Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Un Irakien chrétien réfugié en France : "S’ils deviennent majoritaires, devrons-nous fuir de nouveau ?"
L’indépendance irlandaise et l’Église

Quand on a l’honneur de faire partie de la représentation nationale il faut avoir un peu plus de hauteur de vue

Le Père Michel Viot réagit suite aux déclarations de la députée socialiste Sylviane Bulteau à propos de la présence de Saint-cyriens au Puy du Fou pour l'accueil de l'anneau de sainte Jeanne d'Arc :

"(...) Son intervention à l’assemblée nationale, le 21 mars 2016, constitue un exemple « remarquable » du splendide aveuglement où mène l’hystérie laïcarde aujourd’hui. Nous voilà revenu en 1905, en pire.

Car à ce moment-là on n’était pas allé jusqu’à manifester de la réprobation pour l’admiration que des militaires français pouvaient éprouver pour Jeanne d’Arc ! Jules Michelet oblige ! Plus tard, en 1914, peu de temps après la mort de Charles Péguy, grand poète catholique – qu’y pouvons-nous – on se rendit compte qu’il était possible d’appartenir à cette religion et de prendre les armes pour défendre la France et son gouvernement légal : la république ! De plus, ne vous en déplaise madame le député, Péguy était très proche des idéaux socialistes ! Enfin des prêtres que vos arrières grands pères spirituels avaient chassés en 1905 sont revenus pour accomplir leur devoir de citoyens.

Alors voilà, chère Madame, que vous craignez pour la neutralité de l’Etat parce que des saints cyriens en uniforme (qui avaient l’autorisation de leurs supérieurs) ont été présents au Puy du fou pour honorer Jeanne d’Arc, au travers du retour de son anneau en France, et qu’en plus on a lu un poème du catholique Péguy rendant hommage à ceux qui sont morts pour la patrie.

Quand on a l’honneur de faire partie de la représentation nationale il faut avoir un peu plus de hauteur de vue. Surtout quand son pays est en guerre et en proie à la menace terroriste. On doit viser à rassembler les français et non à les diviser. Vos propos, en réalité, ne relèvent que de la mesquinerie et du manque de connaissances historiques. Mais pour le temps de guerre que nous vivons, ils relèvent selon moi de la haute trahison. En voulant reléguer dans la sphère du privé un homme et une femme qui ont fait la grandeur de la France et qui par leurs actes et leurs paroles l’ont fortifiée, vous portez gravement atteinte au moral des français. En fait, cela obéit à une certaine logique pour des gens qui, comme vous, s’attaquent à la morale de nos pères, chère à Jules Ferry, rapetissent notre pays et diminuent ses forces.

Aussi persisterez-vous très probablement dans votre aveuglement. Vous refuserez de voir la seule alternative qui s’offre à notre pays et certainement à beaucoup d’autres en Europe : le judéo-christianisme ou l’islam. Et je vous fais la charité de vous avertir que l’islam ne tolère ni les athées et les agnostiques. Enfin vous agressez beaucoup de nos soldats dans ce qu’ils ont de plus cher et de plus sacré. Craignez qu’on en vienne pour vous et les vôtres à célébrer sous peu le 18 brumaire comme fête nationale ! Et toutes les fenêtres du Palais Bourbon ne sont pas au niveau du sol !"

Commentaires

claude

Qu'en termes appropriés , incisifs , polis ces choses-là sont dites!
Deux possibilités de réaction , soit , elle est un tout petit peu ébranlée par ce texte ( n'en demandons pas trop!!)
soit , telle une pierre tombale... ce que je subodore ...

Yorgos

J'apprécie depuis longtemps le Pére M. Viot, mais ce qui me choque est dans votre titre: "quand on a l'honneur de faire partie de la représentation nationale". Il y a beau temps qu'il n'y a plus aucun honneur a en faire partie, et je vous fais grâce d'un rappel historique, qu'il faudrait faire remonter à la "Montagne"...
On peut certes encore citer quelques noms qui lui font honneur à la dite assemblée, mais le gros du bataillon est là grâce aux "combinazione" que décrivait si bien l'un des intervenants sur le salon beige il y a quelques jours ou quelques semaines - un Luxembourgeois, si ma mémoire ne me trahit pas; vous savez comme moi que l'on appelle cela "la démocratie".

Le Forez

Oui c est bien de la haute trahison et leur france à ce gouvernement n est en rien notre France. Elles ne se ressemblent en rien ; l une est laideur , l autre est l amour de notre terre , un peuple et ses traditions chrétiennes .

saytasset

Sylviane Bulteau, cette député fétide, n'est que l'émanation des fumées de Satan qui agitent ce gouvernement de la perdition et ce parti de la damnation.

Tout ce que touchent ces gens est flétri, pollué, dénaturé, avili.

J'ai honte d'avoir la même nationalité qu'eux, j'ai la joie immense de ne pas avoir leurs idéaux putrides et de ne partager aucunes de leurs idées viles et décomposées.

Répugnant et nauséabond.

oxygène

C'est énorme, MERCI mon Père !
Vous redonnez du courage aux catholiques de France, et ce n'est pas rien.

Kazar

Sinon, vous pouvez également envoyer un mail directement à Bulteau : [email protected]
C'est ce que j'ai fais, sans obtenir de réponse mais ça soulage.

"Madame,

j'ai écouté vos propos relatifs à la participation de Saint-Cyriens à la cérémonie récente organise au Puy du Fou.

A l'heure où le Ministre de la Défense a de toute évidence autre chose à faire que d'arbitrer de vaines polémiques dont tout laisse à penser qu'elles ne visent qu'à permettre à ceux qui les déclenchent d'exister, vos propos ne peuvent que diviser un peu plus les Français.

Bien sûr, les socialistes ne ratent jamais une occasion de brandir la défense de la laïcité, et de taper au passage sur l'Eglise, n'ayant plus guère que ça à faire, mais cela n'en reste pas moins navrant et même consternant.

Je ne vous souhaite évidemment pas d'être réélue lors des prochaines élections législatives.
Votre Bien Dévoué,"

etc

Il faut leur montrer que nous n'apprécions pas.

incongru

deux choses :
- très bien dit, mais pourrait-elle comprendre? est-elle consiente de la source de sa culture, de sa vie?
- éclairez-moi sur la dernière phrase -merci

Roland Chastain

Très bien, sauf la mention du "judéo-christianisme". Je ne connais pas cette religion.

jpm

AH! monsieur l'Abbé comme j'aurais aimé qu'un évêque s'exprimât comme vous !

Dieu qui aime les Francs ne vous oubliera pas !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.