Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'enfant qui n'est pas né et sa mère
Laurent Wauquiez excommunié par Jean-Christophe Lagarde [Démenti]

Le gouvernement veut imposer un quota d’avortements pour chaque établissement de santé.

Mais jusqu'au le gouvernement va-t-il aller pour imposer la culture de mort ?

"Après la suppression du délai de réflexion, et la réalisation d’IVG par les sages-femmes, l’Assemblée vient de voter un amendement qui conduit à l’instauration d’un quota d’avortements par établissement de santé. 

L'article 38 du projet de loi Santé définit les objectifs pluriannuels des agences régionales de santé (ARS). Parmi ces objectifs, l’amendement n°2175 vise à introduire dans la loi un objectif en matière d'IVG qui liera les ARS aux établissements de santé

Cet amendement vient d’être adopté. 

Si cette disposition est maintenue dans le projet de loi par le Sénat, les ARS devront prévoir des plans d'action pour l'IVG, contractualisant avec les établissements de santé sur un objectif de volume d’activité d’IVG par rapport au volume de leur activité d’obstétrique (cf. FRIDA : un nouveau plan d’action pour améliorer l’accès à l’IVG). 

Le nombre d'IVG qu'un établissement de santé devra réaliser dans l'année sera donc prévu à l’avance par établissement, ce qui revient à imposer un quota  d’IVG pour chaque établissement de santé." (via Généthique)

Commentaires

c

République Populaire de France, nous y voilà

Robert Marchenoir

Je suggère "d'aller encore plus loin", comme disent les progressistes : il faut imposer un quota d'opérations de changement de sexe à chaque hôpital. Et vous prendrez bien garde d'avoir un quota dans chaque sens, n'est-ce pas ?

Comment ça, personne ne veut devenir transsexuel dans votre région ? Je ne veux pas le savoir! Débrouillez-vous ! L'égalité est à ce prix, que vous le vouliez ou non !

G.

Ce gouvernement est vraiment mené par le démon qui doit se réjouir !!!!!!!! PRIONS ........

em

Va t-il falloir "fabriquer" des bébés pour alimenter les avortoirs ou y a t-il tant de femmes qui refusent leur mission de mère et qu'il est urgent de "libérer" ???

Jean Theis

Si le quota n'est pas atteint, vont-ils faire avorter de force les femmes qui sont heureuses de mettre au monde un enfant ?

Ou y aura-t'il seulement des amendes et des séjours en prison ?

Patrice Duport

Est-ce que les musulmanes avortent ? Sûrement pas ! Elles assurent le remplacement des français dits de souche.
Le gouvernement et l'assemblée dite nationale n'ont de cesse de s'occuper de ce qui est en dessous de la ceinture.
Vont-ils imposer des quotas de chômeurs ?

Benoît BERNARD

On pourrait comparer ça à l'Islam... ça ressemble beaucoup à un cri du cygne !
Dans les 2 cas, la raison a un tel décalage avec l'idéologie que la fuite en avant et la violence semblent être les seules issues pour les tenants de ces systèmes...
Courage ! Le bout du tunnel approche !

stephe

Au besoin pour boucler les statistiques de fin de mois on organisera des rafles à la sortie du métro ou des gares pour attraper des femmes enceintes (il y aura des primes) tout comme au bon vieux temps d'Adolf, leur maitre à penser en la matière.

vaderetro

C est en somme comme les flics sur nos routes ! : "faut faire du chiffre"

vous etes vous déjà demandé OU ALLAIT TOUT CE POGNON?

Là c est pareil peu de gens se demandent LA VRAIE RAISON de tous ces assassinats in utero

et que fait on des petits corps martyrisés ? a l équarrissage pour faire de la nourriture pour animaux sans doute au point ou on en est ?

l'abominable JR

Ces individus sentent que l'Histoire va les faire sortir du jeu ! Donc, ila appliquent la politique de la terre brûlée.

chloé

"Quotas d'avortements".
On marche à grands pas vers l'horreur absolue.

C.B.

Y a-t-il un quota similaire pour les cancers, pour les fractures, ...
C'est aussi aberrant que de décréter que l'enseignement privé sous contrat ne doit pas scolariser plus de 20% des élèves, c'est-à-dire le quart des effectifs de l'enseignement public.

Bernard S

Sans doute une nouvelle expression des valeurs républicaines. Les féministes vont-elles réclamer la parité fille-garçon dans ces assassinats décrétés?
Après les quotas de bébés assassinés, il y aura bien sûr les quotas de vieillards tués "dans la dignité". Hôpital : danger!

Robirobot

@vaderetro

"et que fait on des petits corps martyrisés ?"

réponse : de la matière première pour les laboratoires: il leur en faut avec régularité pour leurs plans d'expérience ... l'enjeu est ÉNORME !

Dofiar

C'est de la démence !

Sonia Ducor

Encore un peu et "Le Meilleur des Mondes" nous semblera bien anodin et banal... La réalité dépasse la fiction !

Il nous reste un seul espoir : une fois qu'on aura touché le fond (on peut difficilement aller plus loin dans l'abject), face à l'horreur des dérives que cela entraînera forcément, il y aura une réelle prise de conscience et une marche arrière toute !

c'est ici


Vidéo ici :
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.6665.1ere-seance--modernisation-du-systeme-de-sante-suite-articles-33-a-38---adt-700-10-avril-2015

Cliquer sur la dernière ligne, "Amendements 1733 à 700", puis aller à 9 ' 05 ''.

Myriam

C'est du crime organisé....

Députés pire que les camps de concentration !

Femmes vous serez avortées de force pour atteindre le quotat.

Extinction de notre race !

Ramets

Le "droit" de tuer devient donc un "devoir" de tuer ?
L'hôpital devient une station d'épuration ?
Avec contrôle policier !
Il faudra conserver des preuves !

senex

Voilà le temps du stakanovisme de la mort. Médailles et primes pour les équipes les plus "destructrices".Avortements,euthanasies etc.C'est la décadence infernale....

Gabi

Quand on veut supprimer un pays, on commence toujours par tuer ses futurs habitants dans l’œuf !

La question qu'il faut se poser : qui a intérêt à faire disparaître la France ? Dans le temps, nous avions les communistes. Mais aujourd'hui ?

creoff

Il faut savoir si les résultats sont mensuels ou annuels..pour savoir à partir de quand une femme enceinte doit fuir les hôpitaux! C'est comme les médecins de ville qui ont des quotas d'examens à ne pas dépasser.. Quand ils ont atteint leur quotas, ils ne prescrivent plus d'examens.. et vous gardez votre cancer quelques mois de plus..

Sauf que nos députés ministres et leur familles ont des entrées spéciales et un traitement spécial.. donc ça c'est seulement pour les pauvres..Mais on ne le dit pas, alors qu'aux US c'est dit ouvertement..

c'est ici

Vidéo ici :
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.6665.1ere-seance--modernisation-du-systeme-de-sante-suite-articles-33-a-38---adt-700-10-avril-2015

Cliquer sur la dernière ligne, "Amendements 1733 à 700", puis aller à 9 ' 05 '', ou bien à
3 h 05' 25" , selon le type de défilement horaire proposé.

MEIERS

Ce terme de quota renvoie à une période sombre de l'histoire de l'humanité. Sous le stalinisme dans les années 30 "le petit père des peuples" avait défini des objectifs chiffrés à sa police politique. Dans chaque territoire, dans chaque rayon, le NKWD devait démasquer un pourcentage défini de saboteurs, d'anticommunistes, de croyants destinés à la liquidation. Et comme il fallait prouver les "crimes" des suppliciés pour démontrer l'efficacité de la police politique on avait recours à la torture pour obtenir les aveux probants ad-hoc qu'il s'agisse d'hommes de femmes ou d'enfants. Ici le recours aux quotas produira des effets similaires. Les chefs de services hospitaliers devront donner des instructions aux personnels pour qu'ils "cuisinent" les femmes enceintes qui se demandent si elles ne doivent pas garder leur enfants pour les amener à prendre la "bonne" décision. Et surtout empêcher au besoin par le recours à la police les militants pro-vie d'entrer en contact ou de parler avec les femmes enceintes. Ainsi l'on obtiendra le quota requis par l'état d'avortements "volontaires"!

senex

[email protected]
Il y a une pièce de théâtre sur ce sujet. Les camarades -responsables sont obligés de fournir tous les mois une liste de suspects Mais comme le village n'a plus d'habitants Ils sont obligés de se dénoncer eux-mêmes.Kafkaio-stalinien.....ON Y VA...

creoff

Il y a beaucoup de pays où les femmes"non politiquement correctes" sont poussées à l'avortement: la Chine au delà du premier enfant, ou quand c'est une fille, l'Inde où on stérilise à tout va dans des conditions d'hygiène pas top, la Suède il fut un temps pour les femmes suspectées d'être anormales ou intellectuellement diminuées...

Peut-être que chez nous, faudra "être Charlie" pour ne pas remplir le quota d'avortement.

"Madame, rendez-vous compte, dans le monde où vous le mettez, aurez- vous de quoi le nourrir l'envoyer à l'université...Avec les tares dont vous et votre conjoint êtes porteur... Un enfant de plus, ce n'est pas sérieux madame!" Et hop! une croix de plus dans le compte "avortements"!

ça devient plus monstrueux que les meilleurs dictateurs..l'enfer est pavé de bonnes intentions. Pardonnez-leur Seigneur car ils ne savent pas ce qu'ils font!

Clovis

Ecrivez à votre député. Si cela peut vous rendre service voici le courriel que je viens d'adresser au mien:
Monsieur le député, votre institution est devenue complètement cinglée. Je ne sais pas si vous votez ni ce que vous votez. Des propositions inouïes contre la vie semblent avoir été adoptées par 50 (je ne me souviens pas du chiffre exact) voix contre 24: où étiez-vous ce jour-là? et les 500 absents? Si vous votez tout ça ou si vous vous abstenez, vous n'êtes pas digne de me représenter. On tue légalement, on va prélever des organes sans ,le consentement de ceux à qui ils appartiennent etc....Etes-vous devenus fous? Réagissez nom d'un chien!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.