Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Hébété, cet homme vient de découvrir le blog du Salon Beige
8 et 9 juin : conférence du père Boulab à Lyon

L’abrogation de la loi Taubira est aujourd’hui la mère de toutes les batailles

Discours prononcé par le responsable de de la province sud-ouest LMPT hier à Bordeaux, à l'issue de la traversée en voitures :

"Chers amis,

Nous avons connu les très grandes manifestations, les effusions collectives, la joie de se sentir à nouveau un peuple uni par des valeurs communes….nous sommes aujourd’hui au milieu du gué ! Le combat contre l’infâme loi Taubira a commencé il y a trois ans ! Cette loi est tout aussi infâme que le processus qui a présidé à son vote : le mensonge, la désinformation, la calomnie, la dissimulation, la violence, les procès, les arrestations, les gardes à vue, les emprisonnements….tout a été utilisé pour manipuler l’opinion.

Le résultat est là, sans appel. Aujourd’hui en France, il est possible, que vous viviez seul, avec une personne du même sexe que vous, ou avec une personne d’un sexe différent, d’aller acheter à l’étranger un enfant, fabriqué par don de sperme ou don d’ovocyte, portée par une esclave moderne ou inséminée en vous si vous êtes une femme. C’est donc un enfant qui ne connaitra jamais son père ou sa mère. Un enfant qui en a été privé car tel est le bon plaisir de personnes pour qui leur désir justifie tout, même l’innommable. Un enfant qui sera l’objet d’un contrat, qui sera refusé s’il n’est pas conforme comme un vulgaire appareil électro-ménager défaillant. Un enfant qui sera abandonné s’il arrive à deux au lieu de seul, s’il arrive trisomique au lieu de bien portant, s’il arrive noir au lieu de blanc, s’il arrive fille au lieu de garçon. Un enfant qui aura été l’objet d’une transaction arrangée par un agent, préparée par un médecin, rédigée par des avocats et livrée par une esclave.

C’est donc ces enfants martyrisés que les dirigeants du régime veulent pouvoir inscrire dans les registres d’état civil français. Afin de faire comme s’ils étaient nés en France. Afin de faire comme s’ils avaient deux papas. Afin de faire comme s’ils avaient deux mamans. Afin de faire comme s’ils étaient français.

Mais ils ne sont rien de tout cela. Victimes qu’ils sont d’adultes, monstres d’égoïsmes, qui veulent se simplifier la vie en France alors que ces enfants ne sont en rien des « fantômes de la Républiques » ! S’ils sont des fantômes de la République ce n’est que dans un seul sens ! Ils sont effectivement les petits fantômes qui viendront poursuivre la République et ses tortionnaires jusqu’à la fin des temps. Pour le reste ce sont de petits ukrainiens, de petits indiens, de petits thaïs, inscrit à la naissance sur les registres d’état civil de leur pays de naissance, comme beaucoup de ressortissants étrangers vivants en France ou de français nés à l’étranger. Rien de plus. On figure sur le registre d’état civil de son lieu de naissance.

Tout cela, sans redire bien sûr que ces enfants ont été fabriqués en violation de toutes les lois françaises. Et on voudrait nous faire pleurer ! Sur le sort de ses enfants oui ! Mais c’est au fond d'une prison que devraient finir les adultes qui se sont livrés à de tels trafics d’êtres humains !

Aujourd’hui, alors que les conséquences de la loi Taubira battent leur plein, nous sommes certes nombreux mais infiniment moins que lors des mobilisations de 2012-2013 ! Qu’importe, le Pape François nous dit que ce sont les minorités créatives qui font l’histoire ! Et c’est vrai. Toute l’histoire du monde n’est que l’histoire de minorités, tyranniques ou bienfaisantes, qui dirigent des majorités. C’est une minorité qui a lancé les grandes manifestations de 2012-2013 ! C’est une minorité de fanatiques qui a fait passer la loi Taubira. Acceptez donc aujourd’hui d’être cette minorité active qui veille. Nous sommes moins nombreux à être encore en veille mais entendez dehors l’immense majorité prête à nous suivre, heureuse que nous continuions à combattre quand eux n’ont plus la force de s’opposer.

Depuis le début nous l’avons dit, en dénaturant l’institution du mariage, la voie serait ouverte à une fuite en avant toujours plus malfaisante ! Nous disions que la PMA et la GPA seraient l’étape suivante ! C’est la réalité aujourd’hui !

Nos adversaires nous disent que cela doit rentrer dans les mœurs ! Le divorce est rentré dans les mœurs mais est-ce pour autant que les enfants de divorcés vivent sereinement le divorce de leurs parents ? Non ! Le divorce est banal, accepté, commun….et pourtant les souffrances et les conséquences néfastes, morales comme matérielles, sur l’Homme et son environnement sont toujours les mêmes !

C’est pour cette raison que l’abrogation de la loi Taubira est aujourd’hui la mère de toutes les batailles ! L'évolution des mentalités et la banalisation de ces pratiques ne changeront rien à la souffrance d'être née de et vendu par des pères ou des mères inconnues. Nous devons donc faire reculer et plier les esclavagistes comme Christiane Taubira, Manuel Valls, François Hollande mais aussi tous les esclavagistes mollement consentants de droite, du centre ou d’ailleurs.

Un peuple s’est mobilisé contre la transgression de la loi Taubira depuis 2012 ! Nous n’aurons de cesse que de lutter tant que cette loi infâme ne sera pas retirée de notre droit. Il faut des victoires symboliques et c’est de celle-ci dont nous avons besoin. Nous savons tous très bien que ce qui nous unit est bien plus vaste que la seule loi Taubira. Est-il besoin de le préciser ? Comme vous le savez la Manif pour Tous a choisit depuis ses début de n’être ni partisane, ni religieuse. Ce qui n’empêche par de citer des partis, des religions et leur représentants ! La MPT a décidé depuis le début de centrer son action sur le combat anthropologique avec comme objectif numéro 1 l’abrogation de la Taubira.

Certes, nous partageons une communauté de vues sur les sujets économiques, culturels, institutionnels, civilisationnels, religieux, historiques, linguistiques, moraux, etc….Néanmoins et malgré cela, la Manif pour Tous a choisi dès après les grandes manifestations de 2012 de ce centrer sur le cœur de ce qui fait la vie des peuples à savoir leurs familles. Cela pour ne pas gêner les acteurs faisant déjà un travail remarquable sur certains sujets. Ceci aussi pour ne pas diviser inutilement et se concentrer sur l’essentiel. Ceci aussi pour des raisons pratiques car LMPT est un mouvement exclusivement de bénévoles, avec de faibles moyens mais dont la faiblesse fait la force puisque l’engagement de chacun y est totalement gratuit.

Minorité active et créative, je vous exhorte donc à l’espérance. Nous savons tous que sous le régime républicain sous lequel nous vivons actuellement, l’élection présidentielle, cristallise et donne le rythme de toute la vie politique du pays.

Il est donc très probable que, compte-tenu des fractures profondes qui traversent notre pays, la température en France remonte fortement à l’approche de l'échéance de 2017. Et la température remontera sur des sujets de fond, pas pour savoir si le Conseil Général de Gironde doit avoir 1.000 ou 2.000 fonctionnaires !

Nous ferons en tout cas tout ce qu’il est possible pour que l’abrogation de la loi Taubira soit l’enjeu numéro un de la prochaine présidentielle. Les partis de droite, les seuls qui essaieront objectivement de capter le vote MPT se livreront un combat sans merci et nous devons faire battre ceux qui ne se prononcent pas radicalement pour l’abrogation, sans subterfuge pour faire revenir par la fenêtre ce qu’on aura chassé par la porte !

Certains penseront qu’il est ridicule de faire de ce sujet de société l’enjeu numéro un du débat au moment du renouvellement quinquennal. Mais y-t-il encore un débat politique dans notre pays ? Qui porte un modèle autre que celui de la république transgressive ? Y-a-t-il une alternance idéologique ? Je ne le crois pas. Il y a des graines d’espérance ça et là, plus à certains endroits qu’à d’autres mais il n’y a objectivement aucune alternance dans les idées, même s’il y a régulièrement alternance des partis.

De Gaulle disait que la force d’une armée, c’est son âme. Le Pape François nous dit que le temps est supérieur à l’espace. Alors ne soyons pas matérialistes, ne soyons pas obsédés par la tintamarre médiatique, osons avancer en eaux profondes car l’essentiel de la vie de notre pays se joue loin du bruit des médias et loin de Paris.

Osons mener la mère de toutes les batailles, celle que les événements nous propose. Ne cherchons pas une cause, plus noble, plus utile, moins clivante, plus comme-çi et moins comme ça …prenons le réel tel qu’il est, là, devant nous et prenons à bras le corps la lutte contre le régime actuel qui valide, favorise et accepte la réduction des femmes en esclavage et la vente d’enfants transformés en objet de consommation, réduits au rang de caniches ou de hamsters.

Ce n’est d’ailleurs pas parce que nous devons faire de l’abrogation de la loi Taubira le sujet numéro 1 de l’élection de 2017 que les partis, groupe de réflexion et autres acteurs du débat public ne peuvent pas aborder un sujet numéro 2 , numéro 3 ou numéro 4. L’armée, le chômage, la compétitivité, la pauvreté, l’immigration, la corruption, et bien d’autres sujets encore sont des sujets louables dont il peut-être opportun de discuter dans le débat public à l’aube d’échéance importante.

Mais si nous voulons retrouver notre âme il nous faut combattre là où elle se trouve."