Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Previous month:
avril 2015
Next month:
juin 2015

Les Bretons de Ploërmel défendent leur pape, aidons-les!

Michel a appris le 30 avril dernier que pour le tribunal administratif de Rennes, la statue de Jean-Paul II de Ploërmel, et la croix qui la surplombe, n’ont pas à rester sur le domaine public.

L'attaque contre la mairie vient de la Libre pensée morbihannaise. La présence du pape à cet endroit serait donc illégal. Rappelons que son implantation dans le centre-ville de Ploërmel date ce 2006 .

jp2

 

La statue devra donc être retirée du champ public si les recours - menés notamment par le maire de Plöermel - échouent.

Il serait inadmissible qu'une association archi minoritaire - dont les idées fanatiques ne représentent qu'elle même en Bretagne - parvienne à ces fins et cela même avec l'aval d'un tribunal administratif.

Le catholicisme est un des éléments fondateurs de la Bretagne, et Jean-Paul II a été important pour les Bretonnes et les Bretons. Tous ont encore en tête sa venue à Saint-Anne d'Auray en 1996 devant une foule immense de fidèles.

Les Bretonnes et les Bretons doivent réagir pour protéger une statue qui fait parti de leur patrimoine religieux, Breton et Européen.  Si aujourd'hui, l'Etat fait enlever la statue d'un Pape tant aimé des Bretons, demain , seront-ce nos calvaires que des associations voudront faire détruire ?

Par la résistance pacifique, nous appelons chacun à veiller sur la statue de Jean-Paul 2 , à former une chaine continue pour protéger notre héritage, qu'aucun groupuscule fanatique ni aucun tribunal administratif d'Etat ne pourra enlever.

C'est de notre devoir de mémoire dont il s'agit. De notre passé, mais aussi de notre avenir, à l'heure où la religion catholique est persécutée, malmenée sur de nombreux territoires de la planète.

N'ayez pas peur ! N'ayons plus peur ! Défendons notre Pape Jean-Paul II et le patrimoine Breton

Signez la pétition pour le maintien de la statue. Participez à la résistance bretonne !

Le collectif « Touche pas à mon Pape »


Pèlerinage du diocèse de Bayonne à Alençon

Lu sur le site du diocèse de Bayonne :

"Pour confier le synode romain pour la famille aux Bienheureux époux Martin, les parents de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, le service diocésain pour la famille et pour la vie de Bayonne organise un pèlerinage à pied depuis l’abbaye de Solesmes vers le sanctuaire d’Alençon. Mgr Marc Aillet accompagnera le pèlerinage.

Dates: du 4 au 8 octobre 2015.

Programme :

Rendez-vous dimanche 4 octobre à 17h pour les vêpres à l’abbaye Saint-Pierre de Solesmes suivies d’un enseignement du Père Abbé

Lundi 5-6-7 octobre : marche vers Alençon

Jeudi 8 octobre : Visites des lieux où ont vécu Louis et Zélie Martin – enseignement du Père Simar, recteur du sanctuaire d’Alençon – adoration et messe de clôture

Le pèlerinage est bien sûr ouvert à tous, fidèles laïcs, prêtres et religieux. Une seule condition : être en bonne santé physique.

Contact : Guillaume d’Alançon, délégué épiscopal pour la famille et pour la vie – [email protected]"


C’est arrivé un 10 mai…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 10 mai 1537 : Jacques Cartier est en France.

En guise de dédommagement des frais engagés, Cartier reçoit l'Hermine, un navire de 110 tonneaux, avec tous les appareils et munitions qui restent du précédent voyage dont ses 12 canons.

  • le 10 mai 1696 : décès de Jean de La Bruyère, écrivain français.

Né à Paris le 17 août 1645, il devient célèbre en 1688 pour son seul ouvrage, "Les caractères ou les mœurs de ce siècle". Jean de La Bruyère est alors parmi les derniers écrivains à privilégier le style littéraire. En 1693, il est enfin élu à l'Académie française, en remplacement de l'abbé Pierre de La Chambre. Il décède à Versailles suite à une crise d'apoplexie le 10 mai 1696.

  • le 10 mai 1755 : arrestation de Mandrin.

500 soldats français déguisés en paysans pénètrent en Savoie et arrêtent le brigand Mandrin à la ferme fortifiée de Rochefort-en-Novalaise. Il utilisait la Savoie comme base de repli entre deux expéditions en France.

  • le 10 mai 1774 : mort du Roi de France Louis XV.

Louis XV « le Bien-aimé » reçoit l'extrême onction à Versailles, administrée par l'évêque de Senlis, Armand. Il meurt de la petite vérole à l'âge de 65 ans, après une difficile mais très pieuse agonie. Si son début de règne est pacificateur et heureux, période où le Roi fait preuve d'une piété et d'une ferveur avec la Reine Maria Leczinska assez exceptionnelle, la seconde partie est marquée par la débauche de la cour qui suit l'exemple de son maître et par le développement des idées des philosophes qu'il laisse empoisonner l'opinion française.

  • le 10 mai 1794: la colonne infernale Dusirat incendie la forêt de Vezins et les stocks de grains et farine qu'il y trouve.
  • le 10 mai 1794 : Mme Elisabeth, sœur de Louis XVI est guillotinée place de la Révolution à Paris.

De toute la famille royale, c'est la seule qui a toujours refusé de quitter le Roi et de fuir à l'étranger.

  • le 10 mai 1796 : Bonaparte remporte la bataille du Pont de Lodi, en Italie.
  • le 10 mai 1804 : Bonaparte reçoit le cardinal Caprara.

Il exprime le désir d'être sacré empereur par le pape, il a simplement besoin de la présence papale pour cautionner la cérémonie et singer les sacres des Rois de France. Mais son esprit embrumé par les théories des philosophes ne peut pas comprendre que la puissance du sacre donnée aux Rois vient de Dieu et de l'engagement royal à défendre la foi catholique et a lutter pour le vrai bonheur de leurs peuples. Le sacre des Rois est le Pacte de Reims renouvelé entre un Dieu, un peuple et une personne royale choisie par Dieu. Le sacre de Napoléon est sacrilège et grotesque. (cf. la chronique du 2 décembre).

  • le 10 mai 1871 : signature du traité de Francfort.

Le gouvernement provisoire de la république accepte de payer une indemnité de 5 milliards de franc-or, avec présence d'une armée d'occupation jusqu'au paiement de cette somme et surtout, la cession de l'Alsace et d'une partie de la Lorraine. Guillaume 1er, roi de Prusse, a déclaré le 18 janvier 1870, à Versailles, lors de la proclamation de l'empire :

" Je n'ai pas vaincu les Français, Dieu me les a livrés"

  • le 10 mai 1940 : l'Allemagne envahit les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et la France.

C'est la fin de la «drôle de guerre ». L'exode commence. Les Pays-Bas capitulent le 15 ; le Luxembourg capitule le jour même, la Belgique le 27. En Angleterre Churchill devient premier ministre en affirmant :

"Je n'ai rien d'autre à offrir que du sang, de la peine, de la sueur et des larmes."

Les troupes allemandes franchissent les Ardennes au grand dam des Français, évitant les fortifications de la ligne Maginot, que l'inconsistance des dirigeants français n'a pas prolongée sur toutes les frontières. La percée de Sedan est une opération décisive de la bataille de France qui commence.

  • le 10 mai 1954 : le recensement dénombre 43 millions de Français.

L'avortement n'assassinait pas encore plus de 200 000 Français par an, à cette époque. Il faut rappeler qu'en 1789 la France est le pays le plus peuplé au monde avec 28 millions d'habitants. En 1790, la Russie l'égale, puis la Dépasse. En 1795, l'Inde fait de même. En 1914, la France compte 40 million d'habitants, la Russie 160 millions, l'Allemagne 65 et l'Angleterre 43 millions ! Le suicide français est ancien et bien lié à la disparition de la monarchie française.

  • le 10 mai 1968 : la "nuit des barricades".

Combats de rues, voitures incendiées, rues dépavées, vitrines brisées, centaines de blessés, le pays se réveille stupéfait.

  • le 10 mai 1981 : F. Mitterrand est élu contre V. Giscard d'Estaing.

Sauvez les derniers manuscrits Irakiens de Mossoul

A l’occasion des célébrations marquant le VIIIe centenaire de la fondation de l'Ordre des Dominicains, la Province dominicaine de France et l’Association pour l’Histoire de saint Dominique en Europe (AHODE), avec le concours du Centre numérique des Manuscrits orientaux (Mossoul - Irak), vous invitent à participer à la mise en valeur et à l’exposition d’un patrimoine de l’humanité inestimable et gravement menacé, réunissant plus de 809 manuscrits irakiens inédits.

La Bibliothèque du couvent des Dominicains de Mossoul, au nord de l’Irak, abritait plus de 800 manuscrits du XIIIe, XIVe et XVIe siècles. Le père Najeeb s’est fixé la mission de poursuivre le sauvetage de ses« précieux compagnons » : « les hommes et leurs livres anciens », et de les sauver des fanatiques, des mites et de l’humidité.

Ces manuscrits témoignent, par la calligraphie et l’enluminure, de la culture des chrétiens de Mésopotamie. Ce fonds exceptionnel demeure un remarquable témoignage de la richesse de la tradition des Églises orientales entre le Tigre et l’Euphrate, depuis l’aube du christianisme jusqu’au XXe siècle.

Les plus anciens d’entre eux : syriaques, chaldéens et arabes, remontent au XIIIe siècle. Ils proviennent de la bibliothèque du couvent dominicain de Mossoul (aujourd’hui transformé en prison et en centre de torture par l’Etat islamique). Cet ensemble a pu être sauvé et mis en sécurité à Erbil, dans le Kurdistan.

Participez à la réalisation en fac-similé de 7 des plus beaux manuscrits (XIIIe-XVIIIe siècle) du couvent Dominicain de Mossoul, qui seront présentés lors de l'exposition "Mésopotamie : carrefour des cultures - Grandes Heures des manuscrits irakiens" aux Archives nationales du 20 mai au 24 août 2015 à Paris.


Sarkozy va-t-il faire voter les adhérents UMP sur l'abrogation de la loi Taubira ?

On est en droit de se poser la question à la lecture du courrier qu'il vient d'adresser aux adhérents. Dans cette lettre, il revient sur l'élection entre Hervé Mariton, Bruno Le Maire et lui, qui s'est déroulé "sans polémique". Concernant le vote des adhérents, il écrit :

"C'est une pratique que nous allons exactement continuer mais développer, augmenter. Et quand il y aura des différends entre nous, des différences entre nous, des propositions différentes et bien c'est vous qui les trancherez."

Image


La concertation : avec les partenaires de l'UE oui, avec le peuple non.

Avec la réforme du collège et la suppression des classes bilangues, Hollande s'est fâché le mois dernier avec l'Allemagne. Ce mois-ci, il s'attaque à la Grande-Bretagne, et donne des leçons à David Cameron qui vient de gagner haut la main les élections.

"Il est légitime de tenir compte des aspirations des britanniques mais il y a des règles en Europe et parmi ces règles il y la concertation".

C'est ce qu'a affirmé François Hollande alors que le Premier ministre britannique a réaffirmé sa volonté d'organiser un référendum pour ou contre la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne.

La concertation avec le peuple, ça n'existe pas en France.


Partir au jihad en camping-car

Deux familles toulousaines, surveillées par les services de renseignement, seraient partis en Syrie après avoir loué des camping-cars à Muret et Montpellier. L'alerte a été donnée par les sociétés de location qui n'ont pas vu revenir leurs véhicules le 2 mai... Autrement dit, les services n'ont pas surveillé grand chose.

Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie de Muret et de la police de Montpellier. Puis, les services de la DGSI se sont emparés du dossier car deux noms figurant sur les contrats étaient connus. Le père de famille avait indiqué à l'agence  qu'il partait en vacances en Turquie.


Il faut jouer collectif pour restaurer la liberté d'expression

Lu sur Boulevard Voltaire :

"Tout a déjà été dit ici sur le caractère superficiel de l’affaire Ménard et sur le fait qu’on ne lui reproche guère autre chose que d’avoir observé et formulé la vérité. Ce qui, en revanche, a encore de quoi surprendre, c’est la violence de l’attaque et le déchaînement parfaitement hystérique de la meute socialiste, du Premier ministre au dernier tâcheron de salle de rédaction.

À chaque fois qu’un tel procédé se met en place – songeons aux affaires Méric ou Dieudonné, montées en épingle par Manuel Valls -, c’est que le système a une énorme pilule à faire avaler au petit peuple. Aujourd’hui, cette énorme pilule, cela ne fait guère de doute, c’est la loi sur le renseignement, qui va permettre sous couvert de lutte contre le terrorisme de placer des « boîtes noires » gouvernementales chez tous les fournisseurs d’accès Internet. L’immense majorité des députés UMP et PS, à l’exception de quelque 80 honnêtes hommes, ont ainsi voté la mise en œuvre du plus extraordinaire moyen de fichage de la population qui ait jamais existé en France (...) les pseudo-fiches de Béziers un grotesque pare-feu dont l’efficacité ne tient qu’à la complice unanimité de la caste politico-médiatique. Florian Philippot l’a, d’ailleurs, bien souligné lorsqu’il a fustigé sur le plateau de LCI « les hypocrites » qui montent en épingle la polémique Ménard au moment même où « ils bafouent les droits fondamentaux des Français ».

Mais, d’une certaine façon, Florian Philippot et Robert Ménard lui-même n’ont-ils pas un peu leur part de responsabilité, en deuxième rideau, dirons-nous, dans ce déchaînement fantastique ?

En effet, même si leur agacement face aux lubies historiques de Jean-Marie Le Pen est compréhensible, on peut en effet craindre que les deux hommes aient contribué à ouvrir la boîte de Pandore en participant activement à la mise au rancart du président d’honneur du FN. Comment croire, en effet, que la caste qui vient d’obtenir la tête de son ennemi n° 1, en échange d’un peu de respectabilité pour le vieux parti, s’en tienne là et se contente de cette tête ? Dès lors que l’on s’est plié à cette règle qui veut que l’on soit davantage puni lorsque l’on dit une bêtise (...) que lorsque l’on commet un acte frauduleux, on se condamne alors à passer son temps à subir ce genre d’attaques et à voir régresser chaque jour un peu plus les libertés. Avec ses gros sabots et son caractère cabochard, Jean-Marie Le Pen était tout autant un repoussoir qu’une ligne de défense, un peu comme ces stars du rugby qui font tellement peur à leurs adversaires qu’ils occupent l’attention de la moitié de l’équipe adverse, dégageant ainsi des espaces libres pour leurs coéquipiers. Dès que la star manque à l’appel, la lutte devient beaucoup plus rude pour chacun des autres membres de l’équipe.

Dans ces conditions, il devient urgent de se remettre à jouer collectif et de soutenir tous ceux qui (...) seront tôt ou tard victimes de la sainte Inquisition laïque. Avec les inquisiteurs ou les juges révolutionnaires, il est inutile d’ergoter sur les détails des dogmes, il faut se battre jusqu’à ce que le principe de la liberté d’expression soit restauré sans la moindre exception !"


Christiane Taubira va nous dire combien de fois qu'elle est noire et qu'il y a eu l'esclavage?

Coup de gueule de Philippe Bilger :

"On va entendre parler longtemps du racisme et de l'antisémitisme par Christiane Taubira ? Elle va nous dire combien de fois qu'elle est noire et qu'il y a eu l'esclavage? Elle va nous contraindre à nous répéter dix, cent, mille fois? (...)

Christiane Taubira est un très mauvais ministre. Intelligente et capable d'introspection, elle le sent car, sinon, s'abandonnerait-elle avec une telle impudeur, une indécence aussi suffisante, à cette revendication compassionnelle qui la conduit jusqu'au délire? A ce paroxysme d'émotion qui ne vise qu'à brouiller les pistes et à interdire à la raison de la juger à la fois flamboyante et calamiteuse?

De la même manière que son dogmatisme compassionnel et unilatéral fait des ravages parce qu'il a rendu sa politique pénale hémiplégique, par contagion elle voudrait nous faire pleurer sur elle.

Lire ses propos dans Paris Match relève d'un exercice qui laisse pantois. Déjà, je l'avais retrouvée telle qu'en elle-même quand elle avait affirmé que si elle n'avait pas été ministre, elle aurait désapprouvé la loi sur le Renseignement. Ce n'est pas sa liberté d'expression si confortable qu'il convient de saluer mais son hypocrisie quiète qu'il faut dénoncer, cette volonté, qui ne lui coûte rien puisqu'on la conserve comme une icône à usage idéologique, de jouer en permanence sur deux tableaux, sur un double registre, ici et là, dedans et dehors. Pour recueillir, sans aucun risque pour elle, les applaudissements des deux camps. Tout cela ne révèle aucune indépendance - car une indépendance qui n'a pas à être conquise ni sauvegardée n'est que de la poudre à l'esprit - mais la sûreté de soi d'une femme qui ne crispe même plus le pouvoir puisqu'il a décrété qu'elle était intouchable. Il fait avec elle parce que dans son arbitrage pervers elle sert plus la gauche qu'elle ne dessert les citoyens.

Cette compassion qu'elle appelle pour elle-même atteint des niveaux extravagants. Pour occulter ses échecs ministériels, elle se compare à Roger Salengro et évoquant le suicide de celui-ci en 1936, elle a l'audace de se projeter dans le même bain tragique. Pour nous faire frémir avec des périls imaginaires. Toute cette effervescence mélodramatique pour nous faire oublier qu'elle est une garde des Sceaux du verbe et du laxisme. Une imposture.

Elle exagère la portée des critiques personnelles qui lui sont adressées et des atteintes qui l'offensent intimement pour se camper en une sorte de Cyrano féminin du pauvre. Elle amplifie ses blessures pour se surestimer en résistante. Elle se fait passer pour une victime pour démontrer qu'elle serait une héroïne.

Elle n'est rien d'autre qu'une ministre choyée par le pouvoir mais catastrophique pour le pays. Désespérant le peuple. Cela ne rend pas moins indigne le racisme dont elle a été l'objet. Mais de grâce qu'elle ne nous fasse pas l'article. Je ne confondrai jamais ce qu'elle a subi avec ce qu'elle fait endurer à ses concitoyens."


Les coupes pas très catholiques du Parisien

'L'émouvante lettre d'adieu de Henri Fertet, résistant de 16 ans fusillé en 43" publiée le 8 mai dans le Parisien a subi quelques coupes, faute de place dans la version papier, probablement. Hasard ? Aucune référence catholique ou à "la France éternelle" n'a échappé aux coups de hache du journaliste. Vous pouvez comparer en cliquant sur l'image :

Fertet 2


Recrutement dans une école libre à Lyon

Le collège catholique hors contrat Bx François et Jacinthe de Fatima (3 rue des 2 amants 69009 Lyon) recherche pour la rentrée 2015-2016 :

  • Un professeur de français 6me/5me en CDI 
  • Un professeur de théâtre tous niveaux   en CDI
  • Un professeur de latin tous niveaux en CDI

Le cumul d’heures sur tout ou partie de ces trois postes peut constituer un temps plein.

  • Un professeur d’espagnol 4me/3me pour  6h/semaine en CDI

Envoyer CV et lettre de motivation à [email protected]


11 mai : concert d'un chœur de Japonaises à St Maurice (94)

"Une foi qui ne devient pas une culture est une foi mal reçue, mal vécue, mal communiquée" a répété Saint Jean-Paul II. Et, de fait, la foi au Christ ressuscité s'est épanouie en civilisation : littérature, peinture, sculpture, musique..., avec une remarquable capacité d'adaptation aux pays et aux époques. 

En même temps, certaines œuvres d'art ont tellement bien exprimé le mystère chrétien qu'elles sont devenues le patrimoine de tous... jusqu'à revenir à nous par des chemins insoupçonnés. C'est le cas du chant grégorien, dont le rayonnement a touché les extrémités du monde.

Une belle illustration en est le concert donné par le Chœur des étudiantes de l’Université du Sacré-Cœur de Tokyo ce lundi 11 mai, à 20h30 à Saint-Maurice (Métro Charenton-Ecoles). Ce chœur de Japonaises interprétera des pièces grégoriennes, mais aussi des morceaux de musique sacrée composés par Mendelssohn, Franck, Poulenc...

Affiche concert Japonaises_2015


Equipez la 7ème Compagnie Secouriste Sainte Barbe

La 7ème Compagnie Secouriste Sainte Barbe forme les jeunes aux techniques de secourisme.

La Compagnie Secouriste Sainte Barbe est un mouvement éducatif de jeunesse du diocèse de Fréjus-Toulon, dont les principes pédagogiques s’ancrent dans l’éducation salésienne. La pédagogie de cette oeuvre est axée autour de la sensibilisation aux techniques de secourisme, d’incendie et de sauvetage, dans le respect des traditions des pompiers militaires.

Afin de mettre en œuvre le projet pédagogique, l'équipe recherche des matériels spécifiques indispensables pour la sécurité des jeunes et pour leur apprentissage. Malheureusement, les équipements de protection individuelle ainsi que les outils pédagogiques sont onéreux. Vous avez la possibilité de financer, peut-être, un pôle ou un matériel en particulier.


C’est arrivé un 9 mai…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 9 mai 1435 : victoire française sur les Anglais à Gerberoy.

Les troupes françaises de Jean Poton de Xaintrailles et d'Etienne de Vignolles dit « la Hire», pourtant deux fois moins nombreuses, battent les 3 000 Anglais de John Fitz Alan, comte d'Arundel, dans la bataille de Gerberoy, dite également «bataille d'Arondel », en Picardie.

  • le 9 mai 1462 : Traité de Bayonne.

A cause de la guerre civile catalane, Jean II d'Aragon réclame l'aide militaire de Louis XI, Roi de France. En échange, il cède de manière temporaire les comtés de Roussillon et de Cerdagne. L'aide militaire apportée par le Roi de France est estimée à 200 000 écus. Les comtés cédés aux français sont récupérés en 1493.

  • le 9 mai 1769 : fin de la bataille de Ponte-Novo.

Les Corses indépendantistes de Paoli, renforcés de mercenaires allemands, sont battus par les troupes de Louis XV. C'est la fin d'une guerre de 40 ans qui a mis aux prises le peuple corse, mené par Pascal Paoli, avec la République de Gênes puis le Royaume de France.

Il faut noter que quelque temps après, environ une centaine de familles corses, parmi les plus influentes, sont anoblies par Louis XVI, dont la plupart de celles qui avaient participé à la bataille aux côtés de Paoli ; l'exemple des Buonaparte est le plus connu.

  • le 9 mai 1693 : le Roi Louis XIV préside à la cérémonie de l'intronisation des premiers membres de l'Ordre de Saint Louis.

C'est le marquis de Barbezieux, secrétaire d'Etat à la Guerre, qui lit la formule du serment de fidélité au Roi et à la religion catholique, pendant que les récipiendaires s'agenouillent devant le Roi. Ce dernier les adoube du plat de son épée en disant : "Par Saint Louis, je vous fais chevalier".

Enfin, les promus prêtent serment de vivre en bons catholiques, d'être fidèles au Roi, de toujours lui obéir, de ne pas quitter le service sans son autorisation et de veiller au respect des statuts de l'ordre. La fête annuelle de l'Ordre est fixée au 25 août, jour de la Saint Louis, et à cette occasion, les membres ont l'obligation d'accompagner Sa Majesté à la messe.


Croix de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis

La décoration de l'Ordre de Saint Louis est une croix de Malte à quatre branches formant huit pointes, d'or bordé d'émail blanc et anglée de fleurs de lys d'or. Sur l'une de ses faces, Saint Louis est représenté tenant d'une main une couronne de laurier et de l'autre une couronne d'épines; sur l'autre face figure une épée nue flamboyante, passée dans une couronne de lauriers. La croix de Saint Louis est suspendue à un cordon rouge couleur de feu. Voir le 5 avril.

  • le 9 mai 1871 : les troupes versaillaises s'emparent du fort d'Issy.

Le réduit communard dans Paris diminue chaque jour.

  • le 9 mai 1915 : bataille de l'Artois.

Cette bataille est un des exemples d'offensives à outrance, menées sans considérations pour la vie des soldats. Chaque mètre pris à l'ennemi se paie en centaines, parfois en milliers de vies. La bataille de l'Artois dure du 9 mai au 25 juin 1915. Si Joffre parvient à percer le front allemand, c'est au prix de lourdes pertes (plus de 100 000 hommes contre 75 000 côté allemand).

  • le 9 mai 1941 : Mendès-France est jugé par le tribunal militaire de Clermont-Ferrand et condamné à 6 ans de prison et à la destitution pendant 10 ans.
  • le 9 mai 1945 : libération de Dunkerque.

Dunkerque est une des dernières villes de France à être libérée de l'occupation de l'Allemagne nazie. Les troupes allemandes se rendent suite à la capitulation sans condition signée la veille.

  • le 9 mai 1950 : Schuman propose un plan pour l'Europe.

La déclaration du 9 mai 1950, aussi appelée déclaration Schuman, est considérée comme le texte fondateur de la construction européenne. Prononcée par Robert Schuman, ministre des Affaires étrangères français, dans le salon de l'Horloge du Quai d'Orsay, à Paris, elle lance l'idée d'une Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA).


Régionales : encore une tête de liste UMP pro-LGBT

La commission nationale d'investiture de l'UMP a désigné la première adjointe d'Alain Juppé à Bordeaux, Virginie Calmels, en Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin pour les régionales. 

Dans un portrait dressé en 2012, Libération écrivait :

"le mariage gay lui semble d’une évidence modérée".

Après 

  • Dominique Reynié dans la région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon 
  • Valérie Pécresse en Ile de France
  • Christian Estrosi dans le Sud-Est

cela commence à faire beaucoup.


Jean-Marie Le Pen : "Ne nous faisons pas d’illusions sur la force réelle du FN"

Sur son site officiel, Jean-Marie Le Pen a publié la déclaration qu'il a prononcée devant le Bureau politique du FN le 4 mai. Extraits :

"[...] Cela dit, je n’ai été saisi d’aucun dossier d’accusation. Je ne connais pas les griefs qui ne peuvent être que gravissimes pour justifier cette incroyable procédure. En revanche, je note qu’un certain nombre de salariés du Carré, comme Monsieur Bollée, chef de cabinet de Monsieur Philippot, se sont permis des attaques injurieuses contre moi sans être le moins du monde mis en cause. Il est clair qu’il a été procédé à des recrutements massifs de collaborateurs dont l’une des caractéristiques communes, c’est de vouloir faire table rase du passé. (Remplacer les vieux cons par les jeunes trous du cul) [...]

Présent à ce Bureau Politique dont je suis statutairement membre, en revanche, je ne répondrai pas à la convocation devant le BE siégeant en formation disciplinaire et ceci, pour 3 raisons : 

La première, c’est que je la considère comme indélicate, injustifiée, immorale et au sens littéral comme au sens étendu, comme scandaleuse. 

La seconde, c’est qu’elle est composée, à part moi, qui n’ait jamais été salarié du Front National, par des salariés ou d’anciens salariés du FN. Tous les membres du BE l’ont été et certains, très grassement. 

La troisième, c’est que la plupart de ses membres se sont exprimés à mon égard de façon hostile, ce qui les disqualifieraient, même dans un jury d’assises. [...]

Je ne me suis jamais exprimé au nom du Front National, laissant ce soin aux collaborateurs socialo-gaulliste de la Présidente. Je voudrais rappeler quelques données fondamentales. On m’a reproché de ne pas avoir respecté  la « ligne du FN ». Mais laquelle ? Celle de la Présidente ? Celle de tous ceux qui pondent dix à quinze communiqués par semaine ? La doctrine du FN n’est pas établie par le Président du FN, chef de l’exécutif, mais par le Congrès. Ce sont les Congrès successifs qui en ont élaboré la substance, qui n’est modifiée que par un vote de l’Assemblée Générale (Congrès). La dernière édition écrite date du Congrès de Paris en 2000, après la scission mégrétiste : « Pour un avenir français » (425 pages). [...]

Ne nous faisons pas d’illusions sur la force réelle du mouvement. Le fait, réel, d’arriver en 1ère position lors des Européennes et des départementales ne doit pas nous aveugler. Le chiffre des voix obtenues doit être la vraie référence. Notre organisation, en progrès, reste très imparfaite, ainsi que la formation de nos cadres. Nous dépendons totalement des médias, puisque nous n’avons pas été capables d’avoir un journal."


33e pèlerinage de Pentecôte : Jésus-Christ sauveur du monde

Le pèlerinage Notre-Dame de Chrétienté c'est :

  • 8 000 à 10 000 marcheurs répartis dans près de 200 « Chapitres »
  • Une moyenne d'âge de 21 ans
  • 800 pèlerins de délégations étrangères
  • 600 organisateurs et logisticiens bénévoles
  • 150 Responsables « Sécurité routière »
  • Plus de 40 médecins, infirmiers et secouristes encadrés par l’Ordre de Malte
  • 14 hectares de bivouac sécurisés par une société agréée
  • 90 000 petits pains et 6 000 litres de soupe
  • 500 tonnes de bagages et matériels à déplacer
  • Et surtout, au-delà ce que l'on peut voir et compter :
  • les vocations sacerdotales, religieuses, les vocations au mariage,
  • les baptêmes, les conversions, les retours à la foi,
  • les grâces, les sacrements, les confessions, les prières, les chapelets, les souffrances offertes et les joies reçues ...

Capture d’écran 2015-05-08 à 18.40.45

En 2015, c'est aussi...
  • Le chapitre des « Anges Gardiens » (ou pèlerins non marcheurs), pour toutes les personnes ne pouvant être là physiquement ou qui ne peuvent marcher : Ils accompagnent les pèlerins par la prière, grâce à la communion des Saints. Ils sont 2000 inscrits, laïcs ou clercs, et 50 communautés religieuses

  • La Messe du Lundi de Pentecôte retransmise en direct, pour la 2ème année consécutive, en streaming sur le site de Notre-Dame de Chrétienté

Déroulement :

Samedi 23 mai (Vigile de Pentecôte)

  • __ndc2014_1575h30 : RDV sur le parvis de Notre-Dame de Paris.
  • 7h00 : Messe solennelle célébrée dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, par Dom Louis-Marie, Père Abbé de l’Abbaye Sainte Madeleine du Barroux.
  • 11H45 : Messe en plein air dans la prairie d’Amblainvilliers (commune d’Igny), célébrée par le Chanoine Alban Denis de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre, pour les Chapitres Familles, Pastoureaux et Enfants, suivie du déjeuner pour tous.
  • à partir de 19h00 : Arrivée au bivouac de la Ferté-Choisel (78460), à 5 km au sud-ouest de Chevreuse.
  • 21h00 : Veillée amicale au bivouac.
Dimanche 24 mai (Pentecôte)
  • à partir de 6h00 : Départ du bivouac de la Ferté-Choisel.
  • 12h10 : Messe sur l'hippodrome de Rambouillet, célébrée par Mgr Schneider, évêque auxiliaire d’Astana au Kazakhstan ; la messe sera suivie du déjeuner, au même endroit.
  • à partir de 18h30 : Arrivée au bivouac de Gas (près d’Epernon).
  • 21h00 : Consécration à la Très Sainte Vierge Marie, Salut du Saint Sacrement présidé par Mgr Michel Pansard, évêque de Chartres et nuit d’Adoration sur le bivouac.
Lundi 25 mai (Lundi de Pentecôte)
  • 7h30 : Départ du bivouac de Gas.
  • à partir de 11h30 : Halte déjeuner au lieu-dit La Petite Plaine (Commune de Saint-Prest)
  • 15h15 : Messe pontificale en la Cathédrale de Chartres, célébrée par le Très Révérend Père Emmanuel-Marie de Saint Jean, Père Abbé de l'abbaye Sainte-Marie de Lagrasse.
  • 18h00 : Dispersion, retour vers Paris par trains spéciaux. 

Thème du pèlerinage 2015 :« JÉSUS-CHRIST SAUVEUR DU MONDE »

__ndc2014_107Chaque année, il est proposé aux pèlerins de marcher vers Chartres en méditant un thème particulier. L’année dernière, a été entrepris un cycle de 3 ans pour méditer l’un des fondamentaux de la foi chrétienne : le mystère de la Sainte Trinité, Père, Fils, Saint-Esprit, trois personnes distinctes en une seule Nature. Après avoir marché sous le signe du Père en 2014, cette année sera avec le Fils, « Jésus-Christ Sauveur du Monde ». Ce triptyque se terminera en 2016 avec le 34ème pèlerinage, qui aura pour thème le Saint-Esprit.

Le thème de cette année, « Jésus-Christ Sauveur du Monde », condense l’essence même du christianisme. La personne de Jésus-Christ est le centre de notre foi : son acte rédempteur (la Passion, la Mort, la Résurrection et l’Ascension) est le sommet de sa vie sur la terre. Dans l’Evangile, le Christ l’appelle « Son heure », celle pour laquelle il est venu dans le monde, celle pour laquelle le Verbe s’est incarné.

Chacun des 3 jours du pèlerinage, les pèlerins méditent un aspect du thème général, sous le patronage particulier d'un saint, dont la vie et l'œuvre illustre le thème du jour :

  • Samedi L’Incarnation, sous le patronage de Saint Hilaire
  • Dimanche La Rédemption, sous le patronage de Saint Louis
  • Lundi Le Ressuscité, notre Espérance, sous le patronage de Sainte Marie Madeleine

Pour s'inscrire c'est par ici.


Police politique

Témoignage reçue d'une lectrice :

"Le 6 mai 2015 j'avais décidé d'aller lire un peu devant l'Elysée comme j'en ai pris l'habitude depuis plusieurs mois. Je suis donc arrivée à vélo au bout de la rue du faubourg Saint honoré vers 18h45. Là, les policiers de la compagnie de garde de l'Elysée (qui me connaissent bien puisqu'ils me voient régulièrement) m'interdisent l'accès à la façade de l'Elysée et m'emmènent rue du cirque où ils me maintiennent sur place pendant environ 30mn le temps que le cortège présidentiel rentre à l'Elysée. Une fois libérée, je me dirige à vélo vers la station Champs Élysées Clémenceau où l'on m'avait dit que se tenait un rassemblement anti Hollande. En chemin j'aperçois sur ma gauche des amies. Je vais donc les rejoindre pour leur dire bonjour. Nous sommes rapidement encerclées par des policiers et crs. Arrive une jeune commissaire avec laquelle je discute très courtoisement. Au bout de 20mn env les policiers nous laissent partir et la commissaire me demande alors où je compte me rendre. Je lui dit que je veux aller voir sur la place de Champs Elysées Clémenceau ce qu'il se passe. Elle me dit très bien pas de problème. Avec une amie nous arrivons donc sur la place et marchons (je poussais mon vélo) en direction de la statue de de Gaulle. Là un crs m'interpelle et me dit que je dois me diriger vers le métro. Je lui dit que je ne veux pas prendre le métro. Il me répond que je dois prendre le métro. Je rétorque que je suis à vélo et qu'il m'est interdit de prendre le métro avec mon vélo. Il insiste quand même. Il voit alors un sac plastique sur mon guidon. Fouille dans le sac alors qu'il n'en a pas le droit et y trouve mon sweat "Hollande dégage". Il tend le sac à son supérieur qui sort le sweat du sac pour me le confisquer. Je m'exclame en lui disant que c'est du vol, il n'a pas le droit de prendre mon sweat, le logo est déposé et aucune loi ne m'interdit de le porter. Sur ce, la commissaire arrive, me rend mon sweat et confirme que je n'ai pas le droit de prendre le métro avec mon vélo. Au bout de quelques minutes, je décide de partir en marchant tranquillement. Un crs m'arrête alors et me dit que je n'ai pas le droit de partir. Je me tourne alors vers la commissaire et lui dit : "tout à l'heure je n'avais pas le droit de rester et maintenant je n'ai plus le droit de partir ! Il faudrait savoir !!!" Elle me laisse partir et je décide de faire tranquillement le tour du groupe de crs au milieu duquel se trouvait toujours une amie. Au bout de quelques minutes la commissaire m'arrête et me dit "maintenant je vais faire les sommations d'usage : obéissance à la loi ! Dispersez-vous ou nous allons faire usage de la force !" Je lui réponds "ben je suis seule... comment je peux me disperser ?" Et elle donne l'ordre aux crs de m'interpeller... nous sommes 3 personnes à avoir été interpellées pour le motif de "participation volontaire à un attroupement non déclaré après sommations"... or nous n'étions pas attroupés : la commissaire a même dû faire les sommations individuellement à chacune des 3 personnes..."

 


Des personnes homosexuelles défendent le mariage authentique

Lu sur Reinformation.tv :

"Alors que la Cour suprême doit se prononcer sur la constitutionnalité du « mariage » gay aux Etats-Unis, des hommes attirés par les hommes mais mariés à des femmes ont apporté leur témoignage pour convaincre la Cour Suprême de ne pas légaliser le « mariage » homosexuel, auquel ils s’opposent en parfaite connaissance de cause.

Le 3 avril dernier, 21 personnes ont déposé un « amicus curiae » pour éclairer la Cour suprême dans son choix, alors que quatre Etats continuent à défendre le mariage entre un homme et une femme. Leurs témoignages ont été entendus le 28 avril. Les hommes concernés ont précisé qu’ils étaient attirés par les hommes, comme ceux qui réclament aujourd’hui le « mariage » pour les homosexuels, et qu’ils avaient, pour la plupart, découvert cette attraction alors qu’ils étaient encore jeunes.

Mais cette découverte ne les a jamais empêchés de construire une famille avec une femme.

« Tous pensent que le mariage entre un homme et une femme est unique en soi, et tous ont choisi de se marier et de rester mariés à leurs femmes – malgré leur attraction pour les hommes – parce qu’ils s’étaient rendus compte qu’un tel mariage apportait la joie et le bonheur à eux-mêmes et à leurs épouses, enfants, petits-enfants et communautés », explique le rapport déposé devant la Cour suprême.

Ce texte établit une distinction très claire entre les inclinations homosexuelles et le choix de vie : « Ils acceptent pleinement la réalité de leurs attractions pour le même sexe », souligne le rapport : « Ils affirment exactement ce qu’ils sont, comme ils sont. Mais ils certifient également que leurs attirances ne dictent pas les relations qu’ils choisissent. Tandis qu’ils n’ont pas le choix dans leurs attirances, ils ont vraiment le choix dans leurs relations. » 

Après plusieurs témoignages sur le mariage qu’ils ont conclu avec une femme, plusieurs d’entre eux confient la souffrance d’être étiquetés comme « gay » dès lors qu’ils ressentent une attraction pour les hommes. Ce que ces hommes veulent faire comprendre est que leur chemin de vie n’est pas déterminé par ces attirances pour le même sexe. [...]"


Jean-François Copé : derrière le pain au chocolat, le voile islamique

Jean-François Copé avait créé une polémique autour des pains au chocolat, confisqués par des voyous pendant le ramadan. Une belle esbroufe pour le maire de Meaux, ville où il est permis de porter visiblement le voile intégral

"Quatre ans après son entrée en vigueur, la loi interdisant le port du voile intégral sur la voie publique, initiée par Jean-François Copé, n’est quasiment pas appliquée. Y compris à Meaux. En 2014, une seule femme y a été verbalisée pour port du niqab.

[...] Les femmes intégralement voilées se promènent dans les parcs publics, au marché du dimanche matin, entrent dans les supermarchés. Sans être verbalisées.

A la pharmacie du quartier Dunant, des hommes refusent d’être servis par les pharmaciennes et préfèrent attendre qu’un préparateur soit disponible. L’été 2012, une librairie musulmane a ouvert dans ce quartier. Elle vend des niqabs qu’on ne trouvait jusqu’alors qu’au marché. A Beauval, un kebab a installé, durant un an et demi, des cabines équipées de rideaux pour que les femmes en niqab, cachées du regard des autres, puissent déjeuner en retirant leur voile. Le patron vient d’enlever les rideaux, tout en défendant le port du niqab. « Il faut juste le retirer dans les écoles et les banques ». Des ados voilées n’hésitent plus à traiter de « putes » des jeunes filles en short. Plus grave, l’été dernier, des hommes en djellaba ont arpenté le service psychiatrie de l’hôpital de Meaux pour y recruter des candidats au jihad." 


L'UKIP multiplie son score par 4,2... et perd un siège [résultats définitifs]

Alors que les sondages annonçaient des résultats serrés, le Parti conservateur de David Cameron a largement remporté les élections législatives aujourd'hui outre-manche : 331 sièges d'après les résultats quasi définitifs, soit la majorité absolue, devant les travaillistes qui en obtiennent 232. Le Parti de l'indépendance du Royaume Uni, l'UKIP, perd un siège [et non deux comme précédemment écrit] alors qu'il progresse en nombre de voix. Logique, explique Yves Daoudal :

"Je suis étonné de l’étonnement des observateurs devant le résultat des législatives au Royaume Uni. Je ne croyais pas du tout que les travaillistes puissent gagner. Donc ce sont les conservateurs qui allaient gagner, et ils allaient forcément avoir une très large majorité d’élus en raison de la poussée de l’Ukip. C’est arithmétique. L’Ukip étant devenu le troisième parti, il empêche le deuxième d’avoir autant de députés qu’il devrait avoir avec un système électoral différent. Avec le système britannique, quand il y a deux grands partis dans l’opposition, le parti majoritaire est assuré de remporter une éclatante victoire.

Une telle configuration montre l’inconvénient majeur du système électoral à un tour, qui a pourtant sa logique : le PNE, avec deux fois moins de voix que l’Ukip, a 56 fois plus de députés…

Le PNE, c’est le parti national écossais, qui ne présentait de candidats que dans les circonscriptions écossaises. Sa réussite est encore plus spectaculaire que celle des conservateurs, puisqu’il remporte 56 des 59 circonscriptions écossaises, alors qu’il n’avait que 6 sortants.

Quant à l’Ukip, avec 3,36 millions de voix, soit plus de 12% des suffrages, il multiplie son score de 2010 par 3,6 [ndlt : 4,2 d'après Yves Daoudal après les résultats définitifs]. Mais il n’a qu’un élu : Douglas Carswell, le premier député conservateur qui était passé à l’Ukip et s’était fait réélire sous étiquette Ukip. Le deuxième quant à lui n’a pas été réélu, et Nigel Farage n’a pas réussi à se faire élire chez lui dans le Kent. Les prophètes ne sont pas honorés chez eux…"

Nigel Farage a annoncé qu'il démissionnait de la présidence de l'UKIP. Le chef du parti travailliste et celui du parti libéral en ont fait autant. Alors qu'en France, perdre une élection n'empêche pas de devenir ministre : voyez Harlem Désir...


Financez une BD en breton sur la vie de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus

BCette bande-dessinée de Guy Lehideux et dont les vignettes ont été dessinées par Charlie Kiefer a été réédité récemment par les Editions Clovis, une maison d'édition catholique de Paris. Les Editions Imbourc'h (qui ont publié il y a peu Lumen Fidei et le Compendium du Catéchisme de l'Eglise Catholique en breton) ont donc profité de l'occasion - ET DE CETTE ANNEE DEDIEE A LA VIE CONSACREE - pour le proposer en breton, Ar Gedour se chargeant de tout l'aspect promotionnel.

Pourquoi proposer cet ouvrage en breton ?

Il existe très peu de vie de Saints pour enfants en langue bretonne. L'édition de cet ouvrage permettra de toucher nombre d'enfants des écoles bilingues ou immersives et de leur faire connaître cette sainte. Aucune voie d'évangélisation n'est à négliger. C'est ainsi que saint Jean-Paul II disait que "Le christianisme du troisième millénaire devra répondre toujours mieux à cette exigence d’inculturation" ("Au début du nouveau millénaire", page 40). De plus, comme le précisait Clément Guillon (+), évêque de Quimper et Léon en 2004,

"notre Église choisit d'évoluer en encourageant les nouvelles générations à prendre leur place dans sa vie courante. Bien des jeunes, y compris des non bretonnants, manifestent un vif intérêt à la langue et la culture bretonnes. La prise en compte de cet intérêt, lorsque nous annonçons l'Évangile, les rendra mieux disposés à entendre cette annonce".

Une telle publication correspond à cette exigence d'inculturation.

Enfin, ajoutons que :

  • Cela permet d'augmenter le panel de littérature en breton, notamment pour les enfants. Qui plus est dans la littérature religieuse pour la jeunesse.
  • Il existe peu d'ouvrages en breton pour les enfants, bien écrits et de belle facture.
  • Sainte Thérèse est un exemple à suivre. La lecture de ce livre changera d'Asterix ou de Tintin.
  • Sainte Thérèse a eu une vie riche, même si elle fut courte, qui est résumée dans "L'Histoire d'une âme". La proposer en BD permettra une découverte pour beaucoup de gens.
  • Rassembler le montant nécessaire au règlement des droits d'auteur (environ 30%) et une mise de fonds pour imprimer 300 unités de ce livre (environ 70%).
  • Si les dons sont supérieurs au montant demandé, le supplément servira à financer des projets de même teneur, voire un tirage plus important sur ce projet

L'Homme Nouveau fait peau neuve !

Dans la nouvelle mouture de L’Homme Nouveau (que vous pouvez consultez ici) vous trouverez :

  • Comm2Un nouveau logo qui marque de manière plus forte notre attachement à l’Église, en intégrant un symbole qui unit foi, espérance et charité. Un logo riche également de l’histoire de L’Homme Nouveau puisqu’il garde la couleur rouge qui, dès la fondation du journal, voulait rendre hommage aux martyrs qui surent annoncer le Christ jusqu’au bout.
  • Une nouvelle maquette plus lisible et plus claire, avec une mise en page et un rubriquage renouvelés afin de faciliter la lecture des articles.
  • Des rubriques enrichies et repensées par rapport à la mission de la presse écrite en 2015 : à l’heure des réseaux sociaux et de l’information continue, L’Homme Nouveau n’a pas vocation à délivrer de l’actualité brûlante mais à prendre et donner le temps de la réflexion qui n’est pas celui d’Internet.

Retrouvez donc tous les 15 jours :

  • L’éditorial de Philippe Maxence
  • Le Décryptage/Analyse de l’actualité et des enjeux de société
  • La Discussion/Deux spécialistes donnent leur éclairage sur une question de fond
  • La Tribune libre
  • Les RDV des Chroniqueurs avec Pasquin, François Foucart, Henri Lobster…
  • La Culture
  • La Vie chrétienne
  • Paroles du Pape/L’Homme Nouveau publie des extraits des discours du Pape
  • L’Essentiel

Vendre son royaume : la dernière tentation du prince désespéré

De Thomas Flichy de La Neuville, Membre du Centre Roland Mousnier – Université de Paris IV Sorbonne :

"S’il est un sujet de dérision à l’encontre des Princes inaptes à la conduite de l’Etat, c’est bien la tentation qu’ils peuvent éprouver de vendre la charge qu’ils ne possèdent pas. L’on raconte ainsi que le général grec Lysimaque vendit son royaume pour un verre d’eau, puis déclara après avoir bu cette eau : « ah, Prince infortuné que je suis d’avoir perdu mon royaume pour un plaisir si chétif et de si peu de durée »(Brevi voluptate quantum regnum perdidi). L’on connaît également la supplication prêtée par William Shakespeare à Richard III « Mon royaume pour un cheval ». Il s’agissait ici de souligner une dernière fois la légèreté du monarque qui avait jadis usurpé du pouvoir au détriment de ses neveux Edouard V et Richard de Shrewsbury. L’on se souvient que Louis II de Bavière - dans ses moments de lucidité - chargeait quelque savant de lui découvrir un pays où l’on pût régner sans constitution, ou bien songeait à vendre son royaume pour acheter une île déserte, où il aurait vécu seul avec ses pensées et son coiffeur. Chez les souverains désespérés, la vente du royaume apparaît en effet comme une façon de tirer définitivement le rideau. Kamehameha Ier, Roi de Haïti, aurait tenté de vendre sa couronne aux Etats-Unis. Mais cela n’advint point puisque la dernière Reine du lieu fut déposée par l’action combinée de la Dole Fruit Company et d’une escouade de fusiliers marins.  Il arrive pourtant qu’un royaume soit vendu. Il peut l’être aux enchères comme le fut l’Empire romain le 28 mars 193, ou bien en vertu d’un contrat, à l’instar du royaume d’Yvetot, vendu par Martin Ier à Pierre de Vilaines, moyennant la somme de 14 000 écus. Mais il reste une dernière façon plus pernicieuse de vendre un Etat, fut il vieux de mille ans : cela consiste à faire secrètement hommage à quelque puissance étrangère moyennant l’aliénation de ses libertés, de sa politique étrangère ou bien d’un pan quelconque de sa souveraineté. A ce jeu de dupes, les plus fins sont souvent les premiers trompés et lorsqu’ils se réveillent enfin, c’est pour s’apercevoir que leur maître a changé."