Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



PS : mieux vaut un député véreux qu'un député FN
Totalitarisme LGBT : même en Irlande du Nord

Ce général qui veut préparer une alternative avant qu'il ne soit trop tard

TauzinEntretien avec Didier Tauzin, général de division, auteur de Rebâtir la France.

Vous souhaitez vous mettre au service de la France en vous engageant en politique. Deux événements vous y poussent : l'un est passé, les grandes tensions nationales consécutives à la loi Taubira ; l'autre, vous l'anticipez, c'est une éventuelle vacance du pouvoir. Pourquoi imaginer un tel scénario ?

Tout concourt à ce que nous allions au drame : le chômage, la dette, l’immigration, l’islam, le laïcisme, la régression culturelle et morale… C’est un terreau. Mais le principal facteur de risque, c’est ce que de Gaulle appelait « le système désastreux des partis ». C’est parce qu’ils étaient divisés que les Gaulois ont été vaincus par Jules César ; rappelons-nous des Armagnacs et des Bourguignons, des guerres de religion, de la Fronde, etc. Chaque fois que ce système des partis s’est installé en France sous une forme ou une autre, cela s’est traduit, pour notre pays, par une période de guerre civile ou de défaite à l’extérieur, et de récession économique et sociale à l’intérieur.

L’élément déclencheur peut être le djihadisme, une crise monétaire, peu importe. Ceux qui sont en place, de droite ou de gauche, ne seront pas capables de gérer, ne serait-ce que parce qu’ils sont largement à l’origine des problèmes. Ils sont dans une logique à la fois carriériste et partisane : or le parti n’a pour stratégie que la conquête du pouvoir, le maintien au pouvoir, la reconquête du pouvoir, ce qui l’amène au clientélisme, à la démagogie, à tout sauf à servir le bien commun. Il est donc probable que nos hommes politiques seront dépassés comme ils l’ont été en 1940, quand ils ont appelé un vieux maréchal, certes couvert de gloire, mais qui avait plus de 80 ans ! Il peut se reproduire la même chose, ou une vacance du pouvoir. J’ai vécu quatre guerres civiles sur le terrain : le Liban, la Somalie, le Rwanda et la Yougoslavie. C’est malheureusement ce vers quoi nous allons. Il est donc impératif qu’avant cette  échéance nous fassions tout ce que nous pouvons pour l’éviter. Cela passe par une remise en cause radicale de notre façon de vivre la démocratie. La politique, dans notre civilisation fondée sur le christianisme, se place au service de l’homme, de la famille, de la nation. Ce n’est pas la guéguerre entre partis ou entre egos.

Vous posez comme préalable à toute politique, sept fondamentaux, et notamment l’existence d’un créateur et d’une loi naturelle, une définition de l’homme et de ce qui fait son humanité…

La conception que l’on a de l’homme marque la césure entre les deux conceptions de la politique. Que l'homme s'accepte comme créature de Dieu, dépendant de cette source de vie, cela seul peut fonder la politique comme service de l'homme. C’est uniquement parce qu'il est créé que l’homme est sacré. Alors que si l'homme se refuse comme créature, s'il refuse la souveraineté de Dieu, il se retrouve orphelin et centré sur lui-même. Mais lui-même sans Dieu, c'est le néant. A partir de là, tout est permis : il n’y a aucune raison qu’on n’aille pas jusqu’à légaliser l'inceste ou la pédophilie !

Poser comme préalable que Dieu existe, c’est une inversion totale de perspective par rapport à la France d'aujourd'hui ?

Pourquoi va-t-elle dans le mur, la France d'aujourd'hui ? Parce qu'elle n'est pas fondée sur du solide. La seule Réalité, c'est qu'il y a un créateur. Quand une loi n'est pas ancrée sur une transcendance, elle est toujours l'objet d'un rapport de force. Si elle est en référence à une transcendance, elle dépasse le rapport de force, ou du moins tend à le dépasser.

Qui d’autre que les catholiques adhèreront à cela ?

Le maréchal Lyautey a respecté le Maroc comme pays musulman. Eh bien, la France doit revenir à son identité et son identité est chrétienne. Et dans le cadre du respect de l'affirmation de cette identité, peuvent adhérer des athées, des musulmans, des hindouistes, etc. Seuls les idéologues n'adhéreront jamais, car l'idéologie est précisément fondée sur le refus, la négation des réalités.

Mon équipe et moi allons bien entendu élaborer une position par rapport à l’islam, qui est un système politico-juridico-militaire de conquête et de gouvernement du monde. Mais il ne faut pas confondre les musulmans, qui sont d’abord nos frères en humanité, avec l’islam, qui signifie « soumission ». Ils lui sont soumis.

Votre ouvrage propose des grandes directions, mais peu de mesures concrètes. Pourquoi ?

Je ne crois pas qu'un chef d'Etat doive avoir de programme, au sens où on l'entend aujourd'hui. Sa première fonction de chef, c'est de rassembler les Français. Mais nous allons décliner mon ouvrage pour établir un programme de gouvernement.

Par exemple, comment en finir avec le régime des partis ?

Les interdire serait attentatoire aux libertés. Ce qu’il faut, c’est détruire cette dictature qu’ils ont imposée. Comment ? L’Etat peut par exemple cesser de leur verser votre argent en fonction de leurs résultats électoraux. Et élaborer une nouvelle représentation nationale pour que la nation soit représentée dans sa réalité. Je ne me sens ni socialiste, ni UMP, ni FN, ni ceci ni cela, je suis Didier Tauzin, membre non d’un parti, mais d'abord d’une famille. Tout le monde est membre d’une famille. Elle est le premier lieu de solidarité et elle est antérieure à l’Etat : c’est dans la famille que l’homme naît, vit, parfois meurt, c’est là qu’il s’épanouit, c’est un lieu économique, etc. Il faut remettre la famille au centre de la politique. Et sans doute constitutionnaliser sa représentation au niveau communal comme au niveau national. Si 30, 40, 50% d’un conseil municipal représente les familles, cela change tout. Il peut y avoir aussi un quota pour les partis politiques, les entreprises... C’est une piste que nous étudions sérieusement.

Une autre piste de réforme des institutions concerne le chef de l’Etat. Vous voulez mettre fin au quinquennat.

Le chef de l'Etat doit inscrire son action dans la longue durée : la fonction essentielle du chef de l’Etat étant de garantir l’unité nationale, il lui faut du temps. L’unité nationale ne se décrète pas après des attentats, en excluant une partie des Français. Partant du principe que, depuis 1789, la souveraineté appartient à la nation, je serais donc plutôt partisan d’une élection se terminant à une limite d’âge, par exemple 75 ans, avec un vote de confiance tous les 5 ou 7 ans, mais sans candidature : « Oui, Monsieur le président, vous continuez » ou « Non, vous ne continuez pas ». La victoire du « Non » déclenche une nouvelle élection. Notre vie politique est structurée par des élections fréquentes, et donc par le conflit permanent entre partis : il faut abroger ce système qui crée et entretient la division. Ce qui ne veut pas dire que nous ne serons plus dans une démocratie, je considère même qu'elle en sera renforcée.

Vous avez créé une association, France Terre d’espérance, à laquelle on peut adhérer. Et ensuite ?

Nous allons créer un institut qui mènera des études et élaborera des documents déclinés de mon livre, sur les institutions, l’unité nationale, l’islam, l’économie… - certains sont déjà en cours d’élaboration. Cet institut aura ensuite pour missions de diffuser ces idées et de former des cadres.

Nous avons décidé également de créer un gouvernement de recours prêt à prendre les affaires en main si cela était nécessaire : une sorte de shadow cabinet britannique, ou de gouvernement provisoire de la République française de de Gaulle en Angleterre. Je ne choisirai que des professionnels, qui savent ce que c’est que s’engager, gagner son pain à la sueur de son front ou en risquant sa peau comme moi dans ma carrière militaire. J’ai déjà choisi deux personnes, à qui j’ai demandé de concevoir, pour l’été 2016, un Etat radicalement différent de celui que nous connaissons. Aujourd’hui, l’Etat aspire 60% de la richesse produite chaque année par les Français. Moyennant quoi, il ne remplit plus correctement ses fonctions régaliennes et il asservit les Français avec diverses prestations, allocations, etc. Il leur fait perdre le goût du travail et donc leur honneur. Il faut un Etat qui ne dépense qu'environ 35% de la richesse produite chaque année - ce qui va immédiatement diminuer les impôts – et dont le budget sera consacré à 90% aux fonctions régaliennes. Cela demandera du temps : les gens ayant perdu l’habitude de travailler, il faudra les remettre au travail très progressivement.

Commentaires

Philomène

Ce monsieur est ambitieux, mais comment compte-t-il arriver au pouvoir? Par un putsch en temps de guerre civile? Et qui le suit? Combien a-t-il de divisions?

alpha

Merci Mon Général.

marinette

Général, vous devriez faire un tour de France, la jeunesse vous suivrait car elle n'attend qu'un chef! Merci!

périscope

Mon Général, je suis content d'entendre à nouveau parler de vous, et pas que pour un livre.
En effet, vu les propositions actuelles, à droite et à gauche, j'étais fort pessimiste et avais même fort envie de ne pas voter.

ohlala

à Philomène
gouverner c'est prévoir, le pays est au bord du gouffre! il faudra bien trouver un recours.

F-JVG

Fin Octobre ou Novembre voilà les moments ou il faudra être prêt.
Et cela n'est que sur le plan réducteur du temporel .......................

Veillez et Priez.

Guy

Initiative intéressante, à coupler peut-être, en plus du puissant relais d'information du SB, avec la force de frappe de liberté politique et boulevard voltaire et autres laïcs de la même trempe.
En revanche, bien être clair sur la séparation de Dieu et César, autrement, inutile de compter faire plus de 0,5% au score...

[François Billot de Lochner connaît le général Tauzin. L.T.]

Lagardère

@Philomène, Un chef a les divisions de l'élan qui l'anime.

NP

Je souscris à 100% à toutes ces propositions. En particulier à celle de la représentativité (famille, entreprise, partis, ...) et à celle de la durée du mandat avec votes de confiance. Il faudrait toutefois prévoir que ces votes de confiance puissent être provoqués et non pas seulement être à des échéances fixées par avance.

LB

Oui, il reste des hommes de bons sens, mais il faut se poser la question de pourquoi ceux-ci n'arrivent jamais au pouvoir, il n'y a pas que les partis, ce qui mine la France c'est la dictature occulte maçonnique qui se pare du nom trompeur de démocratie.
Aller contre la loi naturelle divine et surnaturelle, aller contre Dieu est plus que stupide c'est la voie de la perdition, celle qui a été choisie depuis la Révolution.
De même les fausses religions et sectes de toutes sortes sont des ferments de dissolution, au même titre que le socialisme et le communisme.
Le salut ne peut venir que d'une véritable conversion, d'un retour aux promesses du baptême de Reims, d'un retour à la reconnaissance de la dépendance du Roi des rois, ce fut le sens de la mission de Sainte Jeanne d'Arc.

estebe

Tauzin,Dary, au moins des hommes de conviction.

Robert Marchenoir

Une fois de plus, le monde habité s'arrête aux frontières de la France. Ce monsieur nous répète le canard éculé selon lequel "le régime des partis" serait nocif à la France, mais enfin il se trouve que 100 % des démocraties dans le monde possèdent des partis politiques.

Donc, ça veut dire quoi : que toutes les démocraties dans le monde sont foireuses ? ou que la France possède une délicate sensibilité qui la rendrait allergique aux partis, tandis que les pays normaux se débrouilleraient fort bien avec ?

Et dans la première option, par quoi ce monsieur compte-t-il remplacer le régime en place ? Ben, il ne sait pas. Il n'a pas de programme. Son programme, c'est lui, l'Homme Providentiel, nommé à vie jusqu'à 75 ans.

Je pense que nous avons trop de généraux à la retraite, qui ont trop de temps dans les mains.

LECONQUERANT

Bravo ! Une partie de la réponse est effectivement là, les quelques idées évoquées sont les bonnes.

J'irai bien aider cette "famille", si je ne craignais pas de me prendre divers contrôle fiscaux dans la foulée et de voir les carrières de mes enfants brisées !

Mais, je vais m'intéresser de près à ce projet.

Marino

A quand un putsch des généraux ?

La France est gouvernée par des incapables !
Il faut mettre cette fourmilière dehors.

[Si j'ai publié cet article, ce n'est pas pour que les lecteurs attendent un putsch, mais pour qu'ils réfléchissent à la façon dont il faudrait rebâtir la France. Vouloir "mettre cette fourmilière dehors" sans projet ni moyens pour le développer, c'est jouer les Bastien Thiry. On a vu le résultat. L.T.]

Entrepreneur

Tout à fait d'accord sauf avec la dernière phrase "Il faudra les remettre au travail très progressivement". Je pense que c'est sous-estimer nos compatriotes. On peut se remettre au travail très vigoureusement très rapidement.

Gabi

A Robert Marchenoir
Je vous signale que la plupart des pays dits démocratiques sont au bord du gouffre ! La liste étant longue, mieux vaut ne pas la donner !

Et regardez les dernières élections ! D'après vous, les partis au pouvoir, représentent-ils vraiment les Français ?

2nd tour : Votants 49,98%
http://elections.interieur.gouv.fr/departementales-2015/FE.html
Parti socialiste : 7,36% des inscrits
Les Verts : 0,07%
UMP : 3,96%
UDI : 0,61%
FN : 10,19%

Dubois

LE Marchenoir sévit encore sur ce blog ! Que vient faire ici cet "européiste" forcené qui ne rêve que d'effacement et dilution dans le NOM pour la France

[Les commentaires sont ouverts à tous, du moment qu'un certain nombre de règles sont respectées, à commencer par la politesse entre commentateurs. L.T.]

PK

Il y a des choses intéressantes... et d'autres.

La consultation populaire risque rapidement de tourner à l'élection présidentielle... et on risque fort alors de tomber dans le clientélisme...

Il manque un élément fort pour protéger les Français dans les propositions de ce monsieur. C'est bien de parler de transcendance mais dans les faits, comment faire ?

La Constitution est censée être garante de ce genre de chose... mais dans les faits, n'importe quel gouvernement peut la modifier et influencer la loi à sa botte...

Alors ?

On a quand même l'impression que d'un point de vue gouvernemental, ce monsieur est en train de réinventer la monarchie : ce sera sans doute sa conclusion ;-)

yannh

Une suggestion mon général !
Vous prenez le pouvoir, vous virez tous ces malfaisants de ripouxblicains, vous convoquez à des législatives uniquement (le Sénat étant dissout) pour élire une représentation nationale bâtie sur les corps sociaux (familles, employés privé/public, entrepreneurs et professions libérales, élus (Maires et conseillers municipaux), et enfin, vous faites appel à Louis XX qui saura ce qu'il faut à la France... Driiiing ! Driiiing !

Benoit

Les officiers n'ont que très rarement été des bons hommes de gouvernement...
De plus sur la vacance du pouvoir c'est un doux rêve. Il faut se souvenir que durant la décadence de l'Empire Romain l'élite s’entretuait pour devenir empereur même s'ils savaient tous qu'ils avaient 99% de chance de finir assassinés dans l'année qui suivait leur accession au trône.
On en est très loin.

Bécasse

C'est rare, mais pour une fois je lis un article qui me (re)donne de l'espoir pour ma Patrie.
Merci Général !

allegrovivace

Ce Général devrait être plus cohérent sur le plan institutionnel, donner une clef de voûte à ses affirmations : c'est la monarchie absolue de droit divin (monarchie absolue = soumise au droit naturel, au décalogue + le Conseil du Roi + alliance du trône et de l'autel).
L'Union des Cercles Légitimistes de France est déjà au travail... Louis XX, descendant de Henri IV, de Louis XIV, représentant aujourd'hui les mille ans du pouvoir capétien, attend notre sollicitation pour le Service de la FRANCE !

http://www.viveleroy.fr/Programme-des-etudes-politiques-de?lang=fr

Semaine 30 -20/24 Juillet prochain : camp chouan, université des légitimistes, info-contact : [email protected]

Jean Theis

"vous prenez le pouvoir" Ben, comment ?
Vous croyez qu'ils vont se laisser enlever leur fromage sans réagir alors qu'ils détiennent tous les pouvoirs ?

Conserver toujours le même c'est de la monarchie sans la protection spéciale de Dieu donnée par le truchement de St Rémi. Ce sera très ronronnant.

Dans un sens, tout vaut mieux que ce que nous avons actuellement.

John

Je viens d'acheter ce livre ce matin.
je note pour les grincheux anti FN systématiques, que ce général préconise et c'est le titre de l'un des paragraphes du livre : ''un état stratège'' où il explique qu'un état qui conçoit un avenir cela ressort de la grande tradition française, et que cela n'est pas assimilable à l'Etat Providence qu'il souhaite voir aboli.

QUICRAY

Mon général. En résumé il faut revenir au système monarchique qui a fait la grandeur de la France, et ne pas suivre l'exemple du pauvre Général Boulanger qui n'a rien compris à la sociologie et à la psychologie des masses. Néanmoins votre action a l'avantage de réveiller les consciences. C'est déjà énorme. Bon courage.

Edouard

J'oscille entre approuver le fond de ses propos qui sont très justes et me désoler d'autant de prétention et de naïveté...
Il a trouvé deux personnes dont François Billot de Lochner... La belle affaire.
Il devrait se contenter de développer un "think thank" comme on dit plutôt que de se voir tel le général De Gaulle arriver au pouvoir à la "demande" du peuple de France.
1) De Gaulle est arrivé au pouvoir en 1944 grâce à la guerre mais surtout grâce à se perfidie et en éliminant ses concurrents comme Giraud...
2) De Gaulle est revenu au pouvoir en 1958 grâce à une préparation souterraine de ses amis limite coup d'état....
De Gaulle était un politique pas un militaire!!!
Les militaires n'ont plus le prestige d'autrefois et le général Tauzin n'a pas un nom qui est resté au sein de l'institution contrairement au général Thorette.
Il pourrait néanmoins prévaloir de son expérience en tant que commandant du SMA puisque c'est à la mode pour le politiques...

Roland

D'abord entrainant, le discours de ce général se heurte ensuite aux réalités.
Puis, lorsqu'on creuse, on se rend compte qu'il est faible dans la mesure où il n'a pas de programme. Ce n'est pas son rôle? Ok, mais alors, quelles sont ses positions? Et là, on se rend compte qu'il a du mal a montrer ce qu'il a dans le ventre. Un chef n'est pas qu'un meneur de réunion, il doit aussi trancher. Or, à l'heure actuelle, personne ne sait quelle direction est la sienne.
A part le fait qu'il veut bloquer le taux de change des devises, mais là, on navigue en pleine utopie.

bertrand

Les militaires sont les larbins du pouvoir gaullo-socialo-communiste. Jusqu'à accepter de mourir pour lui.
Comment pourrait-on faire confiance à l'un d'entre eux? Qui plus est, un général qui a donc parcouru tous les échelons de la carrière au service du pouvoir?

Au fond, ce qui est délirant c'est de voir tous ces cathos qui dès qu'ils voient un uniforme sont prêts à vendre père et mère...

lève-toi

Il y eut un grand Militaire, Maréchal de France ayant fait don de sa personne à sa Patrie,qui a réussi à la mettre hors d'un danger mortel, alors qu'il n'avait rien demandé, il n'était pas un politique, et pourtant il sut s'entourer d'hommes compétents et diriger la barque au milieu des écueils.
Lisez Chateau-Jobert, il démontre qu'une centaine d'hommes bien formés, sont suffisants pour sauver un Pays.
Ce Général veut tenter le salut de la France, rien ne sert de pousser des cris d'orfraie , c'est agir qui est nécessaire. Il lui faut notre soutien.
Critiquer est facile, agir ne l'est pas.

Bertrand

Encore un général paré de bonnes intentions depuis qu'il a déposé l'uniforme. Mais je ne me souviens pas l'avoir jamais entendu critiquer l'abaissement de notre armée quand il était aux affaires !

PK

@ lève-toi |

Non, Conan ne dit pas cela. Il dit qu'une centaine d'hommes bien formés aux bons endroits suffit pour « prendre le pouvoir ».

Ça n'a rien à voir avec le fait de le sauver.

Techniquement, même s'ils étaient un peu plus, c'est ce qu'ont fait les communistes en 1944. Depuis, on les traîne comme un boulet...

creoff

PAs sur que son credo soit le bon pour unir les français dans le travail, l'éthique et le respect mutuel.

On oublie trop souvent la notion d'interet général...ce qui pourtant était un ciment consensuel...
Aujourd'hui, en poussant un peu trop le bouchon des droits de l'homme et de l'interet individuel..la notion de collectif a disparu. Et les communautés s'affrontent...

moskva

Quand on voit l'état dans lequel les généraux ont mis l'armée, on demeure méfiant face à de telles initiatives, même si elle sont sincères.

Complètement en accord avec les blogueurs Benoit et Bertrand.

Je suis très loin d'être convaincu.

Pas assez d'échine, mon fils.

Luigi

à estebe, qu'est ce qui caractérise la France? On peut répondre, sans friser le cocorico, et par inversion du point de vue que la France est en ce moment le maillon faible, un peu comme la Belgique qui, il y a peu n'avait plus de gouvernement, et on sait ce qu'il en est du sociétal voté et en vigueur là bas. Et dans les périodes difficiles, les gens se lèvent, résistent.

Alpin


On a coupé la tête au roi .
Et alors, pour quel résultat ?

Plus je prends de l'âge et plus j'y pense . Je suis convaincu que nos ancêtres ont commis là une monumentale erreur .

La république .......et pour quel résultat là encore ????


http://jacquesfrantz.com/2015/04/21/pourquoi-je-suis-tres-moderement-republicain/

"Ne nous trompons pas d'adversaire .Il y a des fois plus de compréhension à travers un NA den 1e ou 2e génération ,qu'avec un propre frère Français qui lui trahit et n'a pas de valeur "

source : le panache Français

https://www.youtube.com/watch?v=QC5mxoJSgu4


Alpin


Tant que les Français étaient " contents de leur sort " ,rien n'était sérieusement envisageable.
Ce n'est plus du tout le cas actuellement.
La classe populaire est laminée depuis longtemps.
La classe moyenne commence à payer son vote MONDIALISTE UMPS.
Soit dit en passant : la classe moyenne paye actuellement la facture de son absence de clarté pour les uns ,d 'indifférence pour les autres ,ou bien encore son attachement trop profond aux biens matériels.
Mais dorénavant la classe moyenne a compris et a pris conscience de -enfin avec 20 ou 30 ans de retard - la pleine mesure du danger mortel qui guette la France .
Et cela a tel point que cette classe autrefois aveugle et insouciante réclame................UN COUP D ETAT !!!


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2015/05/ce-g%C3%A9n%C3%A9ral-qui-veut-pr%C3%A9parer-une-alternative-avant-quil-ne-soit-trop-tard.html#comments

Alpin

http://www.bvoltaire.fr/jeanpierrefabrebernadac/les-classes-moyennes-aspirent-un-coup-detat,175118

Dofiar

Tout à fait d’accord avec Allegrovivace, ce général ne pourra rebâtir la France qu’en se débarrassant du régime qui la détruit depuis 200 ans et qui descend du tyran génocidaire Robespierre. Il faut une clef de voûte aux institutions : le Roi Louis. La république est un mauvais régime car elle ne connaît pas le long terme et que les présidents de la république ne sont pas formés, comme le Roi, dès la naissance à leur future charge. Moi, je vote pour le parti qui nous le redonnera : Alliance royale, parti royaliste dont les nouvelles institutions royales sont faites. Pourquoi irais-je voter pour un républicain, donc un régicide, comme ce général, moi qui suis royaliste ?

Sandrine

@bertrand
""Les militaires sont les larbins du pouvoir gaullo-socialo-communiste.""
Vous n'y allez pas un peu fort, là ?...
Je ne donnerai qu'un contre exemple : celui du général de la gendarmerie qui a dénoncé récemment la politique de Taubira. Et a été mis en pénitence.
Quant aux cathos qui aiment l'uniforme, vous parlez de quelle époque ?...Pas d'aujourd'hui en tout cas. Il y a longtemps que trop de cathos sont devenus anti militaristes, grâce à des gens comme vous.

del Moral

Enfin vous voilà : on vous attendait depuis longtemps !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.