Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le Planning familial financera la campagne d'Hillary Clinton
Marine Le Pen en appelle à Simone de Beauvoir et Elisabeth Badinter

L'université catholique de Lyon honore un pro-LGBT et pro-avortement

L'Université catholique de Lyon a inauguré cette semaine un amphithéâtre baptisé du nom de l'ancien ministre et ancien député, Jacques Barrot, sous prétexte que ce dernier a été élevé au petit séminaire d'Yssingeaux, que la foi catholique aurait toujours guidé son engagement politique et surtout pour son engagement européiste, véritable tarte à la crème de la bienpensance progressiste :

Pas un mot en revanche sur les engagements pro-LGBT de Jacques Barrot :

  • nommé commissaire européen à la Justice, il a accédé aux désirs du lobby gay
  • la nomination de Jacques Barrot à la commission européenne s'est faite dans un contexte d'hostilité aux valeurs traditionnelles
  • Jacques Barrot a proposé en 2008 que les unions homosexuelles légalisées dans un Etat membre de l'UE soient obligatoirement reconnues par tous les autres Etats.

Ni de son soutien à la loi sur l'avortement en votant la loi Veil en 1975 et en justifiant l'avortement au nom de "l'humanisme chrétien" (sic) dans son livre De l'indignation à l'engagement (page 156) :

"Un humanisme chrétien ne peut donc rester indifférent à la préservation de la vie, depuis son origine jusqu'à son aboutissement. Voilà pourquoi l'avortement reste toujours aux yeux de l'Église une œuvre de mort. Mais cela n'a pas empêché des chrétiens engagés en politique d'accepter des lois destinées tout autant à éviter les morts tragiques de femmes liées aux avortements clandestins qu'à prévenir la récidive.

Mais pour éviter les situations de détresse liées aux naissances non désirées, la prévention, avec l'accès aux moyens contraceptifs, reste bien entendu prioritaire. C'est encore plus criant dans les pays ravagés par le virus du sida, où la distribution des moyens de contraception est vitale"

Commentaires

xenophon

et"l'Occident" pense pouvoir défendre ses"valeurs" en célébrant ce genre de personnage!
il est difficile de suivre le pape François quand il nous demande de pratiquer la Miséricorde!

C

l'on disait même Jacques Barrot francmaçon ou ayant bien des amis dans cette sympathique confrérie! Mais il s'agissait sans doute de ragots colportés par des méchants.

C.B.

"accepter des lois destinées tout autant à éviter les morts tragiques de femmes liées aux avortements clandestins qu'à prévenir la récidive"
Tout faux:
-les avortements clandestins étaient bien moins nombreux que ce qu'on a dit
-prévenir la récidive? avec un nombre d'avortements qui ne diminue absolument pas?

sarcastik

Les liens personnels d'amitié que monsieur Barrot entretenait avec des personnalités de l'UCLy sont la principale raison de cette décision.

depassage

Ras le bol de ces hommes modernistes proclamés exemplaires et qui n'en sont pas!

grami

Lorsqu'il était ministre de la santé, présent au congrès de l'Unaf,sans doute en 1986 ou 7, je suis intervenue pour soulignr le fait qu'il n'y avait dans les programmes de l'Education Nationale, aucune formation à l'Economie domestique, à l'Hygiène, à la Puériculture, à la Prévention de soins. Ces matières sont enseignées non seulement au niveau primaire et secondaire dans les écoles ménagères, mais, elles font l'objet d'enseignement supérieur dans les instituts préparant au BTS social-familial-ménager. En conséquence, j'ai invité pour diminuer les dépenses de Sécurité sociale, à introduire ces sujets dans les matières à options de l'enseignement général.
Non seulement Barrot n'a pas donné de réponse, mais il y a eu une enquête interne à l'UNAF pour savoir comment j'avais pu avoir la parole...
Pour Jacques Barrot, comme pour beaucoup de progressistes, la subsidiarité du corps intermédiaire qu'est la famille reste "un frein à la socialisation de leurs voeux !"

Fleur

Vous faites bien de remettre les pendules à l'heure sur ce "chrétien" à la mode Delors ou Bayrou qui auront fait toute leur vie le jeu de la culture de mort !
Pour le coup, en voilà qui n'auront pas la palme du martyr car, comme "témoins" véridiques de la Bonne Nouvelle, c'est triple zéro, alors qu'ils avaient la chance d'avoir tous les micros tendus devant eux pour se faire entendre...
Mais ils ont toujours préféré - quoique les deux derniers peuvent encore se rattraper ! (Mais j'en doute fort...) - protéger leur carrière, leur réputation d'européiste politiquement correct et leur portefeuille, plutôt que les innocents sacrifiés sur l'autel de la république avorteuse.

Roland Chastain

Je ne vois pas en quoi le fait d'autoriser l'avortement permettrait de "prévenir la récidive". Pas sérieux, Jacques.

ludo

rappel: Jacques Barrot avait quitté le (grand) séminaire
http://www.medias-presse.info/deces-de-jacques-barrot-passe-du-seminaire-a-la-commission-europeenne/19691

Irishman

Une plaque, ça se descelle ou ça s'enlève d'une façon ou d'une autre... Soit les "autorités" se réveillent et changent le nom, soient elles verront tôt ou tard leur université dite "catholique" disparaître...

Faudra pas venir pleurnicher.

vladov

Lyon est la capitale des franc maçons en France.
Cette université n'a rien de catholique, elle dépend des loges.
Quant à Jacques Barrot, il suffit de regarder sa biographie pour comprendre tout le mal que ce pauvre type a fait à la France.
Celui là, on ne pourra pas le juger malheureusement.
Mais à titre posthume, on pourra quand même le conspuer et effacer sa mémoire malfaisante.

Michel de Notre-Dame

Les positions et le programme à venir des hommes et femmes politiques sur l'avortement, l'euthanasie, le mariage pour tous, la traite des êtres humains, détermineront mes choix politiques lors des prochains votes.
Mais plus encore que leurs programmes et promesses, je regarderai leurs engagements effectifs passés.

René Clémenti

Bonjour.
Vous avez oublié dans le titre les guillemets qui s'imposent!
L'université «catholique» de Lyon...

Exupéry

S'il n'y avait que cela qui dérape à l'Université "catholique" de Lyon... (où, entre autres, se développe une variante édulcorée de la théologie du "process" (cf.: Whitehead), tributaire d'une conception écolâtrique de l'écologie, et autonomico-darwinolâtrique de la Création continuée)...

jacky.a

L'université catholique de Lyon....
...pro-LGBT et pro-avortement!

Les fumées de Satan s'étendent...s'étendent!

Les princes et les responsables de l'Eglise
sont contaminés de plus en plus par ces fumées nocives....
que d'ivraies...dans les champs de blés!

DUPORT

Une université aussi "catholique" que le journal "La Croix" !

Yvon

AVANT
"La Vie catholique"
"La Croix journal catholique"
"L'Université "catholique" de Lyon"
APRèS
"La Vie néo-trotskyste maçonnique"
"La Croix néo-trotskyste maçonnique"
"L'Université néo-trotskyste maçonnique de Lyon"

dik

yvon, j'avais le même reflexe....

lamarf

Comme disait pudiquement les journaux de l'époque : "l'éternel célibataire " Jacques Barrot ...

lève-toi

Quand la France était Catholique, ces problèmes n'existaient pas , mieux , personne ne les auraient crus possible.
Le libéralisme est un péché (don Sarda y Salvani), de lâchetés en lâchetés , l'ennemi exige toujours plus et finit par tout détruire et souiller.
Nous sommes ses complices.

Michel

Barbarin, pourquoi tu tousses ?

Kelkin

N'importe quoi. Comme si la contraception protégeait du sida !
En fait c'est exactement le contraire : la contraception encourage les relations sexuelles désordonnées et donc favorise la propagation du sida.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.