Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



«La gauche est fascinée par l'islam comme elle l'était par les dictateurs au XXe siècle»
L'argumentaire de Mark Regnerus face aux mensonges LGBT

L'état d’urgence laisse en paix les terroristes et persécute les honnêtes gens

Dans Les 4 Vérités, Guillaume de Thieulloy aborde l'une des conséquences du quinquennat de François Hollande : la répression des dissidents.

Abo280"[...] Je peux témoigner, à titre personnel, que les dissidents sont clairement dans le collimateur : j’ai actuellement 3 procès de presse en cours.

Mais certains de nos amis ou connaissances sont encore plus mal lotis. Ainsi Pierre Sautarel, l’un des animateurs de fdesouche, a subi une perquisition « musclée », avec des- truction de sa porte, et saisie de tous ses ordinateurs et téléphones.

C’est également ce qui vient d’arriver à Pierre Cassen, de Riposte laïque. Ce dernier, qui a déjà subi une bonne dizaine d’interrogatoires de police, vient de subir le même type de perquisition « musclée ». Cette perquisition visait à prouver que Pierre Cassen restait le véritable responsable de Riposte laïque, alors que le site est désormais basé en Suisse avec un directeur de la publication suisse.

Paradoxalement, ce directeur de la publication a été condamné (par la justice française !) pour avoir publié sur Riposte laïque le texte d’un Tunisien hostile à l’islamisme. C’est-à-dire que, pour la « justice », en fonction de l’air du temps ou des humeurs des politiciens, tantôt le directeur de la publication est Pierre Cassen, tantôt c’est le Suisse Alain Jean-Mairet.

Mais nous commençons avoir l’habitude de cette « justice » à géométrie variable ! Il importe de noter que nous sommes en plein état d’urgence, officiellement pour lutter contre une menace terroriste qui n’a jamais été aussi élevée depuis la fin de la guerre d’Algérie. Eh bien, le ministère de l’Intérieur trouve le moyen de consacrer plusieurs policiers pendant plusieurs heures à une perquisition absurde – et manifestement dictée par des mobiles politiques (Riposte laïque ayant attaqué publiquement Bernard Cazeneuve ou Anne Hidalgo).

Rien n’est fait pour lutter sérieusement contre la menace terroriste. Nos forces de l’ordre, y compris l’armée et les services de renseignement, sont au bord de la rupture tant elles ont été sollicitées depuis un an. Au plan budgétaire, elles doivent continuer à se serrer la ceinture. Mais la priorité politique du ministère de l’Intérieur est de poursuivre Riposte laïque et Pierre Cassen (dont je rappelle, au passage, qu’ils viennent de la gauche).

Cet état d’urgence, qui laisse en paix les terroristes et persécute les honnêtes gens, en particulier ceux qui ont le courage de dénoncer la menace, est une honte – qui restera comme une tache indélébile sur le quinquennat."