Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Collège-Lycée Averroès de l'UOIF : l'arbre qui cache le désert !
Les élus s'offrent un parachute en cas de défaite électorale

Mgr Pascal Gollnisch répond à la lettre ouverte de lycéens

Suite à la lettre ouverte de lycéens à Mgr Gollnisch, directeur de l'Oeuvre d'Orient, ce dernier nous fait parvenir cette réponse :

G"Chers amis,

Vous avez écrit une lettre ouverte pour manifester votre désaccord sur mes positions concernant les Français qui iraient se battre en Syrie.

La Syrie est en guerre civile avec des centaines de milliers de morts, de blessés, et des millions de personnes déplacées, chassées de chez eux.

Chaque jour je suis en contact avec les chrétiens de ce pays et nous essayons de les aider.

Nous sommes horrifiés par les centaines d’européens qui vont se battre avec le DAESH.

Il faut rendre à la Syrie le soin de décider de son avenir. Il faut limiter les interventions étrangères. Quelques dizaines d’européens ne changeront rien. De plus la guerre est un métier. Cela ne s’improvise pas.

Elle n’est pas un choix individuel, mais de la responsabilité des pouvoirs publics. Les chrétiens ne sont pas des mercenaires.

Il faut arrêter la guerre, et c’est à cela que les chrétiens doivent se consacrer. Il faut soulager les souffrances de la population. Il faut agir vers les autorités nationales et internationales.

Un engagement des européens avec le régime sera exploité avec les medias pour faire un très mauvais parallèle avec le DAESH.

Il faut se garder contre un faux héroïsme et écouter les vrais besoins des chrétiens d’Orient.

Mgr Pascal Gollnisch"

Commentaires

Jean Saint-Marc

La mission des clercs n'est pas de faire la guerre, celle des laïcs, si, quand les circonstances l'exigent, et selon une décision "prudentielle".
Le clerc ne devrait donc pas mépriser cette possibilité et le fait que des jeunes osent risquer leur vie pour protéger leurs frères.

Exupéry

Pourquoi persévérer à employer le terme péjoratif et déplacé de "mercenaire"?? Ce terme provient du latin "mercenarius", qui dérive de "merces" signifiant salaire...
Quand on ne peut arrêter une guerre par la diplomatie - par ce qu'elle est idéologique - on a le droit (honneur à ceux qui pensent que c'est un devoir) de s'y engager pour tenter de ne pas la perdre; et pourquoi l’héroïsme de ceux qui éventuellement s'y risquent serait-il, a priori, "faux" ?!
Monseigneur pense-t-il ainsi empêcher un affrontement à l'échelle mondiale ? Ce serait se faire beaucoup d'illusions!

tabitha

Ces pauvres jeunes cathos sont très mignons mais complètement à côté de la plaque.
Ce n'est pas de leur faute, assurément, mais c'est à l'évidence une conséquence du facebookisme suraigu qui confine à l'auto-adulation .....
Rien de bien viril dans tout çà mais comme ceux d'en face, une accumulation de films américains qui donnent de l'engagement armé une image immonde et "molle" : je ne suis pas autrement étonné de la ruée vers le film sur ce sniper qui n'est qu'un criminel avec uniforme.
Les américains sont des criminels de haut grade et après 2 bombes nucléaires et toutes les villes rasées par leurs soins depuis 50 ans avec femmes, enfants et vieillards, on doit admettre que pour ces gens-là, un sniper est digne de considération .....
Pauvres jeunes idéalistes ! mettez-vous au travail ! buvez moins de bière, mariez-vous jeunes, ayez des enfants en nombre conséquent et arrêtez de vous évader dans le rêve numérique : vous serez plus utile à la France et au Monde !

Gilles

Nous sommes en guerre avec Daesh, et à travers lui, avec l'islam. La Syrie n'est qu'un des théâtres d'opérations d'une guerre qui se déroule pour l'instant au Moyen et Proche Orient et en Afrique. Les chrétiens syriens et ceux qui les rejoignent se battent certes pour la Syrie, mais aussi pour la Chrétienté. Les jeunes, ou moins jeunes, néophytes ou professionnels, qui s'engagent là-bas sont à mon sens, pour ceux qui survivront, les futurs cadres expérimentés des milices chrétiennes qui demain se battront contre l'islam partout où ce sera nécessaire. La peur exprimée par Mgr Gollnisch que les médias (parce que c'est bien d'eux qu'il s'agit) fassent un parallèle entre les jeunes qui partent faire le jihad et les jeunes chrétiens qui s'engagent pour défendre leurs frères, est justifiée, mais inévitable, qu'il y ait cent ou dix-mille volontaires.
Dans tous les cas, on ne peut parler de "mercenariat", car le mercenaire est un soldat qui combat pour de l'argent et n'est pas directement concerné par la cause du combat : ces jeunes sont concernés par la victoire sur le jihad musulman, et n'en tireront a priori aucun bénéfice financier.
Quant à en appeler à l'action des autorités nationales et internationales, c'est de la naïveté. Les pays étrangers ne s'engageront dans ce conflit que s'ils y trouvent leur intérêt, et en aucun cas pour sauver les chrétiens syriens.
Nous sommes bien d'accord avec Mgr Gollnish : il faut arrêter cette guerre. Le seul moyen d'y arriver, c'est de la gagner en Syrie, en Irak, au Mali, au Nigéria, mais aussi en Libye, et peut-être bientôt en Italie et dans l'Europe entière. "Si vis pacem, para bellum".

Hubert

On ne peut pas se plaindre en permanence de l'absence de réaction des chrétiens, et systématiquement condamner le moindre engagement de la jeunesse chrétienne, comme le font si souvent les évêques. A son époque déjà, Sainte Jeanne d'Arc n'avait pas été soutenue par les évêques, et pourtant, elle n'a pas été canonisée uniquement pour la sainteté de sa vie, mais aussi pour avoir mené ce qui restait de l'ost royal à la victoire. Etre prudent ne veut pas dire ne pas agir. Ces jeunes sont peut-être le levain dont notre jeunesse aura besoin demain pour défendre la France. Encourageons-les et prions. Que Notre-Seigneur les protège.

Laureline

Pardon, mais je ne crois pas que notre "image" dans les media soit un critère pertinent en matière d'action ou d'inaction. Elle est plus que désastreuse depuis des décennies : ce n'est pas une action de plus ou de moins qui va y changer quoi que ce soit.
Exemples typiques : la marche pour la vie, la manif pour tous, le FN, Inquisitio, le Petit Journal, etc.
Ceux qui veulent cracher sur l'Eglise trouveront toujours un prétexte (on peut compter sur eux) ; quant aux autres, ils savent où nous trouver pour nous connaître.

ouioui

Mgr Gollnisch aurait condamné les croisades.....
Il demeure dans un schéma éculé : oubli du fait que les occupants du Moyen orient ce sont les Arabes musulmans, destructeurs de plusieurs dizaines de civilisations depuis Mahomet.

Hugues

Gilles a parfaitement raison et si la lettre des lycéens est un peu naïve, la réponse de Mgr Gollnisch est à côté de la plaque.
Je connais très très bien le milieu des combattants volontaires (ceux qui sont partis se battre avec les phalanges chrétiennes libanaises, avec les milices croates, ou encore en Birmanie avec les Karens) et le seul fait d'appeler des gens qui partent se battre contre le communisme ou l'islam "des mercenaires" montre le mépris et la méconnaissance de Mgr Gollnisch pour ces jeunes.
Aucun d'entre eux n'a gagné d'argent en partant se battre à Beyrouth en 75 ou en Croatie en 1991...
Mgr Gollnisch nous dit que la guerre est un métier et que quelques dizaines de jeunes ne suffiront pas...
Justement, les jeunes qui peuvent partir la bas et y faire du bon boulot ont généralement derrière eux plusieurs années dans de bons régiments paras, légions ou Tdm.
Quelque dizaines d'européens ne changeront rien selon Mgr ! Justement seules les minorités font bouger les choses.
En fait Mgr Gollnisch croit encore dans les grosses armées étatiques (il est fasciné par l'Etat comme tout évêque français qui se respecte) vont tout faire.
Manque de chance, ce sont précisément les grosses armées américaines, françaises et alliés qui ont détruit tous les états laïcs ou à peu près modérés du Moyen Orient (Irak, Afghanistan, Libye, etc...) pour y installer ce cancer qu'est l'islamisme...
Le plus étonnant est la phrase "il faut limiter les interventions étrangères".
Très bien mais dans ce cas là il fallait le dire aux chefs d'état occidentaux en 1991 avant d'aller mettre le bazar en Irak et déstabiliser la région.
Maintenant nous devons combattre l'islam partout où il se trouve et cela sera bientôt le cas en Europe.
Bref, pas très pertinent comme analyse et surtout très dangereux pour l'avenir car cela démontre surtout que les Evêques de France n'aideront pas les patriotes le jour proche où il faudra se battre physiquement ici, en France.
Les analyses militaires et géopolitiques des évèques de France - et Mgr Gollnisch n'y déroge pas alors que j'avais une bonne opinion de lui - sont visiblement aussi pertinentes que leurs analyses de politique intérieure.

JRFB

"Pauvres jeunes idéalistes ! mettez-vous au travail ! buvez moins de bière, mariez-vous jeunes, ayez des enfants en nombre conséquent et arrêtez de vous évader dans le rêve numérique : vous serez plus utile à la France et au Monde !"

Bravo tabitha.

Rivarol

Mgr Gollnisch agit bien en essayant de raisonner les quelques jeunes chrétiens (surtout des évangéliques plutôt que des cathos d'ailleurs) qui s'imaginent partir en croisade contre l'Etat islamique.
Ca part peut-être d'un bon sentiment, mais c'est un comportement de tête brûlée qui risque d'aggraver encore plus la situation des populations chrétiennes en Syrie.
Il y a des unités chrétiennes combattantes sur place qui combattent aux côtés de l'armée kurde : http://www.aleteia.org/fr/international/article/une-brigade-irakienne-chretienne-5872165593284608
Les soutenir depuis la France par une action politique, médiatique et économique (en collectant des fonds par exemple) serait un bien meilleur service à leur rendre.

meltoisan

« Il faut rendre à la Syrie le soin de décider de son avenir. Il faut limiter les interventions étrangères. » écrit Mgr Pascal Gollnisch.

Certes mais les combattants de l’État Islamique en Irak et au Levant (EIIL) appelé en Arabe « Daesh » par le rigolo Fabius est-il formé se Syriens uniquement ?

Non, bien sûr !

C’est comme si on condamnait les croisades pour avoir voulu libérer des Chrétiens d’Orient envahis et soumis par des combattants de l’Islam à Jérusalem… Ah, bien des gens condamnent déjà depuis longtemps ? Excusez, je ne savais pas.

Bon, alors, c’est comme si des troupes avaient voulu venir en aide aux chrétiens arméniens de l’empire Ottoman, il y a juste un siècle… Ah, personne n’a pu aider… ? J’espère néanmoins que la commémoration du centenaire de cette catastrophe est en cours de préparation par le Gouvernement…

Que pense Mgr Gollnisch de tout ça ?

La seule chose que je puisse dire, c’est que si des gens peuvent combattre, c’est pour défendre ces Chrétiens mais pas en tant que Chrétiens. Ne confondons pas tout !

Azarias

Dans les années 70 - 80, plusieurs dizaines de jeunes français sont allés se battre aux côtés des forces chrétiennes libanaises. J'en connais au moins un qui y a d'ailleurs laissé la vie : Dieu ait son âme !

Ce n'était évidemment pas un effet de mode et à l'époque Internet et ses réseaux sociaux n'existaient pas.

DAESH par ci, DAESH par là ! Il est drôlement formaté novlangue Mgr Goldnisch.

Michel-Ange

Je ne pensais pas pouvoir prendre un jour en défaut ce grand homme (Mgr Gollnisch), mais c'est vrai qu'il a quand même un air de bisounours sur la photo ;=)

Ceci dit, il a raison sur un point, soldat est un métier et ne s'improvise pas, je suis contre les "têtes-brûlées".

Exupéry

Désolé @tabitha, mais votre intervention méprisante à l'encontre de "jeunes cathos ...mignons" est totalement déplacée. Elle préjuge indument de "l'auto-adulation", de la (sous)virilité (et de la consommation de bière) de ces jeunes.
La criminalité (évidente) des USA est hors sujet (N.B.: les snipers sont des militaires comme les autres et la meilleure contremesure à l'encontre des snipers adverses.)
Lorsque L’État islamique sera à nos portes (il est déjà dans nos cités) vous constaterez que "se marier jeune" (quid des formations approfondies?) et "faire beaucoup enfants" ne suffit pas. S'il y a un rebond de natalité après les guerres, c'est parce que ceux qui les ont faites n'ont pas pu simultanément engendrer une progéniture, étant mobilisés pour permettre la liberté desdites générations futures.

jpm

S'il y en a qui meurent au combat, Mgr Gollnish pourra dire avec autorité qu'il les avaient prévenus ça leur fera une belle oraison funèbre !
Il n'a sans doute jamais entendu parler de l'Alcazar de Tolède ou de Camerone !

Tonio

Relire la lettre de Simone Weil à Georges Bernanos ......

Elsässer

Dans la famille Gollnish, je préfère Bruno.

Bernard Mitjavile

Je trouve très déplacé de parler de "criminel avec uniforme" comme le fait tabitha à propos de sniper et du film de Clint Eastwood qui présente un soldat dévoué et concerné par la vie de ses compagnons de combat. Il ne s'agit pas de parler du bien fondé de la guerre en Irak mais de l'expérience d'un soldat. Les anciens combattants de toutes les guerres apprécieront.

HA

Celui qui a tenu en joue un être humain avec une arme de guerre, qui a vu tomber des camarades au champs d'honneur, qui a formé de jeunes recrues aux arts militaires... sait oh combien que la guerre et la violence sont à l'exact opposé du message du Christ.

Le sang appelle le sang !

Hélas, l'homme, pécheur (et souvent sot...) se jette à corps perdu dans un combat perdu d'avance.

Seul l'Amour sauve : notre victoire n'est pas de ce monde.

Au sang versé par les hommes, Dieu répond par le sang offert de son Fils dans l'Eucharistie... et par la Résurrection !

Se défendre en donnant la mort est déjà un cas de conscience, mais aller combattre pour tuer est indubitablement une péché... mortel !

Jeunes éperdus d'amour et de gloire, ne perdez pas vos âmes : sauvez-les !
Ne prenez pas les armes, mais faites preuve d'une héroïque sainteté, à l'image d'Akash Bashir qui a sauvé sa communauté en la protégant de son corps face à un djihadiste qui viulait dse faire exploser dans l'église Saint-Jean à Lahore.

Constantin

réponse à tabitha et JRFB:

Les auteurs de la lettre vous remercient infiniment pour vos conseils sur l'alcool et surtout pour votre analyse très poussée comme quoi notre engagement politique serait le fruit de la propagande américaine et atlantiste (c'est pas tous les jours qu'on nous dit çà!).
Pour ce qui est de l'idéalisme nous vous conseillons de vous adresser aux pacifistes fanatiques dont l'inaction risque de nous conduire à encore plus de massacres.

Michèle

C'est facile en effet de donner des leçons derrière son écran. C'est vrai qu'il vaut mieux ne pas se laisser entraîner trop rapidement par un élan, si généreux soit-il. C'est non moins vrai que "qui ne dit mot" ( et qui ne fait rien) consent".
En tous cas le terme de mercenaire est déplacé.

Tchetnik

"la guerre est un métier. Cela ne s’improvise pas."
Pourtant dans ce genre de conflits on peut se demander. La guerre du Liban nous a montré que des jeunes étudiants passant leurs quelques jours de vacances dans les rangs des phalanges libanaises pouvaient donner, avec une formation minimale, d'aussi bons combattants que des soldats des "armées" régulière du Moyen Orient.
De plus tous n'ont pas combattu les armes à la main. Certains étudiants ont su se rendre ainsi extrêmement utile dans les domaines du codage et de la communication.
D'autre part pour ce qui est des volontaires (et non "mercenaires") qui partent aider les milices chrétiennes de Syrie et d'Irak, beaucoup sont d'anciens militaires qui sont tout à fait apte à combattre.

Thomas

Il nous faut vite un bienheureux Urbain II qui lui encouragea vivement les chrétiens latins à se porter au secours de leurs frères orientaux !

Daniel chaudron

Pauvre Mgr.
Jeanne d'Arc? Connait pas.
Il l'aurait accusée de "tête brûlée" (sans triste jeu de mot).
Non, vraiment, j'aime mieux Bruno, et de loin.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.