Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Mgr de Germay : "Réenchantez l’avenir, faites des enfants !"
Adoration en réparation pour l'outrage contre l'Eucharistie à Fontainebleau

Commentaires

Hausslein

Bonjour.
selon moi, qui ai enseigné durant 38 ans comme professeur d'Histoire-Géographie, il ne s'agit pas d'un travail en Histoire, mais bien plutôt d'une "étude de cas" en Education civique. Ce qui rend d'autant plus grave l'utilisation de cette affaire, et son exploitation, forcément , politique par le professeur...L'Education civique, a permis de retirer une heure hebdomadaire à l'enseignement de l'Histoire-géo, depuis bien longtemps, et n'est, en fait qu'une séance de bourrage de crâne destinée à inculquer aux élèves le bien-fondé du multi-culturalisme, du vivre-ensemble, et de la prétendue "tolérance"...

Monique

En Suisse, les employeurs savent que 73% de leurs prisonniers sont des étrangers !

Cela dit, RTS (Radio Télévision Suisse ) a tout de même précisé que la majorité d'entre eux étaient de nationalité algérienne, roumaine et tunisienne ! Plusieurs responsables politiques ont appelé de leurs vœux la mise en place d’une initiative populaire (référendum) afin que les citoyens puissent se prononcer sur l’exclusion des détenus étrangers.
http://www.valeursactuelles.com/monde/suisse-pres-de-75-detrangers-dans-les-prisons-58425

JEJ

En cours d'histoire ???

justagoche

Là, c'est clair, c'est le prof qui est responsable.

Le ministère, dans son abîme de médiocrité, n'en demande pas tant.

J'aimerai connaître la réaction du recteur.

Si le recteur ne réagit pas, c'est qu'il est complice.

J'espère que qui de droit a bien noté les éléments concernant cette affaire, éléments qui pourront servir un jour.

tegbeh

Je pense que E Zemmour devrait poursuivre ce professeur en justice.
En effet, ce professeur porte atteinte à monsieur Zemmour d'une manière abjecte.
En conséquence, j'espère que ce professeur, que je ne tolérerai en aucun cas pour s'occuper de mes enfants, sera sévèrement condamné.
Sans sanction, je crains qu'une fois de plus l'éducation nationale va montrer des effluves infectes de décomposition et de décrépitude.

jpr

Il me semble qu'ils ont oublié la 6ème question : "Quel principe de la république française est mis à mal par ce jugement du tribunal correctionnel". Mais je ne suis pas sûr que la réponse que j'apporterais à cette question convienne à l'examinateur (celui qui met facilement en examen...)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.