Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



TV Libertés est la première chaîne de ré-information de France
Le pape François rend licites les absolutions par la Fraternité Saint Pie X pendant l'année de la Miséricorde

La natalité en baisse en France ?

Lu ici :

N"L'an passé en France, 818.565 bébés ont vu le jour, dont 781.167 en métropole; un chiffre "stable par rapport à celui de 2013 (hors Mayotte)", souligne l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dans un étude publiée mardi."

Mais au vu des chiffres du premier trimestre 2015, il y a de quoi s'inquiéter. Sur les trois premiers mois de l'année l'Insee a enregistré 183 100 naissances contre 191 800 sur la même période de 2014 et une moyenne de 190 900 pour les premiers trimestres des années 2008 à 2013. Une conséquence de la politique fiscale hostile aux familles ?

Commentaires

DUPORT

Comme quoi leur politique fonctionne à merveille.
Ils vont encore sabrer le champagne à nos frais...

C.B.

Autrement dit, on dépasserait le million si l'on n'en éliminait pas 200 000 avant la naissance.

free

Il faut savoir faire distinction entre les différentes naissances sur le sol français. Quelles sont celles prises en référence pour cette statistique ? Gageons qu'avec l'arrivée massive des "migrants", les naissances vont vite se multiplier. Le grand remplacement poursuit sa route...

gipsy

Sur bfm, une experte vient de dire aux parents qu'ils doivent parler 10 minutes chaque jour avec leur enfant de maternelle. ...

Tol

Politique hostile à la famille autochtone. Même dans ce domaine on délocalisé et on fait venir des familles détachées.

oh lala

n'est ce pas tout simplement de la propagande ou le résultat de la baisse programmée des aides aux familles!

je crois que les chiffres ne veulent plus rien dire on ne cesse de nous mentir, la seule réalité c'est leur incurie!
incapable de régler les déficits , ils accueillent à tout vent

Jean-Claude

Il faut relativiser ce nombre en se souvenant du discourt prophétique de Houari Boumédienne d'avril 74 à l'ONU :
" Un jour, des millions d'hommes quitteront l'hémisphère Sud pour aller dans l'hémisphère Nord. Et ils n'iront pas là-bas en tant qu'amis. Parce qu'ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. "

clemsius

Il est indéniable que la politique fiscale sur les familles ne peut pas ne pas avoir de conséquences sur la natalité. Faîtes des enfants mais ne vous inquiétez pas nous vous aiderons moins pour que vous puissiez mener à bien leur éducation dont vous devrez rendre des compte devant la société. Cela implique aussi qu'on ait confiance en un avenir meilleur mais on ne peut pas dire que le quinquennat de Hollandouille le maléfique ait pu améliorer la confiance dans l'avenir des ménages Français.

Le chiffre de 800 000 naissances, en soi, ne veut pas dire grand chose. Il suffit de 100 000 migrants pour enregistrer de 50 000 à 100 000 naissances de plus dans l'année et ainsi gommer le déficit des naissances in patria dû à la morosité des ménages et à la politique du génocide antequam nativitate.

Tant que nous n'avons pas le chiffre exact des naissances de Français de souche, on ne peut pas en dire grand chose.

Piem

Un peu de rigueur : les résultats de ce trimestre sont compris dans l'intervalle de fluctuation du taux de natalité. Il n'y a donc aucune conclusion statistique à tirer de cette information.

cc

En bref, c'est l’ethnocide du peuple français.

Exupéry

Merci Jean-Claude de rappeler un fait historique capital qui explique ce que nous vivions, mais dont personne ne parle.
D'ailleurs le même Boumedienne, qui fit des études coraniques (à l'Institut Kettania de Constantine, puis à l'Institut Zitouna de Tunis, enfin l'Institut al-Azhar du Caire) réitérait en mars 1974 :
"Aucun nombre de bombes atomiques ne pourra endiguer le raz de marée constitué par les millions d’êtres humains qui partiront un jour de la partie méridionale et pauvre du monde, pour faire irruption dans les espaces relativement ouverts du riche hémisphère septentrional, en quête de survie."
De même, dans Mein Kampf, tout était annoncé.
Mais il n'est pire aveugles que ceux qui ne veulent pas voir.
Au fait comment s'appelle cet infréquentable qui avait osé prévenir la France à la Chambre des Députés (au début des années 60) d'une nouvelle épée de Damoclès, fruit de nos reculs successifs : une "France algérienne".

M. Leclerc

Pour comprendre l'origine d'un nombre croissant de naissances, lire
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dr%C3%A9panocytose

et bien étudier les documents *officiels* en référence !

Dépistage de la drépanocytose en 2013 - Détail par région
France métropolitaine (dépistage ciblé) % de nouveau-nés testés
par rapport au total des naissances (2013)
Ile-de-France 67,90
PACA + Corse 44,27
dont Corse 38,64
Languedoc-Roussillon 40,04
Rhône-Alpes 38,55
Alsace 34,67

M. Leclerc

Chiffres officiels du dépistage de la drépanocytose :
http://www.afdphe.org/sites/default/files/bilan_activite_2013.pdf

pages 62-63

M. Leclerc

Critères de ciblage des nouveau-nés à risque de syndrome drépanocytaire majeur en France métropolitaine, 2012

Origine géographique des populations concernées par la drépanocytose (régions à risque) :
Départements français d’outre-mer : Antilles, Guyane, la Réunion, Mayotte
Tous les pays d’Afrique subsaharienne et le Cap-Vert
Amérique du Sud (Brésil), Noirs d’Amérique du Nord
Inde, Océan Indien, Madagascar, Île Maurice, Comores
Afrique du Nord : Algérie, Tunisie, Maroc
Italie du Sud, Sicile, Grèce, Turquie
Moyen-Orient : Liban, Syrie, Arabie Saoudite, Yémen, Oman

Actuellement, pour que le nouveau-né soit testé :
1- Les deux parents doivent être originaires d’une région à risque.
2- Un seul des deux si le deuxième n’est pas connu.
3- S’il existe des antécédents de syndrome drépanocytaire majeur dans la famille.
4- S’il existe un doute pour les critères 1, 2, 3.

source :
http://www.invs.sante.fr/content/download/40267/186491/version/3/file/beh_27_28_2012.pdf

berserk

j'ai eu la même réflexion que Piem en lisant l'article, un peu de rigueur et pas de précipitation dans les analyses.

cathether


chiffres provisoires certes, mais en 2015, la part des plus de 60 ans dépasse la part des moins des 20 ans.

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=T12F032

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.