Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Vers une implication de l’État islamique en Chine ?
"Il n’y a pas de civilisation qui ait survécu à la glorification de l’homosexualité"

Yassin Salhi : sa conversation était centrée sur l'islam

Yassin Salhi a appris les sports de combat dans une salle de gym du Doubs pendant plus de deux ans. Son éducateur témoigne :

"[...] Il m'a dit « Je voudrais faire du free fight » (NDLR : une forme d'art martial ultraviolent où tous les coups sont permis). Ce genre de demande m'a tout de suite intrigué. C'était d'autant plus surprenant qu'il était d'un abord très doux, dans ses gestes comme dans sa façon de parler. Je lui ai répondu : « Ici, on ne fait pas n'importe quoi, on fait des arts martiaux, avec des règles. » Ça ne l'a pas découragé, et nous avons commencé les cours collectifs.

Comment se comportait-il ?

Les premières séances ont confirmé mon sentiment d'avoir à faire à quelqu'un de particulier. Lors des combats en face à face, il se laissait taper sans réagir, sans même protéger son visage. Et puis au bout de quelques minutes, il explosait de colère et frappait dans tous les sens avec une rage inouïe. Il était dangereux, pour lui-même et pour les autres. Il ne se battait pas : il faisait la guerre. Je lui disais : « Mais qu'est-ce que tu fais ? Calme-toi, protège-toi, monte ta garde ! » Alors il redescendait en température, en me disant simplement « oui, oui ». Mais à chaque fois, ça recommençait. Rapidement, les autres membres du groupe n'ont plus voulu se battre contre lui.

Comment avez-vous réagi ?

Je me suis dit qu'il fallait que je m'intéresse à lui de plus près. Lorsqu'il explosait de rage, son regard se transformait physiquement et dégageait une colère intense que je n'avais jamais vue. Le reste du temps, il était enfermé dans son monde et dégageait une douceur incroyable. Il avait une sorte de double personnalité. On a commencé à parler en marge des cours. Sa conversation était centrée sur l'islam. C'était à l'évidence sa grande passion. Mais ses paroles ne débordaient jamais : il ne parlait que d'amour, de paix, de foi. Je l'écoutais avec respect. J'ai compris qu'il avait des failles et que cette religion lui avait donné des repères. Au bout de quelque temps, il m'a raconté qu'il était parti pendant six mois en Syrie, dans les années 2010-2011. Je lui ai demandé ce qu'il était parti faire là-bas. Il m'a répondu : « J'étais dans une école coranique. Le reste du temps je visitais. » Je me suis dit qu'un tel voyage avait forcément entraîné sa mise sous surveillance par la police. Moi, je suis simplement resté dans mon rôle, sans juger, avec l'espoir d'arriver à canaliser cette haine dont je ne connaissais pas l'origine.

N'y avait-il aucun signe de radicalisation ?

A première vue non, mais quelques détails m'ont frappé. Une fois, il est venu au cours habillé d'un tee-shirt « Moudjahidine » (combattant en arabe). Je lui ai dit : « Tu ne peux pas porter ça ici », et il ne l'a plus fait. Une autre fois, en rentrant d'une compétition, il a discuté avec un autre élève musulman qui défendait la laïcité. Yassin lui répétait : « Nous sommes les ambassadeurs de l'islam, nous devons propager la religion. » J'ai eu la sensation d'avoir à faire à quelqu'un d'endoctriné, sous influence. Mais à aucun moment il n'a fait du prosélytisme durant les leçons, pas plus avec moi qu'avec le groupe. [...]

Comment avez-vous réagi en voyant qu'il était l'auteur présumé de l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier ?

Ça m'a bouleversé, et dans le même temps, ça ne m'a pas surpris. Il m'a suffi d'entendre le prénom « Yassin » à la télé pour immédiatement penser à lui. C'était une bombe à retardement et je savais au fond de moi qu'un jour elle exploserait. Mais ce n'était pas un meneur : je suis persuadé qu'on l'a utilisé, lobotomisé."

Commentaires

qi

Et voilà : c'est encore un "déséquilibré"...

ohlala

"je suis persuadé qu'on l'a utilisé, lobotomisé"
on leur trouve toujours des excuses!
nous sommes des hommes libres à tout moment notre discernement doit s'éveiller!
se laisser manipuler est de la lâcheté!

Jean Theis

L'éducateur se vante d'être resté dans son rôle.
Les Français restent dans leur rôle.
Et voilà pourquoi on sera tous saignés "en restant dans notre rôle".

Marie la Bretonne

Témoignage très intéressant, que j'ai vu dans d'autres articles également, mais moins complet qu'ici.

Cependant, ces articles avaient tendance à orienter le débat vers quelque chose de différent : une soi-disant "double personnalité" du terroriste... ce qui mène tout droit, du coup, à la maladie mentale.

Une source proche de l'enquête commence même à parler d'un "simple" acte criminel ; les propos de Salhi seraient incohérents, ses motivations peu claires... Cela ne vous rappelle rien ?

Très bientôt, on va encore nous chanter sur tous les tons que ce n'est que l'acte isolé d'un déséquilibré... Et beaucoup de Français, lobotomisés par la télé, hocheront la tête et passeront à autre chose : ouf, ça n'était pas un attentat terroriste finalement...

Robert

Est-ce que celui qui parle est lui-même musulman ?
Car il semble dédouaner le terroriste et l'islam, comme si c'était une idéologie qui lui avait lavé le cerveau et était responsable de tout.
C'est comme ça que parlent quasiment tous les musulmans que j'entend s'exprimer après un attentat ou un crime islamiste.

robert

On doit être nombreux à être persuadé de la même chose ! Bien entendu il a été instrumentalisé !

Les salafistes sont aidés financièrement par l'Arabie saoudite ! François Hollande revient de ce pays ! Il pactise donc avec les salafistes !

Que va être son attitude après cet attentat ? Va-t-il agir comme il le fait contre la Russie, l'Iran : Imposer un embargo contre les pays liés aux salafistes ?

Ou se défilera-t-il, sans doute ayant été corrompu par une belle enveloppe ?

laurent

Et bien oui, c'est cela le plus grave : ce ne sont pas des meneurs, ils sont endoctrinés. Et quand on leur demande d'y aller ils y vont. Combien avons-nous de centaines de milliers ou de millions de bombes à retardement dans notre pays ?

MEIERS

C'est en fait assez caractéristique. Il faut voir que les musulmans entrent en France et y vivent avec leurs familles dans un système de valeur diamétralement opposé aux attentes de la société d'accueil. Cette situation amène à la base deux réactions. Il y a d'un côté l'enfant et le jeune qui dès le départ ne pourra pas dissimuler son rejet de notre société et de ses attentes. Celui-ci se fera remarquer comme voyou, délinquant, émeutier dans son quartier brûlant des voitures et fournira le gros des bataillons de la surpopulation carcérale musulmane dans les prisons.
Mais il y a l'autre exemple illustré par Salhi. Le jeune qui réussira à fournir un effort d'adaptation lui permettant de dissimuler sa véritable pensée à son entourage. Socialement adapté en apparence, il cultivera dans un petit jardin secret peu ragoûtant une haine croissante pour toutes les manifestations de la société qui l'a acceuillie. L'un des moyens de contrôle de cette haine sont les sports de combat, qui dans une forme légale lui permettront de contrôler un temps son trop-plein d' agressivité intérieure. La découverte de l'Islam radical est de ce point de vue un facteur déclancheur. Il permettra à ce type de jeune d'acquérir la conviction qu'il est au fond de lui-même un homme profondément bon tout en décapitant les infidèles que ce soit en France comme Salhi où en Syrie comme les jeunes "Français" rejoignant DAESH. Il y a peut être en fait une image permettant d'approcher la mentalité de tels jeunes. Certaines séries télévisées américaines trash mettent en scène des héros confrontés dans leur entourage à des démons d'apparence on ne peut plus normale, qui au détour d'une scène laissent apparaître leur vrai visage et qu'ils doivent combattre. C'est exactement la façon dont ces jeunes musulmans radicalisés nous voient. Et pour en revenir à ces séries américaines qui n'aurait pas envie de détruire les démons qui y sont représentés?

FFI

Bonne pratique de la taqiya comme tous.
La Taqiya est la loi de la dissimulation qui est préconisée par le Coran et à laquelle les musulmans font appel à chaque fois qu’ils le jugent nécessaire pour la propagation ou la préservation de l’Islam. Le mensonge et l’hypocrisie sont alors des vertus pour tout musulman face à des non-musulmans.

grimm

se radicaliser dans une religion 'de paix et d'amour"
pourquoi pas?car par exemple,
etre extrememnt gentil, c'est mieux que d'etre gentil

là, c'est le contraire.Si on est détaché de l''islam, ça va
si on y adhère vraiment, bonjour les degats
c'est donc une doctrine de guerre et de haine
CQFD

Arwen

est ce un éducateur ou un simple prof d arts martiaux, les deux?? Ce n est pas très clair

piques-à-sots

Depuis un certain temps une question me taraude ....mais qui a bien pu lobotomiser Adolph et ses séides ????

HA

Quand arrêterons-nous les cours d'arts martiaux ailleurs qu'à l'Armée ??
On transforme des individus en arme, et on s'étonne qu'ils passent à l'action ?
Le violon sur la boxe canalisatrice se brise à la première rixe.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.