Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Marion Maréchal Le Pen sera l'invitée du Salon beige et de Radio Courtoisie, dimanche prochain
Centenaire de Fatima

La parole métapolitique est plus efficace

Philippe de Villiers déclare à Boulevard Voltaire :

Images"J’ai admiré des gens dans ma vie, qui avaient une colonne vertébrale et donc une pensée, une logique, une droiture. Pas dans la classe politique française.

J’ai quitté la vie politique parce que je considérais alors que la parole métapolitique était plus efficace. Je ne supportais plus le protocole compassionnel qui régit la vie politique : qui pleure le plus est le mieux élu… Les hommes politiques sont devenus des visiteurs de crash, des sous-stars du show-biz qui ne vivent que du mensonge et de la dissimulation. 

Avec le temps, je me suis dit que j’avais un message à faire passer aux jeunes pour les encourager à devenir une génération de dissidents.

Comment devient-on un dissident ?

Un jour, Soljenitsyne m’a dit : « Vous, les Européens, êtes dans une éclipse de l’intelligence. Vous allez souffrir. Le gouffre est profond. Vous êtes malades. Vous avez la maladie du vide », mais il a également ajouté : « Le gouffre s’ouvrira à la lumière, de petites lucioles dans la nuit vacilleront au loin […] Aujourd’hui, les dissidents sont à l’Est, ils vont passer à l’Ouest. »

Les dissidents sont ceux qui marchent à tâtons dans la France effondrée sur elle-même et submergée de l’extérieur : ils cherchent les murs porteurs. [...]

Depuis Mai 68, le « no frontière » des libéraux s’est associé au « no limite » des libertaires pour desceller toutes les pierres angulaires.  C’est, par exemple Giscard, fil spirituel de Cohn-Bendit, qui a organisé le chassé-croisé destructeur entre l’avortement de masse et l’immigration de masse. Un jour, mon ami Jérôme Lejeune m’a dit : « Ne lâchez pas sur l’avortement, c’est la vie qui commande tout. » L’avortement a servi de passeport à toutes les transgressions qui ont peu à peu permis la déshumanisation du monde par l’effacement planifié du visage de l’homme. [...]

Lorsque j’aborde la question de l’Europe, je m’arrête sur la pensée de Jean Monnet : son but n’était pas de créer une superpuissance mais de déconstruire les nations pour offrir l’Europe au marché planétaire de masse.

Pour faire advenir le consommateur compulsif recherché par les marchés américains, il fallait tout détruire : la famille, la nation, les frontières… Il faut maintenant reconstruire, entièrement.

La réponse doit être radicale, et se concentrer sur deux réalités : la famille et la patrie charnelle, qui sont nos attachements vitaux. [...]

Il faut multiplier les isolats de la résistance, créer des écoles hors contrat, lancer des associations indépendantes qui développent des pensées droites et assurent la transmission, la réaffiliation et l’enracinement.

Il faut défendre le caractère sacré de la vie, la filiation comme repère, la nation comme héritage, les frontières comme ancrage et le rêve français comme fenêtre sur le monde. 

Nous sommes revenus au temps des catacombes et chacun doit veiller à sa petite luciole, pour que la flamme ne s’éteigne surtout pas. Ceux qui n’ont plus d’espoir sont ceux qui n’ont plus de solution. [...]"

Commentaires

gabbrielle

Il y a aussi un bel interview sur VA

http://www.valeursactuelles.com/hollande-veut-faire-de-la-france-un-kosovo-islamique-55994

Un extrait

"Pour quelle raison, d’après vous, François Hollande et la gauche appellent-ils à l’accueil “humaniste” des migrants ?

Je raconte dans mon livre l’aveu que m’a fait François Mitterrand, sur la création de SOS Racisme : la gauche qui perd les ouvriers, « cherche un lumpenprolétariat de substitution ». Ce moment — 1984 — correspond à la captation de la Shoah par les lobbies immigrés, sous l’égide de la gauche mitterrandienne. Le migrant remplace le prolétaire, que les socialistes vont abandonner à la mondialisation sauvage. Le peuple migrant va devenir le nouveau “peuple élu”. Bernard-Henri Lévy écrit alors : « Bien sûr, tout ce qui est terroir, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier, nous est étranger. » Hollande s’inscrit dans cette lignée. L’islamisation de la France, sous prétexte de multiculturalisme, n’est pas un lapsus. C’est son projet de sauvetage électoral et celui des bobos. Ils veulent faire de la France un grand Kosovo islamique, sous clé américaine"

DUPORT

C'est justement le problème de Monsieur de Villiers !
Il a une pensée (pas toujours très claire), une certaine droiture mais pas de colonne vertébrale.

Dire des choses, certes vraies, avec mollesse et sans mettre les actes en accord avec les paroles cela ne permet ni de changer les choses ni de faire passer un message fort.

Au milieu de la classe politique il semble émerger un peu mais c'est parce qu'au royaume des aveugles les borgnes sont Rois !

quicray

Coptez sur nous. C'est ce que nous faisons auprès de nos petits enfants depuis des années; et ça marche.

Manu

Ouais, d'accord avec la vision qu'il décrit ici, mais alors pourquoi De Villiers a-t'il tout raté en se ralliant systématiquement à Chirac ou Sarko lors des 2èmes tours d'élections ? et à chaque fois en stigmatisant les patriots, qui eux se regroupaient autour de Le Pen ? Par haine personnelle de JMLP ? Par ambition et tractations avec le pouvoir en place pour obtenir ses prébendes ?

Mamich

Enfin un honnête homme au sens où l entendait Montaigne

katia lanneau

@ Manu,

"Les patriotes" se regroupaient aussi autour de Philippe de Villiers.
Quant au FN il devient de plus en plus "républicain"!!!

jo

Je suis d'accord avec Manu. Il dénonce aujourd'hui le râtelier dans lequel il a trouvé son foin !

Comment, selon lui, est né le "Ministère de l'identité nationale" ?

http://www.alterinfo.net/Philippe-de-Villiers-revele-comment-est-ne-le-Ministere-de-l-Identite-Nationale-de-Nicolas-Sarkozy_a117603.html

Jacques

@Manu

Il indique qu'il a quitté la vie politique, ce n'est certainement pas pour rien.

j'ai toujours pensé que P2V était un grand bonhomme, et c'est pour cette raison que je l'ai rejoint en 2007 pour une campagne qui m'a passionné. J'ai comme beaucoup été très déçu de ce ralliement à Sarko, ce d'autant que le soir du premier tour il ne se ralliait pas, mais à très certainement subit des pressions. Bref, je me suis rendu compte qu'il n'avait certainement pas les épaules pour ce monde pourri. Il est bien mieux maintenant dans son rôle et nous apportera plus... un peu comme Zemour

cril17

à Manu | 2 oct 2015 09:15:00
Je crois que la réponse à vos questions est dans la vidéo de Grand Soir 3

http://www.fdesouche.com/653497-philippe-de-villiers-je-souffre-de-voir-la-france-mourir

Suggestions pour penser à l'avenir :

Magnifique Philippe de Villiers ! Vive le changement de paradigme ! Vive la France !

http://cril17.info/

Sarimares

A rapprocher de J. Raspail :
(…) Ne désespérons tout de même pas. Assurément, il subsistera ce qu’on appelle en ethnologie des isolats, de puissantes minorités, peut-être une quinzaine de millions de Français – et pas nécessairement tous de race blanche – qui parleront encore notre langue dans son intégrité à peu près sauvée et s’obstineront à rester imprégnés de notre culture et de notre histoire telles qu’elles nous ont été transmises de génération en génération. Cela ne leur sera pas facile (…)
http://www.secoursdefrance.com/content/view/1018/159/

Caroline

Manu, bonjour. D'abord, Villiers n'a pas tout raté: pour qui est allé au Puy du Fou, il est indéniable que si un Français agit pour la renaissance de notre nation et notre patrie, c'est bien lui! Ensuite pour les choix politiques....j'ai beau voter FN depuis 22 ans de droit de vote, je n'ai jamais vu l'ombre d'un succès chez mes candidats!!! Malheureusement! Et je me demande parfois si c'est vraiment un chemin de salut maintenant, notamment qd je vois un Philippot! Et ça peut être que Villiers l'avait perçu avant nous!

jib

bravo à Philippe! qu'il ne rentre surtout pas dans le jeu des médias, son interview sur le soir 3 hier soir était top!
l'insupportable journaliste loison n'a pas eu ce qu'elle voulait, il est resté droit dans ses bottes! si seulement un seul politique en place pouvait avoir le même discours! quant au FN, d'accord avec katia,
ça ne vaut rien de plus que les autres...

Manu

Les réponses de ceux qui défendent De Villiers ici sont loin de me convaincre : le jour ou il a cédé en se ralliant à Sarko, il s'est totalement décridibilisé. Point.

SD-vintage

"Pour faire advenir le consommateur compulsif recherché par les marchés américains, il fallait tout détruire : la famille, la nation, les frontières…" : je pense qu'un vrai capitaliste pense l'inverse.

Il fantasme sur l'Amérique qui connaît des courants très opposés. Les Français ont joué un grand rôle dans la culture de mort américaine qui s'est ensuite répandue dans le monde entier : Deleuze Foucauld Derrida Sartre Bauvoir...
Ils étaient quasiment tous marxistes et obsédés sexuels, et pas au service de quelconques lobbies industriels.
Ce sont les USA qui nous ont protégé de l'Union soviétique. Mais avec Obama, un tournant très négatif vient de s'opérer.
La culture de mort vient d'abord d'un hédonisme et d'un nihilisme que l'on trouve dans chaque pays.

remy

J'admire beaucoup De Villiers, pour ses prises de position, ses réalisations (extra-politiques), sa personnalité, mais je n'ai jamais compris et admis qu'il ait pu soutenir Chirac puis Sarkozy aux 2eme tour, alors qu'on en savait suffisamment sur eux pour comprendre qu'ils étaient acquis à la destruction des nations, et appelé à voter contre les vrais patriotes.
S'il n'avait pas confiance dans le FN, il aurait du au moins s'abstenir.

Concernant la destruction des liens : famille et nations, ne pas oublier le 3eme lien qui avec ces deux là, crée et soude une sociéte: la religion, elle aussi attaquée.
Et donc se concentrer sur : TROIS réalités : la famille, la patrie charnelle ET NOTRE RELIGION, qui sont nos attachements vitaux.

RL

Manu, Jean-Marie Le Pen lui-même a dit qu'il aurait moins de mal à appeler à voter Sarkozy que Jacques Chirac.
De toutes façons, ce n'est pas parce qu'il a fait un choix tactique à côté de la plaque il y a 10 ans que ce qu'il dit est faux.

Louis 9

C'est la Très Sainte Trinité et la Très Sainte Vierge Marie qui sauveront la France.

Dieu n'a pas envoyé Jeanne d'Arc pour sacrer le futur Charles VII, donc assoir la monarchie de droit divin en France pour l'abandonner complètement. C'est la France qui a abandonné Dieu et c'est souillée avec la République satanique.

Il nous faut prier comme l'a demandée la Sainte Vierge Marie à Pontmain.

San Juan

Cette république française est répugnante car ses fondations sont sataniques vu que la révolution qui a engendré ce monstre était essentiellement anti christique.

un chat sur le toit

Sympathisante et militante MPF depuis Maastricht jusqu'à son retrait de la vie politique, j'ai toujours admiré Philippe de Villiers que je ne connaissais pas personnellement. Je devine qu'il avait la même réserve que mes camarades à l'époque de "franchir la ligne rouge" s'il devait s'allier avec le FN - à l'époque. Question de respectabilité ? Trop de dérapage chez JM Le Pen ? En tout cas, quand M. de Villiers s'est retiré en 2010, le responsable de ma fédération a adhéré au FN. Au début, nous étions tous attristés. Mais aujourd'hui la petite dizaine s'est presque reconstituée de l'autre côté de la ligne rouge. L'arrivée de Marine a changé la perception. En tout cas, maintenant, je crois que le FN est l'unique espoir pour tous les patriotes. Jeanne d'Arc ne reviendra pas, je suis Marine.

Jacques

@Manu

Oui il s'est décrédibilisé en le faisant, et il s'est retiré très rapidement après de la vie politique.

Il a été un très bon élu local, a fait un travail sensationnel en Vendée.

Pour ce qui est du national il n'avait pas la personnalité pour le faire, bref sans doute moins requin que les autres

David

Monsieur de Villiers demeure un esprit supérieur.
Je me souviens comment il avait accueilli Soljenitsyne à la commémoration du massacre des Lucs en 1994.
Le discours de Monsieur de Villiers avait duré plus d'une demi-heure, sans aucune note, et à une hauteur de vue politique, historique et culturelle inaccessible à tous les margoulins ignares, à force d'amnésie volontaire, qui ont la prétention de vouloir nous gouverner...

cad

Comme aimait à dire le "menhir"c'est à la fin du marché que l'on compte les bouses .Ce qu'il préconise ,après BARDECHE,RASPAIL,OUSSET,CHATEAU JOBERT etc c'est l'action capillaire qui se développe de plus en plus .Mais sur le terrain il n'existe plus que Le FN , comme depuis le début avec des diversités parfois contraires ,avec des aspects critiquables ,mais qui reste la seule force pouvant changer le désordre actuel .

Robert Marchenoir

La patrie n'est pas charnelle.

Ce magnifique morceau de langue de bois réacque qui traîne partout est du bois dont on fait les dictatures.

La patrie charnelle, cela ne veut strictement, absolument rien dire, et c'est pourquoi c'est un slogan extrêmement dangereux.

Quelqu'un peut-il me montrer la "chair" de la "patrie" ?

En revanche, je peux vous montrer des centaines, des milliers d'aspirants dictateurs qui sont prêts aux pires exactions pour satisfaire leurs fantasmes de pouvoir à l'aide de ce tour de bonneteau langagier.

La "patrie charnelle", c'est exactement la même chose que les "valeurs républicaines". Une expression intégralement vide de sens que des manipulateurs politiques chargent d'affect, de sorte que les manipulés puissent faire ce qui leur passera par la tête lorsqu'ils appuieront sur un bouton. Et qu'il hurleront, dans le haut-parleur orwellien : "patrie charnelle !".

Mais ils auraient aussi bien pu hurler : "valeurs républicaines", ou "mon cul sur la commode". Les trucs des chefs de bande ne changent jamais.

galabru

Philippe de Villiers s'est fourvoyé en politique.

Mais cet homme a fait beaucoup pour la Vendée et pour la France par le Puy du fou et ses dernières biographies.

Comme nous tous, il peut se tromper, mais c'est un homme d'honneur.

C'est la raison pour laquelle j'ai de l'admiration pour lui.

Il est le seul homme politique franc et loyal et il est de notre camp.

domenak

Pardonnez moi, M Marchenoir mais trop, c'est trop.

Vous en êtes.

Un authentique chef d'escadrille selon Audiard. Vous volez divinement bien.

La patrie charnelle, la terre charnelle, c'est Péguy, c'est la paysannerie, c'est le socle de notre pays. Vous ne devez pas avoir la terre collée à vos souliers, je vous imagine en souliers vernis.

Votre patrie, et vous le dites à longueur de courriel, est outre atlantique mais certainement pas ici.

Mais vous êtes un suppôt, un troll, un agitateur de verre d'eau.

J'ai vraiment de plus en plus de difficultés à lire vos billevesées toujours plus débilitantes.

Mais elles ont leur place, car vous nous servez d'étalon au titre d'unité de mesure, s'entend.

Vu de Marcq

La patrie n'est pas charnelle, écrit Robert Marchenoir.

Rien n'est plus charnel que la terre et donc la patrie qui n'est autre que "la terre de nos pères". N'est-ce pas elle qui nourrit quand elle est bien cultivée ? D'où l'importance de la culture.
amicalement

Patricia

Je viens de commencer la lecture de son dernier livre. Il est bien écrit et cela me donne envie de lire ses précédents ouvrages : Jeanne-D'Arc, St-Louis et M. de Charrette.
Il y a beaucoup d'informations éclairantes, dans ce livre, pour bien comprendre qui sont ceux qui nous "gouvernent."
Nous voyons bien, de fait, leur haine du Peuple, de La France et leur projet de nous anéantir en faisant de nous de futurs esclaves "pucés" sous le regard de Big Brother.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.