Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Etrange communication vaticane
L'Institut du Bon Pasteur ouvre une maison à Rome

Le Planning familial et la sexualité des personnes handicapées

Lorsqu'il ne fait pas la promotion de bébés avortés en pièces détachées, le Planning familial s'occupe de la sexualité des personnes handicapées :

"Réunis, mercredi et jeudi pour une session de formation à Vouneuil-sous-Biard (Vienne), une vingtaine de membres du Planning familial n’ont eu aucun mal à trouver des exemples illustrant les difficultés rencontrées par les personnes handicapées pour avoir une vie sexuelle et affective.[...]

Le Planning familial a donc décidé de former ses membres sur le sujet. Charge à eux, ensuite, de porter la bonne parole dans les centres de soins et d’hébergement auprès des personnes handicapées, de leurs parents et de leurs éducateurs afin de faire évoluer les mentalités. Le programme s’intitule « Handicap et alors ? »"[...]

Le projet a reçu le soutien de Ségolène Neuville, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées. On suppose que le Planning familial assurera avec sa dextérité habituelle le service après-vente lorsqu'il y aura des grossesses "sans projet parental"...

Commentaires

galabru

Cette assoce pourrie est une véritable horreur.

Stephe

Il y a sans doute un pactole de subventions à ramasser, car pour ce qui est des personnes handicapées, les trisomiques par exemples, celles-ci savent pertinemment que le planning encourage la pratique de "l'abattage" avant la naissance, cela devrait donc les inquiéter que le planning s'intéresse à elles, car la solution euthanasique (re)pointe le bout de son nez comme aux-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.