Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le virus Zika : une intox sanitaire ?
Jésus transformera toujours l’eau de notre vie en un vin fin

Nous avons déjà tous été déchus de la nationalité française

Un article de François Falcon sur Boulevard Voltaire :

Vie-citoyen"À Athènes, au Ve siècle avant Jésus-Christ, comme dans de nombreux pays africains aujourd’hui, avoir la nationalité vous donne par exemple le privilège de pouvoir acheter de la terre dans le pays de vos ancêtres, possibilité que n’ont pas les étrangers. Ailleurs, ce sont par exemple les allocations familiales ou les soins gratuits dans les hôpitaux qui sont réservés aux nationaux. En France, les étrangers bénéficient d’au moins autant de prestations sociales que les citoyens, et les SDF savent qu’il vaut mieux être un clandestin qu’un Français pour avoir droit à la sollicitude de l’État. Il n’y a désormais plus guère que quelques pans de la fonction publique dite « de souveraineté » (défense, justice, intérieur) qui restent réellement réservés aux nationaux. Le bradage de la nationalité via le droit du sol ou les régularisations massives rendant assez relatif le privilège en question.[...]

Du côté des droits politiques, la même remarque peut être faite. Droits de réunion, d’association et de manifestation ne sont plus des privilèges de citoyens depuis longtemps et l’arrestation du général Piquemal à Calais illustre jusqu’à la caricature à quel point, pour manifester librement en France, il est préférable d’être un clandestin ou un islamiste plutôt qu’un citoyen français aimant la France. Certes, il faut admettre qu’il nous reste encore l’exclusivité du droit de vote, bradage de la nationalité mis à part. C’est assurément le dernier privilège politique dont jouissent les Français dans leur propre pays. On sait aussi que les socialistes ont la volonté d’y mettre fin et que Benoît Hamon a déposé un amendement introduisant le droit de vote des étrangers dans la future révision constitutionnelle. Si l’amendement en question est voté, nous serons tous intégralement déchus de la nationalité française dès lors que celle-ci ne nous conférera plus aucun avantage sur les étrangers dans notre propre pays.

Les Français seront alors tous des apatrides et le débat sur la déchéance de la nationalité des terroristes ou le risque d’en faire des apatrides deviendra franchement ubuesque ; il le sera encore davantage lorsque surviendra le prochain attentat."

L'auteur a juste oublié le privilège réservé aux nationaux de payer des impôts, toujours plus énormes, et curieusement, ce privilège-là, personne ne nous le dispute.

Commentaires

gatro

Cet article est très juste.
Notre classe politique vile, lâche et corrompue, apatride nous dénie le droit imprescriptible d'être français de souche.
Je n'attends que l'occasion de pouvoir souffleter ces crapules parasites de l'Assemblée nationale.

C.B.

"le privilège réservé aux nationaux de payer des impôts"
Ben non, l'impôt sur le revenu est dû, me semble-t-il, y compris par les non-nationaux, si tant est qu'ils aient des revenus; de même pour les impôts sur le foncier.
C'est d'ailleurs souvent l'argument "mais ils paient des impôts" qu'on nous brandit pour "démontrer" la légitimité de leur reconnaître le droit de vote!!!
Encore des lois à changer:
-la nationalité ne doit plus être liée au lieu de naissance, à l'heure où l'on peut se déplacer si aisément
-il fut un temps ou la nationalité française était reconnue à tout étranger ayant effectué un service militaire (donc ayant donné quelque preuve de son intérêt à contribuer réellement au bien commun de ce pays); il faudra expliciter les conditions dans lesquelles la nationalité française peut être acquise, cette acquisition devant être la contrepartie d'un certain "dévouement" (je ne trouve pas de terme plus adéquat), et non une simple question de confort personnel (en quoi le fait d'être marié avec une personne de nationalité française devrait-il entraîner l'acquisition de la nationalité française, s'il n'y a aucun "service rendu" à la France?)
-le fait de posséder la nationalité doit comporter des avantages clairs

oh lala

les avantages pour tous; les taxes et les retenues sociales pour les français qui travaillent!
les impôts sont payés théoriquement par les résidents!

des dizaines de riches qui s'expatrient c'est moins couteux que des millions d'assistés qui ne contribuent pas au bien commun

Irishman

Les leçons de l'Histoire ne servent à rien à nos dirigeants, nous finirons donc comme l'empire Romain qui accordait la citoyenneté romaine à tous les peuples qui débarquaient sur son territoire...

Le Forez

Question sur la propriété ? Les loges occultes , qui sont des donneurs d ordre aux gouverneMENTs veulent supprimer ce concept depuis le début sauf pour le 1% qui doit gouverner le monde , ceci selon leurs buts inavouables.
Apatride ? Non ! Déchu de notre nationalité française ? Peut-être ! En ce cas , je redeviendrai un FRANC et DIEU aime les Francs , donc aucun problème.

Hervé

En entrant dans l'U.E., la France perdait sa souveraineté, puisque devenant un état fédéral. N'importe quelle personne ayant un passeport européen a autant de droit qu'un Français avant l'U.E..

Aujourd'hui, l'U.E. qui devait apporter plus d’emplois, plus de richesse, plus d'exportations, moins de dettes, la fin des crises monétaires, une meilleure éducation, moins de suicides, une saine morale etc.. Nous a donné l'inverse.

Attendons-nous à recevoir ce qu'on mérite : Grand Remplacement, troubles sociaux, attentats, génocide des chrétiens, réapparition du satanisme, des maladies vénériennes, de la pauvreté et de la famine, pour finir par une troisième guerre mondiale qui ira de paire avec l'effondrement économique.

On l'a voulu puisque les 3 principaux partis politiques français ne tiennent toujours pas quitter cette U.E.. Et il en est ainsi dans tous les autres pays avoisinants.

Gerard

A ne pas oublier ,nous ne somment pas en FRANCE mai en République Française,l'une est a DIEU l'autre a qui vous savez.

lève-toi

Jamais elle ne périra, mais elle sera durement châtiée (St Pie X) ( lire ou relire sa prophétie, Pie XII a aussi prophétisé sur la France.)

severac

Je ne suis pas français, je suis franc.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.