Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Suite au geste de charité du Pape François, la récupération immigrationniste est en marche
Amoris laetitia : y a-t-il une bonne manière de vivre l’adultère ?

Il ne manque tout de même pas de laïcs engagés n’ayant pas participé à la création de Terra Nova

Suite à la réaction violente et confuse de Patrice de Plunkett, qui ne voit pas en quoi cela pose problème de confier une responsabilité aussi importante au sein de la CEF à un des fondateurs et membre du conseil d'administration de Terra Nova, dont le sous-titre est "La Fondation progressiste" (voir aussi ici), le site le Rouge et le Noir, à l'origine de l'information, reprise dans ce post, précise les points suivants suite à l'article de Radio Notre-Dame :

"L'article de M. de Plunkett est un procès d’intention : il n’est question nulle part du cardinal Barbarin, ni d’un complot contre sa personne ; ni davantage d’une éventuelle appartenance à la franc-maçonnerie de M. Christnacht. Notre article note que M. Christnacht n’était pas en fonction pendant le vote de la loi sur le mariage homosexuel.

Le R&N constate surtout que les évêques eux-mêmes n’avaient qu’à s’incliner devant cette décision, prise par la présidence ou le Conseil permanent de la CEF. Auraient-ils tort de s’inquiéter d’une nomination si polémique ?

Il ne s’agit pas tant de voir dans cette affaire une ingérence insupportable de l’État ou une manœuvre obscure de la Franc-Maçonnerie – autant d’accusations invraisemblables au regard de la réputation (qu’elle soit méritée ou non) de M. Alain Christnacht – mais plus simplement une imprudence objective de la CEF.

Chaque fois qu’un cas de pédophilie est malheureusement constaté dans un diocèse, il faut faire preuve de tact, de délicatesse, de souci pastoral, et, surtout, de justice. Il aurait été plus avisé de confier cette mission à absolument tout le monde, sauf à un politique – en particulier quand les intérêts et positions de celui-ci sont si souvent contraires à la volonté de l’Église, comme le prouve sa participation à la Fondation Terra Nova (passée sous silence dans le communiqué de la CEF). Pourquoi n’avoir pas confié cette responsabilité à une personne plus habituée au fonctionnement des tribunaux plutôt qu’à un ancien membre de cabinets ministériels, par exemple ? Pourquoi avoir confié ce poste à une personnalité bénéficiant d’un large réseau de journalistes et d’hommes politiques à gauche ? Il ne manque tout de même pas de laïcs engagés n’ayant pas participé à la création de Terra Nova…"

Concernant l'appartenance supposée à la franc-maçonnerie de ce dernier, Patrice de Plunkett semble tout simplement avoir pris comme référence une accusation d'un simple lecteur ayant déposé un commentaire sur le Salon beige en 2010. Alain Christnacht avait tout simplement réfuté à l'époque cette accusation en laissant lui-aussi un commentaire sur le Salon beige six mois après sans que personne ne mette en doute ce démenti...

"A propos de l'invitation à évoquer des sujets de bioéthique qui m'avait été faite par la Conférence des évêques de France, mon nom est précédé de l'expression "le franc-maçon". Je tiens à préciser que je ne suis pas et n'ai jamais été franc-maçon. Alain Christnacht"

A défaut de construire une argumentation solide et sourcée, Patrice de Plunkett montre qu'il vient donc de temps en temps, comme Alain Christnacht, s'informer sur le Salon beige où il reste le bienvenu malgré nos divergences de vue...

Commentaires

Marcouf de SEGONS

Monsieur de PLUNKETT, dont le ton est agressif et stigmatisant, peut s'estimer heureux que le Rouge et le Noir et le Salon Beige -par exemple- aient un peu plus d'éducation et de respect que lui ...

Malheureusement pour M. de PLUNKETT en revanche, ses articles mêlant l'amalgame, la mauvaise foi et l'agressivité ne résistent pas à l'objectivité des articles du Salon Beige et du Rouge et le Noir.

M. de PLUNKETT a passé un certain temps dans les milieux athées de la Nouvelle Droite, en aurait-il gardé un certain état d'esprit ?

Merci au Salon Beige et au Rouge et le Noir de leur travail d'information sérieux et pertinent.

La nomination de M. Christnacht est tout sauf une bonne nouvelle et les catholiques sont en droit de s'inquiéter.

Pierre

Au Salon beige,
Je partage votre avis sur Patrice de Plunkett. Je suis allé sur son blog, pour lire les billets qu'il poste. Ces billets sont très souvent confus. Dans le meilleur des cas, il faut les relire plusieurs fois pour comprendre ce qu'il a voulu dire. Mais que veut dire, finalement, Patrice de Plunkett ? On ne le sait pas trop. "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire viennent aisément" : Nicolas Boileau

HR

Plunkett est toujours dans la surréaction, qu'elle soit positive ou négative. C'est parfois un peu effrayant...

C'est peut être dû à son hébergeur, "Haut et fort", il est tenu par contrat de hurler à tout bout de champ, même si ça tombe à côté de la plaquette.

xavier

Pour ma part, même si ma modeste personne n'a aucune importance, j'ai eu le même parcours que M. de Plunkett : j'ai commencé à militer à l'AF, comme lui, puis je suis passé par la Nouvelle droite, comme lui, et suis catho, comme lui.
Contrairement à lui je ne suis jamais passé par la case droite libérale et bourgeoise Figaro. Je pense donc que son agressivité à l'égard de tous les milieux qu'il a fréquentés est la conséquence du passage chez les libéraux !!!
Je continue à lire Eléments et les écrits de De Benoist toujours lumineux, j'apprécie les petits jeunes de l'AF alors que ce monsieur à toujours trahi et invectivé ses anciennes amours.
Il y a de l'agressivité pathologique chez ce Monsieur qui critique tout ce qu'il a adoré...

Robert

Plunkett est de plus en plus pathétique avec le temps.
il a complètement disparu de la circulation, et cet anonymat lui pèse manifestement beaucoup.
un petit coup de gueule de temps en temps pour se refaire un coup de pub, hein Patrice, c'est une bonne vieille méthode, mais un peu éculée, il faut le reconnaître.

Michel

Répondons à la nomination du sieur Christnacht à la CEF : BOYCOTT DU DENIER DE SAINT-PIERRE !!!! Il paraît que nos évêques, parmi les plus progressistes, sont très sensibles à cet argument sonnant et trébuchant ...

Tom

Terra Nova est très influencé par le « lobby bancaire ». Ce que confirment l''économiste Gaël Giraud, le journaliste de Charlie Hebdo Laurent Léger : "le poids des financiers est devenu considérable au sein de Terra Nova : BNP Paribas y siège, ainsi qu'Ernst et Young, un des principaux cabinets d'audit financier au monde. Mais le journaliste pointe tout particulièrement la banque Rothschild, également présente par le biais de l’un de ses associés au sein du conseil d'administration, Guillaume Hannezo, lequel « est omniprésent depuis juin 2012 et se montre particulièrement interventionniste, sans commune mesure avec les autres administrateurs."

Et qui financent Terra Nova ? De grosses entreprises internationales telles que Areva, EADS, Ernst & Young, GDF Suez, Microsoft, Sanofi, Vivendi.....

Résumons : Terra Nova représente les financiers apatrides et les entreprises internationales. Pas du tout la France. Encore moins la gauche traditionnelle. Pourquoi donc avoir choisi M. Christnacht, un des fondateurs et membre du conseil d'administration de Terra Nova ? C'est un grand mystère !

esprit libre

Une fois de plus que nous embrouille-t-on avec la franc-maçonnerie ? Ce choix par la présidence de cette Conférence Episcopale est à sauter au plafond ! Il traduit pour le moins un naufrage de l'esprit et de l'intelligence.
Arrêtons de nous faire croire que l'on parvient par hasard à être directeur de cabinet de Christiane Taubira - qui a violenté la famille sans autre but que de faire le mal pour le mal - ou que l'on siège à Terra Nova - ce laboratoire d'idées nihilistes - par distraction. Dis-moi qui tu hantes je te dirai qui tu es.
Si la présidence de la Conférence des Evêques de France en est là, c'est qu'elle est fautive et très gravement !

esprit libre

Une fois de plus que nous embrouille-t-on avec la franc-maçonnerie ? Ce choix par la présidence de cette Conférence Episcopale est à sauter au plafond ! Il traduit pour le moins un naufrage de l'esprit et de l'intelligence.
Arrêtons de nous faire croire que l'on parvient par hasard à être directeur de cabinet de Christiane Taubira - qui a violenté la famille sans autre but que de faire le mal pour le mal - ou que l'on siège à Terra Nova - ce laboratoire d'idées nihilistes - par distraction. Dis-moi qui tu hantes je te dirai qui tu es.
Si la présidence de la Conférence des Evêques de France en est là, c'est qu'elle est fautive et très gravement !

Clovis

Le nom de cet expert est Christnacht. Ce nom évoque pour moi comme la nuit du Christ. Fâcheux présage.

Les billets que j'ai lus sur ce sujet tant ici au SB que sur le R & le N, m'ont paru équilibrés et pertinents. Aucune insulte envers qui que ce soit. Sur Plunkett je n'ai aucun avis, n'ayant pas lu sa réaction.

J'aimerais savoir comment de telles décisions sont prises à la CEF. Le catholique de base a souvent matière à être déçu par la hiérarchie écclésiastique instituée. Mais il reconnaît facilement parmi les évêques ceux qui "recherchent d'abord le royaume de Dieu et sa justice et à qui le reste est donné par surcroît" (Mt VI,33).

Riton

patrice de Plunkett est toujours aussi excité. Partisan de l'IRA républicain , il y a quarante ans et de ses méthodes inadmissibles, il devient pathétique dans son suivisme actuel; qui donne des armes à ceux qui veulent nos détruire.oui, il y a eu des manquements gravissimes, moins qu'on l' adit et qui n'ont rien à voir avec le célibat des prêtres, mais parfois à un climat hors sol après 68. Actuellement on avorte à tour de bras, est-ce un fantasme d'ultras, on veut euthanasier les vieillards, on laisse de fait la GPA , mais dans une hystérie médiatique on suspecte la plus innocente marque d'affection, le Christ aurait -il le droit aujourd’hui d’embrasser des enfantes et de nous le donner en exemple. Aujourd’hui sous des accusations injustes, manipulées et instrumentalisés, faisant fi d e tous les principes de séparation des pouvoirs, on ouvre la porte à notre pire ennemi en faisant le pari de son honnêteté. Le risque est immense. On a le droit de s’inquiéter et je conseille à PDP de se calmer. maintenant indépendamment de cette affaire, non je n'ai pas confiance en Mgr Pontier et il me gêne en tant que chrétien et catholique. . je souffre de le voir à ce poste et je ne suis pas le seul.

Riton

On comprend les inquiétudes des catholiques devant cette soumission à ceux qui veulent ouvertement nous nuire. Bien sûr que les actes visés nous désolent en profondeur mais l'indignation est ici surjouée et tend à un soupçon systématique qui confine à un climat d’hystérie, qui n'a rien à voir avec la protection des victimes ni de la vérité.
Croire que nos ennemis déclarés vont nous rendre justice alors que le chef de gouvernement au mépris de sa charge nie la séparation des pouvoirs et en en rajoute avant toute décision de justice témoigne soit d’une naïveté dramatique soit d'une complicité de fait. Mgr Pontier semble avoir une curieuse manière de piloter. Libre à Patrice de Plunkett de lui faire allégeance avec tonitruance. Le pavé de l'ours n'est peut être pas là où il le dit. Ou comme disent les gosses " c'est lui qui l'a dit, c'est lui qui l'est". .

Carlos

Tom, vous avez raison, la hiérarchie ecclésiastique française vient de prouver encore une fois, qu'elle est du côté des multinationales et banques apatrides. Bref, disons-le clairement, du Nouvel Ordre Mondial ! C'est un choix.

Daniel chaudron

Monsieur Patrice de Plunkett:
La pourriture noble, c'est très bon en œnologie, mais pas ailleurs.

Dondevamos

Il y a un moment où tabler sur de prétendus gages de sincérité (en donnant les clés du camion, selon la stratégie de l'épiscopat) relève de l'inconsciencce. Et ceci étant dit indépendamment du choix de M. Christnacht, qui ressemble à mon père et envers lequel je n'ai aucun état d'âme particulier.

Il y a dans notre pays une espèce d'omerta sur les vrais problèmes de pédophilie. Et donc, les "gages de sincérité" dans un contexte corrompu...

L'histoire du Jésuite de Franklin il y a 40 ans, c'est de la petite monnaie (même si c'est toujours profondément déstabilisant). On balance un peu de petite monnaie, mais les gros billets sont bien à l'abri.

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/05/11/27129089.html

Avant de donner des gages de sincérité, attendez que tout le monde balaye un peu devant sa porte.

De plus, il n'y a pas de commune mesure entre un acte isolé et des pratiques organisées et entre un attouchement dégoutant et un rituel avec effraction mentale ou pire.

Sachons raison garder.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.