Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le président Duda respecte l'Eucharistie
Le contribuable paye le déplacement en avion d'un supporter du FC Barcelone

Climat de Terreur en France : la constitution civile du clergé selon Valls arrive en douce

Cette information est un scandale : 

​Il y a une certaine émotion en ce moment dans l'Eglise qui est France qui vient de découvrir un projet de décret du Premier ministre via le ministère de l'Intérieur qui imposerait à tous les aumôniers de tous les cultes une "formation civile et civique". Les divers responsables des cultes ont bien sûr été prévenus en toute dernière minute. Cette technique de gestion dans l'urgence est le signe avant-coureur du passage en force du décret, de la fausse consultation.
 
Ce décret ramène la France dans la même situation qu'en 1791 au moment de la Constitution civile du clergé : si ce décret s'applique, il y aurait donc des aumôniers "assermentés" qui auraient le droit d'exercer leur ministère dans les prisons, les hôpitaux et les armées (Les aumôniers scolaires sont étrangement exclus du décret) et les autres qui seraient jugés inaptes à exercer ce ministère. De futurs "réfractaires" fichés ?
 
Jusqu'à présent, le recrutement des aumôniers est à la charge des responsables de culte et non de l'Etat qui se contente de vérifier des conditions tout à fait légitimes de la validité des candidatures (visite médicale, nationalité française, absence de casier judiciaire, conditions d'âge, etc.). L'administration ne fait qu'entériner les choix des hiérarchies religieuses qui se portent garantes de la formation de leurs candidats sans que l'Etat soit jamais intervenu dans ces questions depuis 1905.
 
RefIl y aurait donc une mainmise effective de l'Etat sur le recrutement des aumôniers. Ce système est un danger extrême car il manifeste le désir de l'Etat de contrôler plus strictement le fonctionnement des cultes.

Les évêques consultés ou avertis sont particulièrement inquiets d'un tel décret, certains ont même déjà fait connaître leur extrême réserve sur ce projet. L'affaire ne fait que commencer. Espérons pour l'Eglise qui est en France qu'il se lève suffisamment de catholiques et de personnes attachées à la liberté pour s'opposer à cette agression malgré le climat délétère que nous inflige le Gouvernement actuel qui nous rappelle les heures sombres de la Terreur de 1792-1793...

Commentaires

LB

"Il y aurait donc une mainmise effective de l'Etat sur le recrutement des aumôniers. Ce système est un danger extrême car il manifeste le désir de l'Etat de contrôler plus strictement le fonctionnement des cultes." Mais le ministre de L'Intérieur est déjà le ministre des cultes, réveillez-vous, la constitution civile du clergé n'a jamais vraiment été abolie, puisque c'est la FM qui gouverne la France et règne au nom de la "Laïcité".

Gribouille

A partir du moment où on admet que « toute souveraineté émane de la nation » (Déclaration des DH), on doit admettre que l'Etat, représentant de la nation, a tout pouvoir, y compris celui de contrôler les aumôniers !

Il faut que notre combat remonte aux causes, sans se contenter de lutter contre des conséquences logiques.

Le chien qui vous attaque, mieux vaut le frapper à la tête, que de lui limer les griffes.

Clovis

Si la CEF ne réagit pas, prenons les armes médiatiques et foutons dehors rous ces sectaires attardés!

n

Si le but est d'éviter que les aumôniers musulmans prêchent le terrorisme à leurs ouailles, ça ne sert à rien, puisqu'on n'arrête pas de nous dire que les islamistes radicaux n'ont rien à voir avec l'islam. Pourquoi ces aumôniers seraient-ils donc en rapport avec les apprentis terroristes, puisqu'ils ne pratiquent pas la même religion ?

Clovis

Les sectaires attardés ne sont pas les évêques (eux sont peut-être attardés mais si mous qu'ils ne sont pas sectaires), ce sont bien sûr ceux qui veulent rétablir la constitution civile du clergé toutes affaires cessantes!

Passant

Les mondialistes espèrent ainsi contrôler, via les aumôniers musulmans, les détenus musulmans.
Le mondialisme, version actualisée du bolchevisme, est comme toutes les idéologies, le refus du réel.
Ils ne contrôleront rien du tout.
Le mondialisme prendra fin, comme prennent fin tous les mensonges.

jou

Pfffffffffff!

Vla t y pas que le petit Valls compte dompter la religion catholique vieille de 2000 ans !

Il se mesure à Dieu maintenant ce fou dingue !

Vos inquiétudes lui font bien trop d 'honneur !

HR

"Les évêques consultés ou avertis sont particulièrement inquiets d'un tel décret"

Alors ça je demande des preuves !

En dehors bien sûr de Mgr Aillet et de quelques autres, ça m'étonnerait beaucoup...

Spartacus

Les bleus sont là, le canon gronde. Dites les gars, avez vous peur ?

L'Histoire est un éternel recommencement mais on ne s'attendait pas à ce que ça vienne de ce côté et surtout si vite.

Mais c'est vrai que Mme Taubira nous parlait de changement de civilisation.

Et beh

Le Concordat, qui avait été conclu en 1801, a été supprimé par la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905.
Donc, en théorie, depuis lors, sauf en Alsace-Lorraine où le Concordat continue (jusqu'à quand ?), l'État a perdu le droit de nommer les évêques et les desservants des cultes.
Ce serait donc illégal au regard de la loi. Mais les évêques vont-ils avoir le courage de se dresser contre cette atteinte à la loi ?
J'en doute. Il suffit d'écouter certaines émissions de radios chrétienne où l'on y entend parler sans arrêt d'égalité, de Charlie, des résistants panthéonisés, du "vivrensemble", du "padamalgame", etc.


ohlala

après les écoles hors-contrat les églises, à quand un mouchard dans tous les foyers?

même Orwell n'avait pas osé imaginé cela!

ne serait-il pas temps que nos politiques reviennent au parler franc et remettent à l'honneur le bon sens!
à la radio une dame s'étranglait de constater que les garçons monopolisaient les cours de récréation pour jouer au foot,ne serait pas plus audacieux d'accepter la différence et d'avoir des cours séparées?

PK

@ HR

Vous en connaissez beaucoup personnellement ?

Si c'était le cas, vous sauriez que ce qui se dit aujourd'hui entre eux n'a rien à voir avec ce que vous (croyez) entendre...

perry

Oui, Spartacus, il faudrait apprendre à maints évêques la fin de votre chant :"nous n'avons qu'une gloire au monde, c'est la victoire du Seigneur!" pour leur éviter l'envie de devenir "jureurs", Dieu merci, ils sont quelques uns à servir Dieu avant la République!

gipsy

Souvenez-vous walls , au temps des manifs pour tous voulait imposer aux pretres , imam et rabbin une formation diplomante sur la theorie du genre...
ce type est un futur dictateur , il ne faut pas qu'il arive président de la république.

Cosaque


Un Etat qui veut TOUT contrôler s'appelle : un état totalitaire.

Soit une tyrannie, une dictature...

Jean Theis

Voici revenu le temps du clergé assermenté et du clergé réfractaire.

Espérons que nous ne reverrons pas les noyades de Nantes, mais leur adaptation moderne est probablement discutée en loges.

Exupéry

Moins les catholiques seront fermes dans leur foi et dans leurs valeurs, plus l'état "laïque" sera dur avec eux.
Ce phénomène d'apostasie larvée est général ; un sondage de 2014 montre qu'aux USA : 45% des catholiques pratiquants (tous âges confondus) sont favorables au mariage homosexuel. Pour les jeunes catholiques (18-29 ans), pratiquants ou non, ce pourcentage monte à 75%. http://theweek.com/articles/557418/why-are-catholics-supportive-gay-marriage
@ Et beh
Hélas oui les radios chrétiennes françaises sont souvent consternantes ; à croire que plus la ripoublique revient à ses sources de transgression et de violence, plus ils ont besoin d'exhiber leur esprit de ralliement à l'air du temps qui devient pourtant de moins en moins respirable...

Myriam

Bonne nouvelle

Les Monseigneurs vont enfin réagir!

Sinon ce sont eux qui devront remplacer les aumôniers !!!!

allegrovivace

En clair, à bas la république qui est une institution d'essence antichrétienne. Il reste aux hommes d'Eglise et aux catholiques à revenir sur "le(s) Ralliement(s).
Ou alors, nous ne serions que des renégats qui méritent tout ce que la république nous fait subir via la "souveraineté de la Nation" clé de voûte institutionnelle de qui nous tenons par la loi : "la vie, la croissance et l'Etre" ... ou dieu une option de vie personnelle, un clivage idéologique parmi d'autres, un clivage évidemment dépassé par le "sens de l'histoire".

Si les hommes d'Eglise se rendaient à l'évidence du syndrôme de Stockholm qui les ronge depuis deux siècles, l'apostasie rampante des clercs, et par suite des fidèles, serait balayée...

[email protected]

Armel Le Péach

Rambarre !!

jacky.a

"...la Terreur en France..."
2015
la constitution civile du clergé…. selon Valls arrive en douce
- obligation à tous les aumôniers de tous les cultes une "formation civile et civique".
« 1790
la loi « constitution civile du clergé » est votée.. le 12 juillet, ainsi que la création de l’Eglise de l’ordre nouveau, simple administration du culte.
- obligation du serment constitutionnel (schismatique) pour le clergé.
Ceux qui refusent sont dits « réfractaires »
1792
les premiers assassinats des prêtres…été 1792…
mais….
Le 13 mars 1793…avec 500 hommes…Cathelineau marche sur Jallais (Vendée).
Il fait arrêter sa troupe et lui dit :
« Mes amis, n’oublions pas que nous combattons pour notre sainte religion »
Il s’agenouille, se signe et entonne le «Vexilla Régis »…
C'est le début du soulèvement...
Référence : Le livre noir de la révolution française (La persécution religieuse).

Clovis

A PK: Ce qu'ils se disent entre eux c'est quoi? C'est confidentiel. Ce que l'on croit entendre c'est rien car ils ne parlent pas. Quand ils ouvrent la bouche c'est généralement trop long et creux, vide de sens par trop d'alambicages. On a envie de temps en temps d'entendre des oui, des non, et même des apostrophes à la Léon Bloy! Du langage clair, pas du caramel mou!

Michèle

La lessiveuse républicaine pour tous!
Vous ferez quoi, au pied du mur, messeigneurs les évêques?
Vous voulez une place sur le mur des c...?
S'il vous plait, ne laissez pas trop seuls ceux qui montent au créneau...toujours les mêmes!

Philibert

Dès lors que l'on a voulu considérer l'islam en France et en Europe comme une croyance parmi d'autres à laquelle tout un chacun pouvait librement adhérer, on a mis le doigt dans l'engrenage.

Car l'islam n'est pas seulement une croyance mais aussi une CULTURE, une CIVILISATION, des valeurs, une approche des choses lesquelles ne sont PAS les nôtres : les Musulmans en Europe sont Arabes, Turcs, Pakistanais, etc, pas de Jean-Pierre Durand, de Hans Schmidt ou de Jennifer Osborne.

Ainsi, partant de cette même logique d' "une croyance parmi d'autres" et par un égalitarisme surréaliste on a considérer que s'il y a des aumôneries des prisons catholiques eh bien il devait aussi y en avoir de musulmanes ! Mathématique.

Or, l'aumônerie des prisons, institution chrétienne par essence (corrigez-moi si je m’égare) tend à amener le délinquant ou le criminel à s'amender, au repentir, à prendre conscience de ses fautes, à s'élever en homme nouveau vers le bien auprès de ses concitoyens, etc. et cela dans une approche humaine tout en écoute de celui qui ne juge pas, laissant cela à Dieu, mais qui accompagne... Cette approche auprès du délinquant ou du criminel en est une à laquelle tous nos concitoyens européens adhèrent puisque faisant partie de nos valeurs civilisationnelles au-delà de la croyance propre au christianisme comme religion, à laquelle chacun est libre de souscrire, nos valeurs en tant que civilisation en étant déjà imprégnées.

Or, déjà des "aumôniers" musulmans, à ma connaissance, ça n'existe pas dans la culture de cette religion. Il a donc fallu en fabriquer de toute pièce pour nos Arabes-bien-Français délinquants et criminels de nos prisons. Faits de bric et de broc, ces "aumôniers" (sic) se sont avérés pour beaucoup un rien... islamistes. Ce qui mettait un peu à mal l'esprit bienfaiteur de l'intervention séculaire de nos aumôniers, tant pour le repenti que pour la société devant l'accueillir à sa sortie.

Bernard Cazeneuve ayant flairé un léger problème a eu l'inspiration salvatrice d'aller chercher trois immans de saine réputation... en Algérie et au Maroc !!, en présentation officielle télévisuelle, pour former de bons "aumôniers" français musulmans. On était sauvés !
L'outrage de cette annonce nouvelle à vouloir imposer une "formation civique et civile" à NOS aumôniers irréprochables sous prétexte que l'on a octroyé le même statut à une civilisation-croyance étrangère à problème (du genre lourd) dans notre société et nos prisons n'est pas supportable.

J'adhère au courroux de nos commentateurs et attend peu des évêques et autres cardinaux. Mais cette annonce touche également tous nos concitoyens, croyants ou non, car cette attaque agresse une fois de plus notre civilisation tout entière.

Edouard

A quand 1 millions de catholiques hostiles, virils, dans les rues pour faire enfin un peu peur.
Il va falloir bientôt donner sa vie pour protéger ses enfants

Gisèle

@jeaky
ce midi , j 'ai entendu au jt de 13 h , que les vendéens s'étaient soulevés contre la révolution ...( reportage sur le Grand Parc )
Les Français sont désinformés volontairement !

MEIERS

Il serait intéressant de connaître le contenu de la formation "civile et civique" des aumoniers dans les prisons. Consistera-t-elle par exemple pour les aumôniers catholiques à l'obligation de dévoiler le secret de la confession à l'administration pénitentiaire? Quelle confiance pourraient avoir des détenus dans des aumôniers tributaires des valeurs "civiles et civiques" alors que c'est précisement au nom du civisme républicain qu'on les a placés en détention, qu'on les prive de liberté?

Alexandre

Je dirai qu'une chose :restaurons la monarchie ne France ...

ydelo

@Lahire

Merci de nous avoir partagé cette information, qui est très inquiétante. Auriez-vous des sources à nous fournir sur l'origine et l'avancée de ce décret ?

[Non, pas pour l'instant. JL]

senex

Ce n'est qu'un commencement. Tout le clergé sera" prié" d'adorer la République
3 évêques seulement refuseront....les autres préfèreront.... garder la gamelle

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.