Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Faire primer la loi française sur les arrêts de la CEDH
Messe en plein air interdite au Lavandou

Où sont les "Je suis Charlie" défenseurs de la liberté d'expression ?

Éric Zemmour est poursuivi devant le tribunal correctionnel de Paris, notamment pour incitation à la haine raciale pour les propos suivants tenus sur RTL en mai 2014 :

"Les Normands, les Huns, les Arabes, les grandes invasions d’après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d’Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent"

Son avocat se base sur la liberté d'informer et de dire la vérité aux Français :

"Éric Zemmour n’a fait que reprendre le constat de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). On interdit à un journaliste de décrire le réel, de diffuser une information donnée par un organisme d’État, c’est gravissime, cela va au-delà de l’entrave à la liberté d’expression, il s’agit de la liberté d’informer"

Commentaires

SD-vintage

La saison des champignons étant terminée, aux fraises ?

lesquin

Bravo à Eric Zemmour.

Cet homme mérite d'être soutenu. Il ne fait que dire la vérité.

Je doute que cette plainte, tant elle est ridicule, aboutisse.

Mais j'ai quand même une petite réserve tant j'ai confiance dans la justice de mon pays.

Jean Theis

Moi, c'est une grosse réserve...

Ken

Les juges du tribunal correctionnel de Paris semblent vivre dans un cocon ! Qu'ils demandent autour d'eux ceux qui n'ont jamais été volés ! Ils seraient surpris !

Non seulement il y a les petits larcins de moins de 300 € qui ne peuvent pas être poursuivis par ordre politique ! Mais il y a aussi les vols des richesses de la France par la bande anglo-sioniste, spécialisée dans les achats avec de la fausse monnaie !

Yvon du Guidon

Allez, avec Zemmour et Florent Pagny, "vous n'aurez pas ma liberté de penser"

Stephe

C'est curieux comme ces pseudos délits ne sont jamais classés sans suite, ce qu'ils mériteraient pourtant, et même une sérieuse amende aux plaignants pour abus de procédures mais la justice n'ayant que cela à faire s'occupe comme elle peut et puis, mais chut il ne faut pas le dire au pays des droits de l'homme, cela permet d'arriver à faire pression sur les opposants qui agacent les dictateurs en place.

Meltoisan

Le "mur des cons" est toujours debout : Il y a encore du boulot !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.