Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La Neuvaine : Méditation du Vendredi Saint par Mgr Aillet
L'immigration inquiète le gouvernement

Plainte contre l'Etat islamique pour génocides et crimes contre l’Humanité

Question écrite du député UMP des Yvelines Jean-Marie Tétart à Laurent Fabius :

T"Jean-Marie Tétart attire l’attention de Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et du développement international sur la plainte déposée le 10 septembre 2014 par la Coordination Chrétiens d’Orient en Danger pour génocides et crimes contre l’Humanité contre DAESH.

En effet la Cour Pénale Internationale vient de l’informer qu’elle instruirait cette plainte et procédait actuellement à l’instruction du dossier.

L’objet de cette démarche est d’une part de poursuivre pénalement tous ceux qui ont commis ces crimes et d’autre part de dissuader ceux qui seraient tentés de renforcer les rangs de ces criminels. Et cette démarche est également plus que nécessaire et urgente au vu de la persécution et de l’extermination que subissent les populations de la région du Moyen-Orient, les chrétiens en particulier, de la part des terroristes islamistes.

Leurs attaques s’inscrivent dans une fureur destructrice et femmes, enfants, hommes sont toujours massacrés. Chrétiens d’Orient, Kurdes, habitants d’Irak et de Syrie… européens, américains, japonais… tous ceux qui combattent la liberté face à la barbarie de Daesh sont aujourd’hui menacés.

Le Gouvernement français s’est très tôt mobilisé et a su également mobiliser la communauté internationale.

Au-delà de l’aide humanitaire apportée aux déplacés et aux réfugiés, au-delà de l’accueil en France des réfugiés et de l’assistance apportée aux pays d’accueil, la France doit poursuivre et même intensifier son combat contre l’Etat islamiste.

Il apparaît  indispensable que le Gouvernement français continue de sensibiliser l’ONU et la communauté internationale.

Il lui demande donc  si le Gouvernement français, dans cette perspective, entend soutenir cette plainte pour lui donner plus de force et quelles mesures il entend mettre en œuvre notamment contre ceux qui financent les structures terroristes."