Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Attentat dans une église : 5 morts
Mgr Laffitte nommé Prélat de l'Ordre de Malte

Phénomène des « migrants » africains : Bernard Lugan parle vrai

Lu sur son blog :

"La vague migratoire africaine que subit actuellement l'Europe se fait par l'entonnoir libyen.

- Ce dernier fut créé par ceux qui déclenchèrent une guerre insensée contre le colonel Kadhafi qui avait fermé son littoral aux passeurs-esclavagistes.

- Face à la déferlante, les forces navales européennes recueillent les clandestins... pour les transporter jusqu'en Italie. La différence avec le prophétique Camp des Saints de Jean Raspail est que chez ce dernier, les migrants débarquaient en Europe alors qu'aujourd'hui ils y sont débarqués... pour y être installés.

- Les responsables de l'ectoplasme bruxellois ont comme seule préoccupation de répartir ces intrus dont les indigènes ne veulent pas entre les pays de l'UE, ne voyant pas qu'ils vont ainsi amplifier le phénomène en créant une pompe aspirante.

- Cette migration-peuplement est essentiellement la conséquence d'une démographie devenue folle qui tue l'Afrique à petit feu, lui interdit tout développement et exacerbe ses conflits[1].

- Or cette explosion démographique s'explique parce que les missionnaires, les religieuses soignantes, les médecins et les infirmiers coloniaux ont, hier, au nom de leur « amour des autres », délivré les Africains de la lèpre, de la rougeole, de la trypanosomiase, du choléra, de la variole, de la fièvre typhoïde ; cependant que les militaires les libéraient de l'esclavage arabo-musulman.

Résultat : en un siècle, la population du continent a presque été multipliée par 10. De 100 millions d'habitants en 1900, elle était passée à environ 275 millions dans les années 1950-1960, puis à 640 millions en 1990 et à un milliard en 2014. Dans les années 2050 les Africains seront entre 2 et 3 milliards (dont 90% au sud du Sahara), puis 4,2 milliards en 2100 ; ils représenteront alors 1/3 de la population mondiale. En 2050, 40% des naissances mondiales seront africaines[2], ce qui, ajouté à la baisse heureuse de la mortalité infantile en raison des campagnes de vaccination menées par les ONG et de l'annonce d'un prochain vaccin contre le paludisme, va conduire à un cataclysme encore plus destructeur que l'actuel.

Comment espérer alors que les migrants cesseront de se ruer vers un « paradis » européen non défendu et peuplé de vieillards ? Un paradis où, par hédonisme, les femmes ne font plus d'enfants ? Un paradis où les hommes s'interrogent sur leur identité sexuelle et où toute attitude virile est considérée comme machiste, autant dire fascisante ?

Désarmés par l'hystérie émotionnelle de la classe politique et des médias ainsi que par la compassionnelle sollicitude des clercs, les Européens sont sommés de devoir accepter de subir. Un ancien Premier ministre de « droite » est même allé jusqu'à proposer que les forceurs de frontière soient envoyés repeupler les campagnes françaises. Là où les « aides » en tous genres ont depuis longtemps fait taire les salutaires cris de « Haut les fourches »...

Commentaires

Jean Deligne

Personne ne remarque que l'explosion démographique bien réelle de l'Afrique contredit de manière catégorique les statistiques alarmistes au sujet de la prévalence du SIDA sur ce continent. Rappelons qu'il y a 20 ans on osait nous dire que dans certains pays jusqu'à un tiers de la population était infectée. Un mensonge de plus dans le long répertoire des bobards scientifiques de la médecine moderne...

qi

Pourquoi "amour des autres" entre guillemets dans cet édito ? Pouah !

SD-vintage

"ces intrus dont les indigènes ne veulent pas" : erreur, ces indigènes ont voté Sarkozy Hollande Valls...

Stern

L'augmentation de la population peut paraitre inquiétante. Mais il convient de faire confiance au Bon Dieu qui n'a pas dit dans la Genèse "Croissez, multipliez-vous, mais ne dépassez pas 10 milliards". Il a forcément les solutions à nos "problèmes", ce qui n'empêche pas que nous ayons le devoir de défendre notre pays contre l'invasion.

Tol

Le colonialisme a également combattu l'anthropophagie si souvent oubliée.

Jean Theis

Dans un sens c'est choquant mais dans un autre c'est la vérité. A l'époque on ne connaissait pas l'espacement des naissances et aucun pape n'avait demandé à ne pas se reproduire comme des lapins.

Beaucoup de missionnaires sont morts en martyrs. Qui aurait pu croire que leur profonde charité entraînerait une telle catastrophe ? Comment critiquer les instances qui insèrent des produits contraceptifs dans les vaccins et autres ?

"Croissez et multipliez-vous", c'est pourtant Dieu qui a donné cet ordre ?

Qu'est-ce que l'Eglise doit dire de la part du Seigneur ?

popolo

Analyse lumineuse et pertinente.

Mais très inquiétante pour notre continent abandonné aux vents mauvais de l'atlantisme, de la lâcheté, de la corruption et de la trahison.

Le gouvernement français, apatride, devra rendre des comptes quand le peuple se soulèvera.

Les noms et les responsabilités sont connus.

Il restera à faire passer la justice populaire.

gg

A popolo
Si le peuple français avait voulu se soulever, il y a longtemps que le soulèvement aurait eu lieu.

Guillaume

Concrètement, Sarkozy porte une responsabilité historique dans l'ouverture de ce couloir migratoire sans précédent.

remy

On peut penser que si les missionnaires, et l'Eglise de manière générale, avaient pu continuer leurs actions dans un environnement favorable, la promotion de la régulation naturelle des naissances,(quasi absente en Afrique même chez les chrétiens, mais pas en Europe, du moins dans les vrais milieux chrétiens), aurait au moins en partie limité cette "explosion" démographique, pour assurer une transition démographique.
A relever aussi que cette intrusion est permise d'abord parce que la population européenne utilise à 80 % (ou plus) des moyens contraceptifs et abortifs depuis 2 générations maintenant.

Marie la Bretonne

Il me semble que Bernard Lugan est un néo-païen de la nouvelle-droite. Ca se sent dans sa critique à peine voilée de l'action de l'Eglise Catholique en Afrique.

Selon lui, il aurait fallu laisser l'Afrique et les Africains dans l'enfer des superstitions, des maladies, de l'esclavage, de l'anthropophagisme, etc ? Les laisser loin de la lumière du Christ ? Les laisser subir l'esclavage arabo-musulman ? Quel genre d'homme est Bernard Lugan ?

Le problème de l'Afrique n'est pas sa démographie, mais ses hommes politiques et son système de clan qui favorise le népotisme, les fortunes de quelques-uns et l'immense pauvreté de beaucoup d'autres. C'est le problème d'une société qui n'a pas été irriguée assez longtemps par le christianisme.

C'est le problème de pays qui partagent leurs frontières avec des pays musulmans déstabilisés par l'action irresponsable des Occidentaux : aujourd'hui le Mali, le Kenya, le Nigeria et tant d'autres subissent l'incursion des groupes terroristes, Boko Haram, les shebbabs, et se retrouvent à leur tour déstabilisés (merci Sarkozy).

C'est le problème d'une société dont les terres sont vendues par des politiques et des bureaucrates africains haut placés aux Chinois, entre autres... lesquels créent de grandes fermes-usines. Et savez-vous que les terres vendues sont propriétés, non pas de leurs "vendeurs" officiels, mais de petits fermiers, lesquels vivaient de leurs petites récoltes et voient débarquer un matin les bulldozers qui rasent leurs fermes, leurs champs et leurs potagers. Où vont ces malheureux alors ?

Le sol de l'Afrique, bien travaillé, donnerait assez à manger à sa population, même nombreuse. Par ailleurs, le sous-sol est, me semble-t-il assez riche également : pétrole, gaz, diamant... Pourquoi cela ne profite-t-il pas à ces pays et à leurs habitants ?

Mettre la responsabilité des problèmes actuels de migrations sur la démographie revient à dire que le malthusianisme serait acceptable... Pour Bernard Lugan peut-être. Pour un catholique certainement pas !

lève-toi

Saint Pie X a annoncé le retour en force de la France, elle ne périra jamais, il est mort en 1914.
Il y a aussi le discours eschatologique très important à lire et relire.

Daniel

Normalement la natalité baisse avec l'augmentation du niveau d'étude et de vie. Le pb est de développer économiquement l'Afrique. Bien sur, comme en Europe ça se traduira par la contraception puis l'avortement car personne au monde n'est prêt à pratiquer la continence conjugale, même les chrétiens.
Mais la planète, si elle peut nourrir le double de la population actuelle (vu que 50% de la production agricole est perdu) ne pourra fournir les équipements manufacturiers au double, à moins de réduire la pollution générée par la consommation et la consommation d'énergie. Une seule et unique possibilité (qui est parfaitement possible depuis déjà plusieurs décennies) doubler ou tripler la durée de vie des produits. Mais aucun économiste ne s'est encore frotté au modèle économique correspondant et encore moins à la transition.
La bonne vielle solution de l'épidémie et de la guerre a encore de "beaux jours" devant elle ...

Primumveritas

"Croissez et multipliez-vous" est un commandement donné par la divinité aux premiers hommes, quand la terre était déserte. Cela ne s'applique plus aujourd'hui, bien évidemment.

Kelkin

Il y a dans cet article et dans certains commentaires des relents malthusiens qui font froid dans le dos, surtout quand ils viennent de chrétiens. Ainsi les problèmes seraient dus aux missionnaires d'antan ?!
Quelle monstrueuse cécité !
Une forte croissance démographie est toujours une bénédiction ; elle est source de jeunesse et de vigueur. Malheureusement les élans propres à la jeunesse sont brisés par le matérialisme, qu'il soit marxiste ou ultra-libéral, qui, lui, vient aussi de l'occident, mais certainement pas de l'Eglise et des missionnaires !
Et non, la baisse de natalité n'est pas un corollaire de l'augmentation du niveau culturel et financier ! Il est un corollaire de l'expansion du matérialisme ! La France a eu des périodes fastes économiquement et culturellement tout en ayant une forte natalité.
STOP AU MALTHUSIANISME ! STOP AU MATÉRIALISME !

frégate

Malthus aurait appréciée cette analyse !
Lugan me déçoit car il méconnait un phénomène historique bien connu, celui de la transition démographique. Le premier pays à l'avoir connu est le notre au milieu du XVIIe siècle. Elle a gagné l'Europe puis le monde. Le développement amène une chute des naissances. Même les pays du Maghreb connaissent ce processus. Il est en court.

LEGACY

Quand je lis les causes explicatives de Monsieur LUGAN, j'ai l'impression de lire Aldous Huxley (dans le retour au meilleur des mondes).
Monsieur LUGAN crache sur l'action des missionnaires qui ont tenté d'apporté la lumière du christ en Afrique. Belle charité que la sienne.
c'est visiblement un malthusianniste.
Il est comme les pères de la révolution française (ex : robespierre) qui trouvait souhaitable de supprimer 23 millions de français sur 25 millions, parce que quand même 25 millions, c'était trop.
Tous les révolutionnaires de tous poils sont malthusiannistes, eugénistes, ils trouvent moralement acceptables l'euthanasie, l'avortement et le suicide.
C'est les moyens que préconise le nouvel ordre mondial pour créer leur société idéal de demain.

Le seul moyen qui existe pour vivre en paix les uns avec les autres : VIVE LE CHRIST ROI et abat la république la catin de SATAN.

aller sur le site : BIBLIOTHÈQUE DE COMBAT


Tous

NB

Parler vrai ?? L'approche clairement malthusienne de Lugan est effectivement désolante. Il est incapable d'imaginer un changement de paradigme (innovation technologiques, préservation des ressources.. en un mot, développement - et non simplement croissance), et son discours ressemble furieusement à celui des cassandres du climat, mais sur un autre thème. Il rejoint d'ailleurs les propos des tenants d'une deep ecology qui fait de l'homme un détail de la nature.

Je conseille d'ailleurs sur ce sujet aux lecteurs du SB la lecture du parfum d'Adam, de Jean-Christophe Rufin, thriller littéraire dans lequel un groupe d'écologistes radicaux prend pour cible ceux qui précisément sont le plus une menace pour l'environnement, à savoir les pauvres, car ils se reproduisent vite, polluent, et provoquent des catastrophes écologiques. C'est à la fois haletant et bien pensé.

PK

On lit des choses incroyables ici...

Ce n'est pas parce que ce monsieur est un (très bon) spécialiste de l'Afrique qu'il est capable d'extrapoler son (très bon) savoir actuel en le projetant en vérité dans l'avenir... D'ailleurs, on connaît la véracité des projections démographiques depuis 50 ans... Elles servent essentiellement à épauler une volonté politique du moment : c'est tout !

Je suis choqué de lire que le chrétiens n'appliquent pas l'abstinence conjugale... A priori, j'aurai tendance à dire qu'on ne pratique pas ce que l'on ne connaît pas...

Quels sont les lecteurs du SB, dont on dira qu'ils sont plus au fait de la moyenne, capables de rapporter l'enseignement de St JP II sur la théologie du corps et de l'amour ? Je pense qu'il y en pratiquement pas...

On ne pratique pas ce que l'on ne connaît pas...

Après, on pourrait parler de la raison pour laquelle cet enseignement n'est pas (mal ?) diffusé... Mais c'est un autre problème !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.