Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Certaines sections du PS, c'est l'Albanie !
Manuscrits irakiens : "c'est la laïcité qu'on piétine !"

A l’école des Fans de l’administration, tout le monde gagne, même les démissionnaires pour faute grave

Fleur Pélerin est même attaquée sur sa gauche dans le cadre de l'affaire Agnès Saal, démissionnaire de la direction de l'INA pour ses frais de taxi. Savoureux :

"Quelques jours après cette démission [celle d'Agnès Saal], on apprenait également que, peu de temps avant son départ de l’INA, Agnès Saal avait embauché Agnès Chauveau qui venait elle-même de quitter dans la honte son poste de directrice de l’école de journalisme de Sciences-po pour cause de plagiats journalistiques. Et l’on se disait que décidément, face à ces pratiques de réseautage et copinage, que l’on croyait réservées à une certaine partie de la droite, Fleur Pellerin avait eu bien raison de couper la branche pourrie avant qu’elle ne contamine un arbre que l’on voulait croire encore sain.

Hélas ! Tout n’était qu’illusion. Quelques semaines plus tard, voilà que l’on apprend qu’Agnès Saal, comme si de rien n’était, regagne son corps d’origine, au sein du cocon protecteur de l’administration du ministère de la Culture. Et mieux encore, qu’elle va y occuper, si l’on en croit le Monde, un poste taillé sur mesure pour elle (...). A l’école des Fans de l’administration, tout le monde gagne, même les démissionnaires pour faute grave (...)

Le ministère de la Culture se défend de tout favoritisme "Il s’agit d’une réintégration automatique, conformément aux statuts de la fonction publique", et promet que l’affaire des taxis de l’INA fera l’objet d’une enquête : "Cette réintégration n’exonère pas Agnès Saal d’une éventuelle procédure disciplinaire, qui sera ouverte en temps voulu." Parce que ce n’était pas encore le cas? Alors que l’affaire a scandalisé la France entière? (...)

Fleur Pellerin, ministre mais jamais élue, parait ne pas avoir saisi l’ampleur symbolique que porte l’affaire Agnès Saal. Il suffit pourtant de peu pour le comprendre. Un petit surf sur internet, caisse de résonances des mouvements de l’opinion. Ainsi, sur Twitter, ce tweet, mettant en rapport le recasage d’Agnès Saal avec un fait divers, et qui a connu en quelques heures un incroyable succès, se répandant sur internet en toute viralité.

Comme quoi, il vaut mieux taper 40.000€ dans les caisses de l'Etat qu'être SDF et voler 17.2€ pour manger. #Saal pic.twitter.com/ph7nAoJFfk— grandludo (@grandludo) 20 Mai 2015

Que dit ce petit tweet ? Une chose  toute simple : que dans la France d’aujourd’hui, une énarque de gauche peut dilapider en toute impunité 40.000 euros en frais de taxis infondés tandis qu’un SDF affamé, qui en est réduit à commettre de menus larcins pour se nourrir, est condamné à quatre mois de prison ferme pour avoir dérobé dans un tronc d’Eglise la somme de… 17.2 euros. Tout est dit."

Commentaires

Jean Theis

RMC par le truchement de M.Brunet a dénoncé fortement cette affaire ce matin. Contacté par cette radio, Jack Lang a déclaré au micro que tout cela était normal, existe actuellement depuis longtemps et continuera... Sa déclaration était proprement hallucinante tant nos zélites trouvent normal de nous voler, n'en n'ont aucune honte, et le disent publiquement !

massada

Tout est pourri en socialie contrairement au quelque chose du royaume du Danemark.

Ca commence quand même à empuantir chez eux.

Bernard S

4 mois pour 17,2 euros... cela donne plus de 775 ans de prison ferme pour 40000 euros.

lève-toi

Saal, vraiment très sale.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.