Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Financez une BD en breton sur la vie de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus
Jean-François Copé : derrière le pain au chocolat, le voile islamique

L'UKIP multiplie son score par 4,2... et perd un siège [résultats définitifs]

Alors que les sondages annonçaient des résultats serrés, le Parti conservateur de David Cameron a largement remporté les élections législatives aujourd'hui outre-manche : 331 sièges d'après les résultats quasi définitifs, soit la majorité absolue, devant les travaillistes qui en obtiennent 232. Le Parti de l'indépendance du Royaume Uni, l'UKIP, perd un siège [et non deux comme précédemment écrit] alors qu'il progresse en nombre de voix. Logique, explique Yves Daoudal :

"Je suis étonné de l’étonnement des observateurs devant le résultat des législatives au Royaume Uni. Je ne croyais pas du tout que les travaillistes puissent gagner. Donc ce sont les conservateurs qui allaient gagner, et ils allaient forcément avoir une très large majorité d’élus en raison de la poussée de l’Ukip. C’est arithmétique. L’Ukip étant devenu le troisième parti, il empêche le deuxième d’avoir autant de députés qu’il devrait avoir avec un système électoral différent. Avec le système britannique, quand il y a deux grands partis dans l’opposition, le parti majoritaire est assuré de remporter une éclatante victoire.

Une telle configuration montre l’inconvénient majeur du système électoral à un tour, qui a pourtant sa logique : le PNE, avec deux fois moins de voix que l’Ukip, a 56 fois plus de députés…

Le PNE, c’est le parti national écossais, qui ne présentait de candidats que dans les circonscriptions écossaises. Sa réussite est encore plus spectaculaire que celle des conservateurs, puisqu’il remporte 56 des 59 circonscriptions écossaises, alors qu’il n’avait que 6 sortants.

Quant à l’Ukip, avec 3,36 millions de voix, soit plus de 12% des suffrages, il multiplie son score de 2010 par 3,6 [ndlt : 4,2 d'après Yves Daoudal après les résultats définitifs]. Mais il n’a qu’un élu : Douglas Carswell, le premier député conservateur qui était passé à l’Ukip et s’était fait réélire sous étiquette Ukip. Le deuxième quant à lui n’a pas été réélu, et Nigel Farage n’a pas réussi à se faire élire chez lui dans le Kent. Les prophètes ne sont pas honorés chez eux…"

Nigel Farage a annoncé qu'il démissionnait de la présidence de l'UKIP. Le chef du parti travailliste et celui du parti libéral en ont fait autant. Alors qu'en France, perdre une élection n'empêche pas de devenir ministre : voyez Harlem Désir...

Commentaires

SD-vintage

Donc aujourd'hui, même les conservateurs britanniques votent centre-gauche, c'est-à-dire pour Cameron, ce qui veut dire pour une immigration massive, pour la guerre en Syrie, et pour l'adoption homosexuelle. Ils deviennent aussi idiots que les Français en ne regardant que leur porte-monnaie.
Mais l'appel au "vote utile" en direction des électeurs de l'UKIP a aussi beaucoup joué.

Bapt

Comment améliorer la représentativité, élément fondateur de la démocratie, si vous êtes démocrate. Quel meilleur mode de scrutin adopter.
Comment obtenir ce changement de scrutin sans passer, justement par un système qui n'écoute pas les citoyens et ne les représente pas et ne modifiera jamais lui-même ce mode de scrutin.
Les urnes sont une impasse.
Il faut un mouvement citoyen comme la manif pour tous de plus grande ampleur, apolitique pour rassembler, avec une revendication simple acceptable par tous mais capable de faire évoluer le système dans le bon sens.
Le référendum d'initiative populaire, qui pourrait amener une constituante éventuellement ou procéder par évolutions successives.

Tchetnik

La démocratie en Angleterre est similaire à la démocratie française:
-UKIP: 12% des suffrages pour 1 député
-FN: 25% des suffrages pour 2 députés

Yves Daoudal

Je viens de modifier mes chiffres selon les résultats définitifs.

L'Ukip a multiplié son score par 4,2 et obtenu 12,6% des voix.

A lire et entendre les commentaires sur la "surprise", il me paraît clair que l'étonnement devant le résultat des conservateurs sert surtout à ne pas parler de l'Ukip...

Étienne R

Perd un siège.
[Oui, j'ai été trop vite en besogne, pardonnez-moi. L.T.]

C.B.

Nigel Farage n'est pas sur la paille, puisqu'il est député au Parlement Européen.
Et il se dit qu'après les vacances d'été, il pourrait bien reprendre du service au service de son parti...

Saint Plaix

Je ne suis pas un fan inconditionnel d'Yves Daoudal, ce qui ne m'empêche pas de saluer ses analyses quand elles sont bonnes, donc dénuées de tout esprit partisan...
Ce qui est bien le cas ici!
Ce vote, ou plutôt la consultation dont il est le résultat, illustre pleinement ce qu'est le vote dit "démocratique": la confiscation du pouvoir par une clique qui utilise le mode de scrutin, et les résultats attendus qui en découlent, comme caution de sa légitimité à diriger le pays et à y imposer ses idées et ses options idéologiques, sans que les électeurs gogos n'en aient forcément été clairement et complètement informées...
Nous avons vu cela en France, tant avec Sarkozy qu'avec Hollande...

Cet exemple britannique peut paraitre caricatural, mais ce que nous vivons, en France, à travers le scrutin à deux tours qui a conduit à priver "démocratiquement" durant plus de trente ans un tiers ou un quart de la population de représentants, n'est pas mieux!

Pour les plus convaincus, il serait temps de rendre à la démocratie un peu d'honneur en la rendant honnête, donc effectivement représentative...Pour les autres, il n'est pas interdit de réfléchir au fait que le vote dit démocratique n'est pas la seule forme d'expression de la république...Et que le système républicain n'est pas forcément le seul ou le meilleur...Et qu'il n'est que le fruit d'une stratégie arrêtée d'appareils structurés dont le but est la confiscation du pouvoir au profit d'une caste auto-cooptée dont le premier souci est de maintenir ses privilèges et d'assurer sa continuité, quitte, comme c'est clairement le cas en France, à s'opposer - dans les partis de gouvernement, l'UMPS en l'occurrence - à l'émergence de tous les jeunes talents...
Un système lamentable!

professeur Tournesol

Et surtout ici perdre l'élection présidentielle n'empêche pas de diriger l'UMP.

professeur Tournesol

Harlem Désir n'était pas vraiment le chef du PS, ce n'est qu'un pantin chargé de garder la boutique, comme Cambadélis aujourd'hui.

MEIERS

En fait le système d'élection à un tour anglais est parmi les modes d'élections de pays démocratiques le plus mauvais et le plus inégalitaire. C'est facile à comprendre. Posons l'hypothèse, pour simplifier qu'il n'y ai que trois circonscriptions et trois partis, conservateur, libéral et travailliste. Le candidat élu dans chaque circonscription est celui qui obtient la majorité relative, puisqu'il n'y a pas comme en France de deuxième tour. Imaginons que dans chacune des trois circonscriptions les conservateurs aient la majorité relative avec 40% des suffrages, les libéraux 30% et les travaillistes également 30%. Les conservateurs auraient dans les trois circonscriptions 40% des suffrages et rafleraient 100% des députés, puisqu'ils auraient la majorité relative. Les travaillistes et les libéraux avec ensemble 60% des suffrages (30% + 30%) n'auraient aucun député (0%). Ce système électoral ne tient compte que des voix portée sur le candidat en majorité relative,par circonscription, les voix même ensemble plus nombreuses portées sur les candidats minoritaires ne sont pas décomptées. Dans l'entre-deux guerre par exemple on a vu un déclin en voix du parti libéral, au profit des travaillistes, mais le parti libéral a longtemps conservé plus de députés que les travaillistes. Ces derniers ayant pris beaucoup de voix aux conservateurs avaient permis aux libéraux d'être en majorité relative dans de nombreuses circonscriptions. Obtenir une correspondance dans le sytème anglais entre nombre de voix et nombre de députés tient de la lotterie.
Il est à noter que le système français à deux tours est moins inégalitaire, mais ne permets pas de représentation correcte des partis exclus ne pouvant conclure d'accords de désistement avec les autres (communistes dans l'entre-deux-guerres et Front National aujourd'hui).

Jean

Hollande l'incapable qui veut se donner une stature en donnant des ordres aux Britanniques : pas question pour lui qu'ils quittent l'Union européenne !!! Mais jusqu'à quand devrons-nous supporter ça ?

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/royaume-uni-hollande-rappelle-les-regles-de-l-europe-a-cameron_1678551.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.