Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Il n'est plus possible d'interdire une crèche dans un lieu public à Noël
Le projet de loi santé examiné en commission au Sénat le 22 juillet

Quand les jihadistes rejoignent l'armée française pour se former

Suite à la présence d'un ancien militaire français parmi les 4 jihadistes qui voulaient égorger et décapiter un chef de corps de l'armée française, certains spécialistes ne cachent plus leur inquiétude sur les failles du recrutement dans les armées françaises :

"L’appartenance à l’armée française de ce suspect stupéfie les autorités. « Ce n’est pas le premier militaire français à partir combattre au nom de Daesh, et c’est extrêmement inquiétant », estimait jeudi matin sur BFMTV Pierre Martinet, ancien agent de la DGSE (...)

Jeudi, sur BFMTV, le général Dominique Trinquand, expert des questions de sécurité militaire, a tenu à nuancer lui aussi la situation. « Nous savons que l’un des suspects est un ancien militaire, mais cela veut à la fois tout et rien dire. A-t-il passé six mois, un an, deux ans dans l’armée? Quel poste tenait-il? Etait-il conducteur, secrétaire, membre d’un commando?  (...) Quant au général Trinquand, s’il estime qu’un « certain nombre de jihadistes pourraient avoir un intérêt à rejoindre l’armée française pour se former », il rappelle l’existence d’un service, le DPSD, « chargé de scruter et de détecter les soldats » susceptibles de basculer. Quand la Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense a des soupçons, elle avertit le renseignement.

Le récent rapport du Haut comité d'évaluation de la condition militaire (HCECM) est particulièrement alarmant sur l'évolution du moral des armées qui est en chute libre. Il montre aussi que le taux de sélection pour s'engager était en 2013 de 1 place pour....2,4 candidats :

"La baisse d'un tiers du nombre de candidats à l'engagement comme militaire du rang en cinq ans. En 2009, 30 833 jeunes Français avaient poussé la porte d'un centre de recrutement en vue de s'engager. Selon des chiffres encore provisoires, leur nombre est passé en dessous de barre des 20 000 en 2014, avec environ 19 500 candidats"

Les décisions prises d'augmenter les effectifs de certaines unités pourraient désormais faire passer ce taux de sélection de 1 place pour 1 candidat en 2015...Autant dire qu'ils prennent tout le monde !

Commentaires

Michael Jeaubelaux

combien ont-ils refuser d'aller combattre en afghanistan?

Michael Jeaubelaux

C'est comme ça qu'on fait les djihadistes en Irak! Qui combat et avec quel matériel dans les rangs de DAESH?

Désormais partout il va falloir pouvoir procéder à des enquêtes poussées avant d'embaucher des musulmans... leur donner des "laisser-passer" sur des sites à risques...

Mais comment faire ils sont déjà partout comme vigiles et agents de ...sécurité!

La barbe et surtout le voile devraient déjà être des signes permettant le rejet des candidatures...de même que l'affichage ostentatoire de la religion musulmane dans les entreprises, un motif d'avertissement et de licenciement!

ça c'est ce qu'il faudrait faire si on voulait vraiment lutter contre la 5ème colonne! Mais leur priorité n'est pas celle-ci...c'est de lutter contre les islamophobes et le blasphème! ...et de construire des mosquées avec l'argent des contribuables, payer des imams...pour "aider l'islam a se solidifier en France" comme l'ont dit VALLS-CAZENEUVE!


Alpin


Les autorités Espagnoles sont plus sages et prévoyantes que nous.
Elles ont bien compris et assimilées le risque qu'il y a de recruter en dépit du bon sens.
Dans les moments historiques et scabreux ,s'assurer de la loyauté d'une certaine partie des effectifs de l'armée est la précaution la plus élémentaire.
Dorénavant ces dites autorités privilégient le recrutement de volontaires sud-américain.
Plus les jours passent ,plus le tableau s'assombrit !!!


http://www.halalbook.fr/actufiche-19-1914.html?L%E2%80%99arm%C3%A9e-espagnole-%C3%A9change-ses-soldats-musulmans-contre-des-latino-am%C3%A9ricains-

Stephe

"L’appartenance à l’armée française de ce suspect stupéfie les autorités. « Ce n’est pas le premier militaire français à partir combattre au nom de Daesh, et c’est extrêmement inquiétant »,"
Conclusion : si c'est vrai alors nous sommes gouvernés par des naïfs et des guignols. Ils ont déjà oubliés la "compagne" du gentil Coulibaly.

coucicouca

au lieu de faire la chasse aux soldats un peu facho (apparemment on est assez naif à l'armée pour croire que le 3e reich pourrait revenir) ayant fait un selfie il y a X années, un soir de grande déconnade avec des références à des croix de fer ou autres, et au lieu de dégager un légionnaire car il porte un foulard à tête de mort qui fait peur aux bobos parisiens, les fameux généraux qui découvrent apparemment ce soir des évidences feraient mieux de faire leur boulot. au boulot les vieux!

VAUBAN

Trop trop trop tard !

Jean

Et dire que même à droite, par démagogie, on propose le retour du service militaire pour empêcher les jeunes musulmans de se radicaliser : on ne veut pas qu'ils se forment en Syrie, et on pense quand même que les former serait bon...

clemsius

L'armée française n'a que 2 candidats potentiels à chaque fois qu'elle propose un poste. Elle prend donc ce qu'il y a... Faute de grives on prend des merles....Pas beaucoup de Français veulent rentrer dans l'armée. Il est où le problème?...Vous avez dit Français? C'est quoi?

jejomau

JE Mets ma main à couper qu'aucun militaire chrétien n'a trahi son pays.... Je vous laisse suivre du regard d'où vient la trahison...

Exupéry

C'était cousu de fil blanc... pouvaient pas s'en préoccuper plus tôt ?!

lavandin

on sait depuis longtemps que les militaires adeptes de la religion d'amour et de paix ne sont ni fiables ni fidèles à la République : taux de désertion , d'insubordination, d'outrage à supérieur , bien plus élevé que chez les militaires occidentaux. Il faut rappeler la mutinerie à bord du porte avion Foch lors de l'intervention au Kossovo qui s'était soldée par une prise d'otage dans la cafétéria du batiment, et soldée par l'intervention des fusiliers-marins. Le principe de précaution n'existe pas dans l'armée

pandanlmil

du producteur au "consommateur" quoi !

Patrick

Jejomau ! Parmi les soldats français de souche, combien ont été envoyés par le gouvernement pour aider les rebelles ?

Et c'est d'autant plus honteux, que ces militaires sont payés avec l'argent du contribuable ! Laurent Fabius en disant qu' Assad ne méritait pas de vivre, participait à la guerre du côté de Daesh ! Et bien des militaires ayant fait St Cyr ! Il en fut de même en Libye ! Les pilotes d'avion français qui ont bombardé en Libye ne sont pas des musulmans ! Mais des traîtres ayant pourtant juré défendre la France ! Alors qu'ils font tout le contraire ! Quand les enverra-t-on enfin devant un tribunal ?

Jean Theis

Il y a des années que l'armée recrute parmi les immigrés au mépris de tout simple bon sens au nom de l'anti-racisme, etc.

Je n'ai pas entendu beaucoup d'officiers supérieurs murmurer contre cette ineptie criminelle.

Hélas les harkis ont tous été massacrés. Il ne reste que les descendants du FLN.

papillard

Clemsius

Le métier des armes est un des plus nobles.

Mais le soldat est à la merci des hommes politiques.

Si les hommes politiques sont à la hauteur, il est beau de servir.

Aujourd'hui, entrer dans l'armée c'est servir la socialie et demain l'UMP.

Pas de quoi motiver des vocations.

S'engager, c'est quasiment trahir !

lilypoppins

Il y a quelques années, j'ai eu l'occasion de lire une volumineuse étude sur le racisme dans l'armée française et sur la loyauté des engagés d'origine musulmane.
D'abord, depuis la fin de la conscription, le recrutement se fait presque essentiellement dans les cités.
Des jeunes engagés de toutes origines, de tous grades, et de tous corps, furent interrogées sur leurs motivations, leurs relations avec la hiérarchie et leurs camarades de troupes etc
Le rapport concluait que ces jeunes musulmans de notre Armée étaient loyaux à 90%.
Chiffre normal en temps de paix, mais en temps de guerre qu'en sera-t-il ?
N'oublions pas que dès 1958 quand la guerre d'Algérie a éclaté, il y a eu environ 20% de désertions chez les engagés musulmans. Puis, au fur et à mesure de l'avancée de la guerre, les désertions furent toujours plus nombreuses.
Petit rappel : parmi les cadres historiques du FLN, j'ai compté au moins une dizaine de sous-officiers de l'armée française (les DAF déserteurs de l'armée française) !
Parmi les noms les plus connus qui jouèrent ultérieurement un grand rôle dans la vie politique algérienne, on notera : Krim Belkacem, Mohamed Boudiaf, Larbi Ben M'hidi, Lakdar Bentobal, Ben Bella, Rabah Bitah, Larbi Belkheir, Mostefa Ben Boulaîd, Abane Ramdane sans parler des moins illustres et de tous ceux qui furent victimes de règlements de comptes en 62 dans la course au pouvoir.
Parmi les recrues actuelles, certaines resteront loyales à la France mais une guerre en pays musulman proche entraînera des défections.
Le rapport en question indiquait que l'EM procédait à des enquêtes de personnalité approfondies, en France comme au bled, avant de confier à des recrues musulmanes des postes sensibles touchant à la sécurité du territoire.
Même en cas de mariages, enquêtes sur les familles des futures épouses.

lilypoppins

Les témoignages sur la loyauté des harkis de la guerre d'Algérie diffèrent selon les sources, (et certainement selon les harkas).
Le Général Maurice Faivre, chef de harka vante leur esprit de sacrifice, leur connaissance du terrain, (ils passaient toujours les premiers dans les endroits dangereux).
fAIVRE raconte dans ses mémoires que le pourcentage des désertions effectives de supplétifs était inférieur à 1 pour 1.000 en 1958, et à 1 pour 2.000 de 1959 à 1961, estime que ce chiffre « devrait être considéré comme négligeable dans le contexte d'une guerre révolutionnaire »
Par contre, Charles-Robert Ageron historien spécialiste de l'Algérie coloniale, avance que
« le nombre des affaires de collusion ou de subversion enregistrées et étudiées était considérable », et rapporte - à titre d'exemple - que « d'août 1960 à janvier 1961, 134 affaires de subversion avaient été mises à jour, [qui] touchaient 582 Algériens servant dans les forces françaises [NDA : ils sont alors plus de 200.000], dont 386 supplétifs parmi lesquels 263 harkis »
http://ledestinduncapitaine-lefilm.fr/biographies/biographie-de-maurice-faivre.html
http://www.memoireonline.com/12/13/8340/m_Memoire-identite-et-dynamique-des-generations-au-sein-et-autour-de-la-communaute-harkie-Une-a22.html

DUPORT

Faille du recrutement ?
En êtes vous si sûr ?

Moi je parlerais de recrutement organisé...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.