Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Halte au massacre des chrétiens et des minorités
Un soldat français décède au Mali

Les évêques face à l'immigration clandestine

Certaines prises de position d'évêques en Europe se caractérisent actuellement dans certains pays comme la Belgique, l'Allemagne et surtout l'Italie par une incitation à accueillir les "migrants", c'est à dire des immigrés clandestins, sans poser de limites. Ces prises de position trouvent des échos plutôt favorables dans les milieux de gauche tandis qu'elles troublent de nombreux autres fidèles :

"Je comprends qu'il soit difficile à chacun d'ouvrir son cœur et sa maison, mais les vrais responsables de cette situation sont les politiques qui chevauchent la peur de l'invasion, ces voyageurs de commerce de quatre sous qui ne pensent qu'aux échéances électorales." (Mgr Nunzio Galantino, secrétaire de la Conférence épiscopale italienne)

"Les hommes ont le droit d’émigrer non seulement pour fuir les dangers mais aussi pour sortir de la pauvreté" (Cardinal Rainer Maria Woelki, archevêque de Cologne)

"Il y a actuellement dans le monde quelque 60 millions de personnes en fuite. Le pourcentage de ceux qui frappent aux portes de l’Union européenne est d’à peine 4%. L’Europe a les moyens de les prendre en charge" (Mgr Ludwig Schick,archevêque de Bamberg)

Lors la deuxième université d’été de l’Académia Christania, dont le Salon Beige a déjà parlé, Victor Aubert, président l’Académia, a répondu à Breizh Info en donant son sentiment face à ces prises de positions :

En France, en Italie, en Belgique, les évêques appellent à accueillir les migrants, à ouvrir les portes de l’Europe à ce nouveau camp des saints qui se profile. Comment dès lors peut on être à la fois un fidèle catholique en totale contradiction avec les représentants de l’église ?

"Je crois que les catholiques ne sont pas strictement tenus d’obéir à leurs évêques dans des domaines tels que la politique. Le rôle premier des évêques est d’expliciter la révélation et d’éclairer les principes de la morale évangélique. En dehors de ces deux rôles, leur autorité n’est pas infaillible. Si les évêques sont aveugles au péril que constitue l’immigration massive (tant pour l’Europe que pour les migrants eux même) cela ne déresponsabilise pas les fidèles d’ouvrir leurs yeux sur cette situation et d’agir en vue du bien commun."

L’Eglise ne portera-t-elle pas une lourde responsabilité (y compris l’actuel pape) dans les troubles qui pourraient arriver en Europe rapidement ?

"Pour ce qui est du Pape François, je pense qu’il faut d’abord se méfier des  prétendues déclarations à propos des immigrés, telles qu’elles nous sont retranscrites dans les grands médias du système, et aller lire l’intégralité des déclarations en italien, directement sur les médias du Vatican. On s’apercevra alors que le Pape François n’est pas si immigrationiste que veulent nous le faire croire ces médias qui isolent bien souvent certaines citations qui vont toujours dans le même sens. Par ailleurs il ne faut pas oublier que le Pape lui même peut être mal conseillé et désinformé quant aux situations réelles des problèmes liés à l’immigration massive.

Quant aux évêques qui se positionnent en faveur d’un accueil sans limite des immigrés, je pense en effet qu’ils se font les responsables des troubles que nous connaissons déjà en Europe et qui deviendront de plus en plus réguliers et nombreux dans les années à venir.  Pour ma part je pense qu’il est de la responsabilité des catholiques et des clercs éclairés sur ces sujets, de parler haut et fort de ces problèmes en faisant bien évidement preuve de pédagogie puisque ces sujets sont brûlants."

Comme Michel l'a déjà écrit dans un autre post, on pourra toujours de référer aux propos du pape Benoit XVI lors de la journée mondiale des migrants en 2013 :

"Certes, chaque État a le droit de réguler les flux migratoires et de mettre en œuvre des politiques dictées par les exigences générales du bien commun, mais toujours en garantissant le respect de la dignité de chaque personne humaine. Le droit de la personne à émigrer – comme le rappelle la Constitution conciliaire Gaudium et spes au n. 65 - est inscrit au nombre des droits humains fondamentaux, avec la faculté pour chacun de s’établir là où il l’estime le plus opportun pour une meilleure réalisation de ses capacités, de ses aspirations et de ses projets. Dans le contexte sociopolitique actuel, cependant, avant même le droit d’émigrer, il faut réaffirmer le droit de ne pas émigrer, c’est-à-dire d’être en condition de demeurer sur sa propre terre, répétant avec le Bienheureux Jean-Paul II que « le droit primordial de l’homme est de vivre dans sa patrie (...)"

Commentaires

Cril17

Et qui, ou quels évènements politiques et militaires récents seraient éventuellement à l'origine de ce flux migratoire, qu'il serait même immoral aux yeux de certains de vouloir " réguler " d'une manière ou d'une autre,SVP ?

senex

Peut -on surcharger la barque Europe,au risque de couler tous ensemble, tous ensemble...comme on le chante dans les défilés de gauche.

Vava

Finalement ces évêques européens rêvent de se retrouver dans la situation du patriarche de Constantinople à savoir être les petits chefs d'une minorité chrétienne noyés dans un océan islamique.

DUPORT

La solution charitable et donc conforme à l’Évangile consiste à aider les pays d'origine, notamment en les pacifiant, afin que leur population n'ait pas besoin de fuir.
C'était le sens des croisades et ce fût le cas de la colonisation en ce qui concerne la France (Pacification, apport des hôpitaux et dispensaires, des congrégations religieuse, d'agriculture, de scolarisation etc.)
Depuis qu'on a cessé tout cela c'est le chaos partout et la religion du démon prospère de tout côté.

L'immigration incontrôlée et l'organisation d'un ordre mondial n'est rien d'autre que la reconstruction de la tour de Babel

L'évêque Cauchon fit brûler Jeanne d'Arc boutant les Anglais (pourtant chrétiens...) hors de France.
De nos jours ce serait la CEF au grand complet qui la mènerait au bûcher avec la bénédiction d'une grande partie des Évêques Belges, Allemands et probablement Italiens aussi !

Pellabeuf

Il y a une question de morale. Si un citoyen européen commet une infraction, il est puni. Si un étranger commet l'infraction d'immigrer clandestinement, il est récompensé par l'obtention de toutes sortes d'avantages. Comment peut-on espérer qu'ensuite il respecte la loi de son pays d'accueil ? De plus accorder des droits aux immigrants clandestins est une insulte à ceux qui suivent les procédures légales.

C.B.

Ce que nous pouvons offrir à ces "migrants" (mais aussi aux sans-logis déjà installés, depuis souvent des années, sur notre sol, victimes d'un "revers de fortune" -licenciement, divorce ...- qui les a mis "dans la rue"), c'est ce qui nous est le plus cher et ce que nous avons de plus beau: notre foi.

Benoît BERNARD

C'est une erreur je pense de relativiser la position de l'Eglise sur les migrants... Sa position est claire, lumineuse : nous n'avons pas à en avoir peur ! Nous avons à l'accueillir avec respect et attention.
Quand l'Eglise dit que le replis sur soi n'est pas la solution, elle a raison ! Nous avons à aider les pays en difficulté à se pacifier. En commençant évidement par attaquer VRAIMENT l'état islamique. Et en arrêtant de ne voir dans ces pays que des "ressources" à utiliser.
Pour ce qui est des migrants, je pense qu'il faut accueillir le mieux possible ce qui vient. Avec exigence comme le rappelle sans cesse l'Eglise. Cette exigence qui sera une libération et pour le pays d'accueil, et pour les migrants eux-même.
"il ne faut pas oublier que le Pape lui même peut être mal conseillé et désinformé quant aux situations réelles des problèmes liés à l’immigration massive" => Attention à ce type de phrase qui risquent de relativiser la position de l'Eglise et à choisir la solution de facilité en gardant bonne conscience.
N'ayons pas peur du message de l'Eglise : il est une solution et non un obstacle !

jano

Même raisonnement que pour l'avortement. Les
évêques sont contre les bonnes décisions. Ils se foutent des chrétiens!

GRAFF Solange

Ces malheureuses personnes viennent avec dans leur bagages une culture, une foi différente à la nôtre et là, elles arrivent en un nombre dangereux pour la survie de notre civilisation. Je n'approuve en aucun cas le geste de ces Evêques qui sont plus mordant lorsqu'il s'agit de défendre l'immigrés que de défendre la France chrétienne. Pour la loi de Taubira on les a pas vu sortirent de leur gond et CRIER leur opposition.Saurait peut-être permis de freiner cette loi hérétique.

pm

A Benoit Bernard,
La vision de "votre" église merveilleuse me pose question :

"la position de l'église est claire, lumineuse" ?
En quoi s'il vous plait en amenant les chrétiens à "vivre ensemble" et à lire le coran dans les églises ?

"Accueillir les migrants comme ils viennent qui serait une libération pour le pays d'accueil" ?
Notre pays est au bord de l'implosion : chômage, pillages de toutes sortes, agriculteurs en faillite etc...

"Le pape serait mal conseillé" ?
N'a t-il pas bouleversé l'ordre de la Curie et renvoyé certains de ses conseillers ? N-a-il pas démontré qu'il faisait les choses comme il l'entendait ?

Un conseil : revoyez la source de vos informations et réveillez vous vite !!!

meltoisan

La seule urgence, aujourd’hui, c’est …

… d’aider les gens chez eux, avant qu’ils ne partent !

C’EST DEVENU UNE ABSOLUE NÉCESSITÉ.

eljojo

Je désirerais simplement vous recommander la lecture de Mt 25, 31-42 : le Seigneur fait (entre autres) de l'accueil de l'étranger une condition de notre salut éternel.

C'est bien beau de parler des principes non négociables que Benoit XVI a eu mille fois raison de rappeler. Mais n'en oublions pas pour autant les commandements formels et explicites du Christ.

Les états ont le droit et le devoir de maintenir l'état de droit sur leur territoire, et le premier droit des migrants est bien-sûr de ne pas être forcés à immigrer.

Pour autant, en l'état actuel des choses, ces migrants fuient la guerre, la persécution, la famine. C'est un fait.

[Non, c'est un mensonge. En êtes-vous sûr à 100% ? S'agit-il uniquement de réfugiés politiques ? Pourquoi ces musulmans ne vont pas vers les pays musulmans riches et prospères comme le Qatar, l'Arabie Saoudite etc...
PC]

Alors, soit, le mieux pour tout le monde serait qu'ils restent chez eux. Mais seriez-vous prêts à consentir les investissements financiers, humains et même militaires pour leur permettre de vivre dans leur pays ?

[C'est ce que l'on fait déjà : coopération, investissement, opération Serval, Barkhane, Sangharis etc... Mais il est vrai que ce que l'on a dépensé en Lybie a causé l'effet inverse recherché.
PC]

Le droit des peuples à disposer d'eux même est important, mais soumis au principe de solidarité entre les peuples, lui-même conséquence du principe fondamental de solidarité entre les hommes. (Soit dit en passant, Marion Maréchal Le Pen a tort de séparer charité publique et charité privée, car la charité publique est un prolongement mutualisé de la charité privée).

[Et le droit des Européens à rester eux-mêmes ???? Pertes et profits du mondialisme ?
PC]

En fait, il faudrait absolument ici appliquer ce principe de la Doctrine Sociale de l'Eglise qui dit que la propriété privée est soumise à la destination universelle des biens (et à l'option préférentielle pour le pauvre, d'ailleurs).

Donc, oui, je suis d'accord avec vous pour que chacun retourne dans son pays. Mais combien êtes-vous prêt à donner pour que ces migrants puissent vivre (et travailler) dignement chez eux ?

[Savez-vous ce que coûte l'immigration en France depuis des décennies ? Des milliards d'euros...
PC]

Le Pape François a bien raison de dire que l'opulence des pays occidentaux est une honte quand on voit la pauvreté de tant d'autres. La France est riche, très riche, extrêmement riche, scandaleusement riche, par rapport à tous ces pays d'où viennent ces migrants par centaines de milliers.

[Quand on a 2 000 milliards de dette, je n'appelle pas ça être riche... Il faut penser à nos enfants et petits-enfants pour qui cette dette aura encore augmenter...
PC]

Benoît BERNARD

à "pm"
Je répondrais point par point pour éviter au maximum les raccourcis injustes.
- En aucune façon, je ne valide la lecture du Coran dans les églises. Le Pape non plus il me semble. Sauf votre respect, il s'agit d'un procès d'intention.
- "Accueillir les migrants comme ils viennent qui serait une libération pour le pays d'accueil" : je n'ai écris cela nul part... Désolé... Par contre, le "avec exigence" semble répondre à votre remarque.
- La dernière partie de mon propos est constituée d'une citation entre guillemets : je ne fais que critiquer une phrase de Victor Aubert. Nous semblons donc parfaitement en accord sur le fait que nous n'avons pas à relativiser les propos du saint Père !

DUPORT

@Benoît BERNARD
Vous confondez la position de l’Église avec celle de nos évêques !

Lisez donc l'histoire de la Tour de Babel que vous ne semblez pas connaitre
Lisez l'histoire de Jeanne d'Arc que vous ne semblez pas connaitre
Lisez nos différents Papes à l'époque des croisades

Il ne faut pas en avoir peur ? Allez donc dire cela aux Libanais ou aux chrétiens d'Orient qui ont vu leur pays saccagé et leurs proches massacrés !!!
Vous croyez que cela sera différent chez nous ??

La pacification cela porte un nom : La colonisation
Sinon ce sont des interventions ponctuelles type Irak, Lybie ou Mali et qui ne mènent qu'au chaos.

Vous ne voyez pas que ce sont les mêmes qui ont créé le chaos qui ne font rien contre l’"État" Islamique ?
Parce que ce dernier est leur enfant et que ce sont eux qui le financent sans quoi il n'existerait pas !

Votre devoir de chrétien c'est votre prochain c'est à dire vos proches et non les immigrés.
RIEN ne peut justifier que vous sacrifiez les premiers aux seconds ! Charité bien ordonné commence par soi même...

Exupéry

Bien d'accord avec pm !
Accueillir les Chrétiens d'Orient persécutés, oui, mais eux seuls.
La vision de Benoît Bernard est complètement utopique! L'accueil du persécuté étranger est éminemment charitable et nécessaire, mais elle n'a rien à voir avec le fait d'ouvrir la porte à une invasion dont la majorité est composée de partisans de la charia, prétendument pauvres et persécutés. Favoriser les conditions de guerre civile dans son propre pays ne relève pas de la charité évangélique, mais d'un aveuglement suicidaire!
Bien évidemment, les attitudes suicidaires sont interdites par l’Église, a fortiori lorsqu'elles mettent en jeu la survie d'autrui en général et des chrétiens en particulier!
Il y a des précédents à ce type d'attitude débonnaire niant la réalité. Ainsi le philosophe pacifiste Bertrand Russell écrivait en 1937: "La Grande-Bretagne devrait désarmer, et si les soldats de Hitler nous envahissent nous devrions les accueillir amicalement comme des touristes ; ils perdraient ainsi leur raideur et pourraient trouver séduisant notre mode de vie." Le même, face aux soviets, clamait 10 ans plus tard "Better red than dead".
Sur cette lancée utopique, les chrétiens "idéalistes" pourraient finir par être tentés de dire "better muslim than beheaded"

anonyme

Des personnes fuyant la pauvreté, ce sont potentiellement plusieurs milliards d ' individus.
Si L'Europe est submergée, elle deviendra aussi pauvre que les pays dont sont originaires les immigrés illégaux et dans une situation sécuritaire équivalente à celles de l ' Irak et de la Syrie.
Que cherchent réellement ces évêques, au- delà de leurs discours démagogiques ? En définitive, ce qui arrivera obligatoirement, une Europe tiers-mondisee et islamisee.
La pauvreté ne donne pas tous les droits, sinon je m ' installe dans les appartements luxueux de certains évêques en leur rappelant leurs sermons.

anonyme

@Benoît Bernard
Vous direz cela à la famille de ce couple de septuagénaires siciliens massacrés par un migrant ivoirien ; la dame a été jetée par la fenêtre et le mari égorgé pour un téléphone portable.
Votre compassion mal placée est de la complicité..
Être chrétien, c'est d' abord refuser la démagogie, c'est avoir comme première valeur le sens de la responsabilité.

Benoît BERNARD

@DUPORT
Je suis totalement d'accord avec votre commentaire... et sans rien retirer au mien ! Je pense vraiment qu'il ne faut pas opposer ces 2 visions qui me semblent complémentaires. Et c'est dans ce sens qu'on peut comprendre les différents commentaires des Papes qui ne s'opposent pas.
Créer des murs (sans rien faire d'autre) ne fera que repousser le problème ! En effet, il faut aller là-bas, combattre ce pseudo-état ! Et y mettre tous nos moyens.
Je suis tout à fait d'accord ! Sans cela, c'est l'Europe entière qui va exploser...

Benoît BERNARD

@ Exupéry :
Je crois que vous m'avez mal compris... Je ne pense pas 1 seconde à ouvrir les frontières et organiser des convois ! Bien sur que non !
La situation est dramatique. Il faut prendre le mal à la racine, c'est à dire qu'il faut combattre ces fous et pacifier ces territoires, ce qui passera probablement par des colonisations.
On ne tiendra pas longtemps derrière nos petits murs si on ne fait rien...
Quand je dis qu'il ne faut pas avoir peur, je ne dis pas "ne vous inquiétez pas, ils veulent notre bien", je dis que le message de l'Eglise n'est pas utopiste ! C'est de LUI que nous ne devons pas avoir peur.

anonyme

@ Benoît Bernard
L ' invasion massive afro musulmane à commencé bien avant les guerres au Moyen Orient.
Ces gens sont tous des réfugiés économiques, car ils se dirigent vers des pays où les prestations sociales sont les plus élevées. Ils sont à l ' abri de la guerre en Turquie, en Macédoine ou en Grèce et pourtant ils fuient ces pays.
En Suède, ils vivent quasiment tous des aides sociales et constituent la quasi intégralité de la population délinquante.
Vous devez considérer qu ' il n'y a pas assez de chaos en Europe.
Votre façon de changer de discours en fonction des commentaires en réponse révèle un propagandiste au service des mondialistes, pas du tout un catholique sincère.

anonyme

Supprimer les pompes aspirantes que sont les aides sociales délirantes, raccompagner les bateaux à leur port de départ, affirmer, comme le font les Australiens que les clandestins seront privés de tous droits ad vitam aeternam, est une solution qui marche.
C'est le propre des troskistes, comme Benoît Bernard, de dire qu'il n'y a rien à faire, c'est le discours de l ' extrême - gauche, bras armé de la haute finance apatride.
Les subsahariens ne fuient pas Daesh, ils viennent parce qu' ils savent qu'ils pourront vivre d ' aides sociales.

anonyme

Si, Benoît Bertrand, vous avez dit que l ' accueil des migrants sera une libération pour le pays d ' accueil et qu ' il ne fallait pas avoir peur des migrants.
Votre proposition d ' aller combattre Daesh est une astuce pour " noyer le poisson "
Ces migrants sont tous des réfugiés économiques, ils viennent de toute la planète, de pays où ils ne sont nullement persécutés.
Ils sont importés pour accroître le chaos en Europe, par islamisation massive.

DUPORT

@Benoît BERNARD

Nous n'allons pas aller là-bas, combattre ce pseudo-état puisque c'est nous qui l'avons créé et qui le finançons !!!!
C'est si difficile à comprendre ?

Les immigrés qui arrivent en masse chez nous sont incapables pour la plupart de payer leur voyage... Alors qui croyez vous qui finance ?
Avez vous remarqué que ce ne sont que des hommes jeunes ?
Ceux qui les financent le font parce qu'ils savent qu'ils vont détruire l'Europe comme ils ont détruits les pays arabes ou le Liban.

Pour finir mon commentaire est en totale contradiction avec le votre vous ne pouvez être d'accord avec les deux.
Jeanne d'Arc est incompatible avec votre commentaire.
Le plan de Dieu créant des nations et des langues à la suite de Babel s'oppose à votre commentaire.

Manifestement vous n'avez pas de vision du bien commun ni de l'avenir.

lève-toi

Nous vivons un moment dialectique maçonnique violent, à savoir : ORDO AB CHAO, auquel fait suite : SOLVE ET COAGULA.
En gros et en détail, détruisez la Société de fond en comble pour la remplacer par la déchéance définitive venue du diable et de ses suppôts.
Mais - J'ai vaincu ce monde - Nous dit le Christ, et ces jours là seront abrégés en faveur des Elus, sinon aucun n'aurait eu la vie sauve.

Benoît BERNARD

@anonyme
Diable ! j'ai été démasqué ! et par un anonyme, ce qui est un comble !
Trêve de plaisanteries... Je suis simplement un pauvre chrétien en recherche de Vérité. Et cette recherche m'impose une certaine honnêteté intellectuelle.
Que pensez-vous de cela ?
http://fr.radiovaticana.va/news/2015/08/11/le_pape_fran%C3%A7ois_aide_les_migrants_du_centre_baobab,_%C3%A0_rome/1164480
Personnellement, j'essaye de comprendre le message du Pape... Je me trompe peut-être mais que vous mettiez si dédaigneusement mon honnêteté intellectuelle en doute me blesse profondément.
Restez donc avec vos certitudes cher anonyme, mais ne venez pas me donner des leçons de sincérité !

Benoît BERNARD

@DUPORT
"Manifestement vous n'avez pas de vision du bien commun ni de l'avenir."
Devant le nombre et la force des attaques, je suis pas loin du KO...
Que préconisez-vous ? Que faut-il faire d'après vous ?
Là, je suis un peu paumé.

Benoît BERNARD

@TOUS
Je vais essayer de repréciser ma pensée car nous nageons - je pense - dans les eaux profondes du malentendu...

Une phrase qui a mis le feu au poudre est je crois : "C'est une erreur je pense de relativiser la position de l'Eglise sur les migrants... Sa position est claire, lumineuse : nous n'avons pas à en avoir peur ! Nous avons à l'accueillir avec respect et attention."
Je précise : c'est la POSITION de l'EGLISE dont nous n'avons pas à avoir peur et que nous devons accueillir !

Une autre phrase : "Pour ce qui est des migrants, je pense qu'il faut accueillir le mieux possible ce qui vient. Avec exigence comme le rappelle sans cesse l'Eglise. Cette exigence qui sera une libération et pour le pays d'accueil, et pour les migrants eux-même."
Je précise : c'est la ligne de Zemmour qui défend l'assimilation plutôt que l'intégration. Donc l'inverse de ce qu'on fait actuellement.

Je ne suis pas contre le fait de construire des murs : ils sont parfois une nécessité ! Mais je pense que ces murs, aussi hauts soient-ils, ne nous donneront que quelques mois de répit. Certains trajets de migrants passeraient par le cercle polaire !

Lisez cet article de Frédéric Saint Clair :
http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/08/18/31002-20150818ARTFIG00275-migrants-traiter-le-probleme-a-la-racine.php

Voilà, j'espère avoir été plus clair...

Goulette Maurice

Je crois que si l'on veut arrêter le flot il faut s'intéresser aux vendeurs de bateaux.Je crois savoir que le port du Pirée stocke des bateaux fatigués que l'on remet à la mer en cas de besoin.Si ce sont les grecs qui fournissent ces navires en ruine il est facile par les satellites de le savoir et les couler avant qu'ils aillent chercher leur chargement humain. Pour le reste il suffit de voir la tête de ces "immigrés"pour se rendre compte qu'ils ont mangé à leur faim jusque là.Ce ne sont pas les misérables du Bengla dech. On se fiche de nous .
MG

Jean

Pourquoi l'Arabie Saoudite, le Qatar, Abu Dhabi, Bahreïn, Koweït....n'accueillent ils pas leurs frères musulmans en appliquant un des cinq piliers de l'Islam l'aumône aux pauvres? pourquoi devons nous être culpabilisés par nos évêques...QUE NOUS DEVRIONS DE NOUVEAU ELIRE. Vox populi vox Dei!

DUPORT

@ Benoît BERNARD
Justement ce n'est pas la position de l’Église !
Juste une phrase sortie de son contexte

Concernant Zemmour...
« Mais alors que suggérez-vous de faire ? Déporter 5 millions de musulmans français ? »
Eric Zemmour : « Je sais, c'est irréaliste mais l'Histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 que un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d'Algérie pour revenir en France ? Ou bien qu'après la guerre, 5 ou 6 millions d'Allemands auraient abandonné l'Europe centrale et orientale où ils vivaient depuis des siècles ? »

Personne ne parle de faire des murs nous ne sommes pas Israël !!!! Mais on peut contrôler et réguler l'immigration et la maintenir à un niveau bas qui ne nuise pas au pays et ne le menace pas.
Et amener les immigrés à s'assimiler comme nous l'avons toujours fait par le passé.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.