Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Aylan : son père voulait aller en Europe pour se faire refaire les dents
Pierre Bergé nous attaque à nouveau

L'Europe des 4 contre le suicide assisté

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

Groupedevisegrad"La crise des « migrants » met en lumière un clivage très net entre la vieille Europe avachie sans valeurs et sans enfants, et l’Europe des pays de l’Est qui ont payé très cher leur survie sous la botte soviétique.

Alors que les premiers recommencent à parler de leurs quotas, qui cachent mal l’abandon à l’invasion, conformément à leur idéologie apatride, les membres du groupe de Visegrad (Hongrie, Pologne, République tchèque,  Slovaquie) se sont réunis aujourd’hui à Prague pour prendre une position commune.

Les quatre pays se prononcent pour un renforcement du contrôle des frontières, et contre les quotas de répartition. Le Premier ministre slovaque a souligné que ces quotas contraignants étaient inacceptables, et le Premier ministre polonais que les Etats membres de l’UE devaient décider souverainement de la manière de gérer la crise. Viktor Orban a déclaré que les quotas contraignants sont un « carton d’invitation » pour les migrants : « Si nous permettons à chacun de se rendre en Europe, il n'y aura plus d'Europe. »

Le « V4 » a fortement affirmé sa solidarité avec Viktor Orban, et, dit le communiqué final, « pour exprimer leur solidarité, les Premiers ministres se tiennent prêts à fournir une aide supplémentaire à la Hongrie ».

D’autre part a été signé un mémorandum entre la Macédoine, la Serbie, l’Autriche et la Hongrie, qui est un accord sur la coopération en matière de contrôle des frontières, incluant la création de patrouilles conjointes.

Ce même jour, le Parlement hongrois a adopté, par 140 voix contre 33, un ensemble de textes proposés par Viktor Orban, qui proclament l’« état de crise » (échelon précédant l’état d’urgence), renforcent les possibilités de déploiement de l’armée aux frontières et rendent l’immigration illégale passible de trois ans de prison."

Commentaires

Epidavros

Décidément, c'est bien un Viktor Orban qu'il manque à la France. Pour ce qui est de la ripoublique française, elle a l'oligarchie socialiste de droite et de gauche.

hh

L'ancienne Tchécoslovaquie avec l'annexion du territoire sudète en 1938 et la normalisation soviétique en 1968, la Pologne envahie puis dépecée par les Allemands et les Soviétiques en 1939, la Hongrie normalisée par l'URSS en 1956, connaissent trop bien la signification du mot "invasion".
Les Français ont oublié leur histoire. Et pourtant leur territoire a lui aussi été envahi partiellement puis dépecé en 1940 et occupé totalement en 1942.

Florilège

Tous ces pays de l'Est ont connu aussi les terrifiantes et cruelles invasions tartares . L'islam, ils ont déjà donné !

Clovis

Comme la lumière du soleil levant, c'est de l'Est que vient la vérité. Suivons l'exemple de ces pays bien gouvernés.

vaucenay

@hh Et encore, il ne s'agissait "que" d'invasions d'européens par des européens (je considère la Russie comme une entité européenne). Ce n'était pas drôle, certes, mais, en dehors de idéologies condamnables et épouvantables à supporter, on restait, en quelque sorte, entre soi. Maintenant, il s'agit du remplacement à terme (mais probablement à terme proche) des européens par des non-européens. Notre soucis devrait être de les aider à rester chez eux, mais là c'est une autre histoire...Il faudrait se rapprocher de Poutine pour ce faire et je pense que ce n'est pas demain la veille.

Nico

C'est bon ca, j'éspère que cette hahurissant afflux d'envahisseurs/clandestins va permettre enfin à l'Europe de se reveiller et de se bouger les fesses. C'est un bon début en tout cas cette réaction des pays de l'est.

gipsy

Le quotat de migrants me fait penser au 144 000 elus des temoins de Jéhovah.
Que fait -on des suivants quand le quotas est atteint ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.