Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Deux églises profanées, les Saintes Espèces volées
5-6 septembre : 45e journées Chouannes à Chiré-en-Montreuil

La fabrication du sous-homme par l'idéologie des Lumières

I-Grande-16386-naissance-du-sous-homme-au-coeur-des-lumieres-les-races-les-femmes-le-peuple.netDepuis des années, Xavier Martin décortique les oeuvres des hommes des Lumières, montrant que derrière la propagande révolutionnaire se cache des idéologies criminelles. Son dernier ouvrage, Naissance du sous-homme au coeur des Lumières. Les races, les femmes, le peuple, démonte par les textes l'idée selon laquelle les Lumières ont défendu l'égalité et l'unité du genre humain. La notion d'humanité est niée et par conséquent des pans entiers de la famille humaine se trouvent dissociés de l'humanité pleine. Les fameux philosophes ont en fait élaboré une construction intellectuelle du "sous-homme", parmi lesquels les ethnies exotiques, le sexe féminin, le peuple en général. Cette idéologie pèsera sur toute l'anthropologie du XIXè siècle et aboutira aux horreurs du XXe. Extrait :

"Après les exotiques, après les femmes, il nous faut donc parler ici du peuple en général, que seul avec lui-même Voltaire circonscrivait, sans excès d'équivoque, "entre l'homme et la bête" : ce qui laisse augurer que le fil conducteur de la présente étude - l'éclosion du sous-homme au tréfonds des Lumières- a des chances d'opérer sans trop d'atténuations pour le présent chapitre. Le mépris du bas peuple, appelé canaille ou populace par les auteurs, et conçu de manière largement extensive, est en effet un trait majeur de l'humanisme des Lumières."