musicales d'évêques ?
Pourquoi les évêques changent-ils autant de diocèses et les curés de paroisse ?
Qu'est-ce que c'est que cette manie du changement ?

ANNA

Ce diocése a beaucoup de chance,c'est un évéque courageux et malheureusement il ne sont pas nombreux!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.