Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La France est la fille aînée de l'Église, mais c'est une fille bien infidèle
L'eucharistie n'est pas un rite de socialisation

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi a répondu concernant l'alimentation et l'hydratation artificielle

Approuvé par Benoit XVI en 2007 et consultable sur le site du Vatican, ce document de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi intitulé, "Réponse aux questions de la conférence épiscopale des Etats-Unis concernant l'alimentation et l'hydratation artificielle".

Première question : L’administration de nourriture et d’eau (par des voies  naturelles ou artificielles) au patient en "état végétatif", à moins que ces  aliments ne puissent pas être assimilés par le corps du patient ou qu’ils ne  puissent pas lui être administrés sans causer une privation grave sur le plan  physique, est-elle moralement obligatoire?

Réponse : Oui. L’administration de nourriture et d’eau, même par des voies  artificielles, est en règle générale un moyen ordinaire et proportionné de  maintien de la vie. Elle est donc obligatoire dans la mesure et jusqu’au moment  où elle montre qu’elle atteint sa finalité propre, qui consiste à hydrater et à  nourrir le patient. On évite de la sorte les souffrances et la mort dues à l’inanition et à la déshydratation.

Seconde question : Peut-on interrompre la nourriture et l’hydratation fournies  par voies artificielles à un patient en "état végétatif permanent", lorsque des  médecins compétents jugent avec la certitude morale que le patient ne reprendra  jamais conscience?

Réponse : Non. Un patient en "état végétatif permanent" est une personne, avec  sa dignité humaine fondamentale, à laquelle on doit donc procurer les soins  ordinaires et proportionnés, qui comprennent, en règle générale,  l’administration d’eau et de nourriture, même par voies artificielles.

Il est difficile d'être plus clair. Ce document pourrait être assez facilement distribué ou lu aux fidèles dans les églises pour éclairer les catholiques en France. Ce serait une belle œuvre de pédagogie au profit de la vérité.

Commentaires

Abbé FR

Merci !

Isabelle

Merci pour cette information. Malheureusement les anti-cathos primaires ont deux réflexes :
- lorsqu'ils veulent faire passer en force leur culture de mort ils traitent les catholiques d'intégristes pour éviter toute discussion rationnelle et faire avancer leur cause.
- une fois les dégâts commis et le retour en arrière amorcé dans les mentalités ils accuseront encore l'Eglise en disant "elle n'a rien fait, elle n'a rien dit" (ce qui est faux bien sûr mais ils ne sont pas à 1 contradiction près car le souci de la vérité n'est pas leur caractéristique première)
Heureusement il existe tout de même des hommes de bonne volonté qui se laisseront interpelés et c'est ça qui compte en plus de l'objectif premier : la défense des personnes concernés, des plus faibles, des Vincent.

Exupéry

A envoyer à Christine Boutin, pour l'éclairer.

DUPORT

Heureusement que la congrégation pour la Doctrine de la Foi est là pour enfoncer les portes ouvertes parce qu'à notre époque cela deviens nécessaire.

Il faut rappeler même les évidences tant le mensonge règne en maitre.

Il est le Prince de ce monde et il est le père du mensonge.

depassage

Bien vu!
A envoyer à Boutin effectivement!

Pierre-Henri

Il me semble néanmoins qu'il est nécessaire d'être plus clair : la nourriture et l'hydratation NE SONT PAS des soins.

SD-vintage

Au PCD, le courrier n'arrive plus...

Clovis

Merci d'avoir trouvé ce texte on ne peut plus clair en effet. Je vais l'envoyer à mon évêque.

Shlomo

Pour certains F:. il suffit que ce soit dit par "les romains" pour que ce soit mauvais et doive de toute façon être combattu, car il s'agit d'un combat pour la lumière.

Levi

Dans une anthropologie chrétienne, la dignité de l'homme se fonde en Dieu ; Dieu à créé l'homme à son image et à sa ressemblance . Créé gratuitement l'homme vit gratuitement. Créé par amour il vit par amour et pour l'amour, de Dieu et de son frère.
Dans une perspective rationaliste et matérialiste athée, l'homme est un animal comme un autre, tout au plus un peu plus toxique pour la planète, et il doit être géré comme n'importe quel animal. Il est une ressouce. Tout au plus peut-on lui reconnaître une utilité particulière car il est doué de raison raisonnante. Si sa capacité rationnelle disparaît il n'a plus aucune utilité, n'est vraiment plus un homme, et doit être éliminé pour faire de la place aux vrais (sur)hommes.
Les deux anthropologies me semblent bien peu compatibles.

Salomon (2)

@ Rédigé par : Isabelle | 12 juin 2015 17:56:43
Eh oui, pour les pro-mort, les pro-vie sont tous des catho intégristes.
Catho c'est à dire obscurantiste ne pensant jamais par lui-même, émotif irrationnel, faible et pleutre en prière. Ils souscriraient volontiers à ces vers de Vigny ; « pleurer, prier, gémir est également lâche, » 
Intégriste est à peu près synonyme : psycho-rigide passéiste fixé dans une attitude rétrograde. N'allant pas dans le sens du progrès (le leur) et irrécupérable.

Donc, comme vous dites, l'affaire est entendue : pas de discussion. Cela évite de remettre en cause ses certitudes figées d'un autre temps dans la science qui résoudra tous les problèmes et dans la bonté innée de l'homme et les vertus de la liberté.
Pas de discussion, cela permet de faire un écran de fumée masquant le vide de leur pensée et de leur vie, triste comme un jour sans pain où il n'y a que du sexe et pas d'amour.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.