Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



23 millions d'avortements par an en Chine
Un médecin pro-euthanasie à la tête du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie

La provocation de François n'est pas une concession à l'air du temps

La profonde analyse de Jean-François Colosimo à lire en intégralité ici. Sa conclusion : 

"Naïveté feinte que celle de ce pape qui voit plus loin que les oracles du déclin! Lors des invasions barbares, au Ve siècle, les politiques romains disparaissaient, engloutis avec l'ancien monde qu'ils pleuraient, tandis que les évêques chrétiens lançaient un vaste mouvement d'évangélisation dont devait surgir le Moyen Age, cette ère d'une circulation philosophique inégalée entre des théologies autrement antagoniques.

La provocation de François n'est pas une concession à l'air du temps. Elle est, comme toutes les postures prophétiques, un rappel de l'origine par-delà l'écume des événements. Que ce rappel heurte les chrétiens tentés par le repli, qui cèdent à la confusion en acceptant d'idéologiser la foi, n'est rien que de normal. Le pari du pape vise aussi leur conversion à cet Évangile si contradictoire avec le monde et l'histoire qu'il les a radicalement changés en deux mille ans et sur les cinq continents. À bon entendeur, salut!"

Commentaires

Nabulione

C'est cela : à bon entendeur, salut !

Moi, je reste fidèle au catéchisme de l'Eglise Catholique !!!

Edouard

Comparaison n'est pas raison.
Une grosse différence cependant : au V° siècle, les barbares étaient sans foi, ne bénéficiaient pas de l'appui d'une religion unique. Aujourd'hui, les "hordes" qui arrivent sont musulmanes et leurs intentions ne sont pas neutres en matière de conversion. C'est plutôt l'inverse que risque de se produire.
Le pari est donc risqué d'imaginer que nos évêques, déjà incapables d'évangéliser les Européens de souche, arriveront à évangéliser des islamistes...

[Euh... Les barbares du V° siècle sans religion unique???
Avez-vous lu TOUT le texte? JL]

abu

Brouillamini prétentieux et indigeste

Clément


Il y a aussi des chrétiens qui savent que la romanité (qui dépasse le christianisme) et l'européanisé sont en cause, il y aussi des chrétiens qui brandissent le glaive plutôt que de pleurer.

Donner à la trahison des allures prophétiques est un pêché contre la réalité et donc contre l'esprit.

Vous voilà à espérer en un "moyen-âge" chrétien sur toute la terre après une défaite contre l'islam? Parce que vous allez gagner?

Et peut-être que ce message sera supprimé comme il arrive pour d'autres de l'être.

Aschreï

J'admire ces efforts de « pia interpretatio » du Salon Beige, offrant des interprétations authentiquement catholiques de tant de déclarations ou postures ambiguës de notre père commun.
Pour ceux que cela énervent, rappelons que c'est l'histoire du manteau de Noé (Gn 9,18 http://catho.org/9.php?d=b41#w ).

Mais il faut savoir reconnaître en même temps que ces interprétations ne sont pas celles retenues par l'immense majorité des gens, à travers le prisme des media. "Sens du réel" à ne pas perdre, même si on peut souhaiter qu'il en soit autrement...

EROUANI

J'ai lu avec intérêt la chronique de cet auteur, que je ne connais pas.
Ses propos semblent plus relever de la papolâtrie que d'une analyse rigoureuse.
Que de prétendus experts ou spécialistes en tout genre, qui deviennent des consultants occasionnels, peuplent les presses écrite et audiovisuelle !

c

Euh, il me semble que les barbares du Vème siècle étaient plutôt européens et qu'ils ont conquis aussi l'Afrique du Nord, pendant que quelques petits siècles plus tard, les vikings de l'est allaient aider Byzance à résister à l'envahisseur et permettait à la future Russie de Kiev de constituer les bases d'un grand pays.
Mais arrivèrent certains peuples venus d'une certaine péninsule avec une religion "fabriquée" qui leur permettait de transformer en vertus de conversion et salut pour un paradis à la description bien terrestre, des actes habituels de pillage, de meurtre, de viols, de réduction en esclavages, etc.
L'acte prophétique du Pape François, comme sa révolution exhortale apostolique et ses gestes (aidés par le fait que les chrétiens de Lesbos n'avaient pas de papier pour émigrer à jour!): C'est beau de croire aux lendemains qui chantent...ou d'y faire croire, mais malheureusement la réalité de notre condition terrestre est peut-être bien différente, rien n'a commencé avec François, et en principe rien ne finira avec lui...
En tout cas le temps de Dieu n'est pas le nôtre, et les successeurs de Pierre, malgré pour certains leurs immenses qualités et sainteté n'ont jamais eu des attitudes prophétiques mais se sont contentés d'être d'humbles serviteurs, avec parfois effectivement une capacité à rassembler pour s'opposer, parce que "aide-toi et le ciel t'aidera" est indispensable (Lépante: le Rosaire, mais aussi des flottes , sauf celle de la France, rassemblées à la demande du Pape).
Ne soyons pas trop naïfs, ce qui n'empêche qu'en tant que catholiques, nous devons prier pour le Saint Père.

Quentin

Alain Soral s’inquiète d’un Pape au service du Nouvel Ordre Mondial et plus préoccupé par les migrants musulmans que par les chrétiens d’Orient

...
http://www.medias-presse.info/alain-soral-sinquiete-dun-pape-au-service-du-nouvel-ordre-mondial-et-plus-preoccupe-par-les-migrants-musulmans-que-par-les-chretiens-dorient/52977

poinbar

Oups attention...il y a des mots qui vous parlent tout de suite : "pari... pari du Pape" "démonstration..compatible"chez Valls !!!!!!!!
où l'on voit les connivences entre élites cléricales et élites politiques, toutes regardant dans la même direction.

Pierre

Bonjour,
Je trouve Jean-François Colosimo d'une naïveté confondante. Je ne vois pas comment des masses musulmanes pourraient être évangélisées : c'est une vue de l'esprit. A une éthique de la conviction déconnectée de la réalité, il faut opposer une éthique de la responsabilité (Max Weber), prenant en compte les effets particulièrement néfastes de l'immigration que nous connaissons actuellement. La comparaison avec les invasions barbares à la fin de l'empire romain doit être revue. On peut penser que l'immigration que nous connaissons actuellement est en proportion beaucoup plus importante qu'au début du Moyen-Age : les moyens de transport étaient moins rapides et faciles qu'à notre époque, c'est une évidence. Les invasions barbares ont été également plus progressives, sur plusieurs siècles, sans comparaison avec la submersion actuelle, qui date de 40 ans seulement. De plus, l'immigration actuelle est le fait d'une religion constituée et organisée, vieille de plus de mille ans, et qui s'est toujours pensée en opposition au christianisme. Ce n'était pas le cas des religions des barbares de la fin de l'empire romain, faites de bric et de broc, beaucoup plus perméable par conséquent à l'influence des idées chrétiennes.

Marie-Zoé

Quand avons nous entendu le Pape François appeler les musulmans à la conversion, ce qui est pourtant la mission de tout disciple du Christ et a fortiori celle du chef de l'Eglise ? Je n'en n'ai pas souvenir!

aneto2015

Quand tout s'embrouille dans nos têtes, il faut penser à Jeanne d'Arc et nous retrouvons le ligne à suivre.

Bernard

Peut être que cela se passera comme cela mais puisque nous sommes dans la comparaison historique nous pouvons rappeler à l'auteur de cet article que lorsque les lieux Saints ont été envahit par l'Islam des Papes ont appelé à la croisade.

ohlala

convertir un homme sans foi est une chose convertir un musulman ou un protestant est autre chose, il y a un enracinement sur lequel veille la famille(l'esprit de famille)! l'islam est une religion mais aussi un système politique conquérant, expansionniste!

[Petit rappel : Dieu seul convertit les âmes et donne la Foi. Ceci dit, il peut aussi prendre en compte vos avis. JL]

ne faut-il pas d'abord faire l'unité des chrétiens?
la conversion est un cheminement personnel , l'exemple est le meilleur chemin d'évangélisation
n'est ce pas le rôle du Pape de conforter les chrétiens dans leur foi, de faire de nous tous des évangélisateurs?

Feutrie

Très bel article qui redonne tout son sens au geste de notre pape qui, certes nous bouscule tous dans ce que nous avons tendance à penser, mais qui nous pousse cesse "à la conversion à l’Évangile" et à l'évangélisation des autres et de nous-mêmes! Il faut accueillir ce pape comme un don fait à notre temps

ps:accueillir 12 réfugiés au Vatican ne me paraît nullement une "trahison", ou un "péché contre l'esprit", mais un geste de charité, la plus simple et la plus belle!

EROUANI

L’auteur prétend que « la provocation de François n’est pas une concession à l’air du temps ». J’en doute.
Tout historien qu’il soit, il oublie que le christianisme et l’islam sont en guerre depuis Mahomet avec des périodes conflictuelles plus ou moins aiguës.
Aujourd’hui les musulmans guettent les faiblesses des chrétiens et plus généralement celles de l’occident judéo-chrétien. Dès qu’ils les sentent, ils cherchent à pousser l’avantage.
Le « prophétisme » du pape est donc à relativiser.

lapaladine

Je préfère l'article de Maxime Tandonnet http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/04/18/31001-20160418ARTFIG00129-pape-francois-de-la-charite-chretienne-au-principe-de-realite.php. L'article de Colossimo que j'ai lu sur Figaro vox est incompréhensible, brouillon.

Damien

Personnellement, j'attends une provocation du Pape sur les questions de la contraception et de l'avortement, qui ne vient toujours pas. Mais provoquer sur les migrants, ce n'est pas si osé, quasiment tout le monde le fait. Si le sel de la terre s'affadit, avec quoi le salera-t-on ?

jean Duma

Ce qui est étrange c'est que certains évêques se font "taper" dessus mails lorsque l'un d'eux est élu pape, il est systématiquement loué... alors que l'histoire nous enseigne que certains conclaves ont été très douteux.
.
Quant au fond, la grosse différence entre la fin de l'Empire Romain et aujourd'hui c'est que le fameux "élan missionnaire" attendu par Vatican II voire même JPII n'est absolument pas au RV en Europe y compris en prenant en compte les variables de temps.
Et cela de l'aveu même de l'Eglise de France : http://www.eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/guide-de-leglise/leglise-catholique-en-france-et-en-chiffres/371402-statistiques-de-leglise-catholique-en-france-guide-2013/
.
De son propre aveu, le pape ignore l'histoire européenne (qu'il n'a pas pu étudier lors de sa thèse ratée en Allemagne en 86)...
Bref, prophétie.. ou erreur de comm', à voir !

Pierre

Peut-être que le pape voit plus loin...
Mais comment imaginer que par son geste il appelle à accueillir puis convertir les masses musulmanes, alors qu'il n'est plus question que de "dialogue" interreligieux depuis Vatican II ???
Prions pour la conversion des musulmans. Prions pour nos frères d'Orient.

Résistance !!!

Lahire, je ne veux pas vous offenser, mais pourquoi tant de parti pris dans votre présentation de l'article M. Colosimo : "la profonde analyse"...

Pourquoi chercher ainsi à orienter notre jugement ?

[Je ne cherche rien, ne me prêtez pas d'intention. Je la trouve objectivement profonde. Cela ne veut pas dire que j'approuve. C'est dans les océans profonds que l'on se noie le plus sûrement.
JL]


Désolé mais son analyse ne me paraît pas le moins du monde profonde.

De même, dans un autre domaine, que l'intervention, sur le thème de la miséricorde, excessivement enthousiaste à l'égard de notre pape, du père Zadkine à Saint-Sulpice, ne me convainc guère...

Chercher à rester en union de prières coûte que coûte avec ceux qui comme ce pape ne nous attirent pas, c'est déjà me semble-t-il un bel effort de miséricorde... non ?

Résistance !!!

Philomène

Si je comprends bien la démonstration compliquée de J.F Colosimo, on peut comparer l'immigration actuelle aux invasions barbares (certes quand on voit les pillages, les viols, les cruautés, la takhia, la charia...) mais ce n'est pas le point de vue de ce brillant esprit qui ne prend en considération que la suite positive: après la chute de l'empire romain, les chrétiens ont évangélisé les barbares et fondé les sociétés chrétiennes du Moyen-Age.
Notre pape François, très avisé, a donc reçu la vision prophétique de l'évangélisation des musulmans immigrés par les chrétiens européens actuels.
Bon courage à tous! Il y a du boulot!
J'ajouterai que lorsque j'écoute J.F Colossimo dans l'émission C dans l'air, il me paraît énoncer des platitudes qui manquent de clarté et assez ennuyeuses.
Là, dans cet article, il a fait fort! Ce qui est sorti de son cerveau m'étonne; j'hésite entre l'idéologie et les élucubrations d'un esprit qui prend ses désirs pour des réalités.

Majeur

Lorsque ceux qui le financent n'auront plus besoin du très méchant Etat islamique, il disparaitra d'un claquement de doigt.
Il aura bien rempli son rôle.
Les gentils musulmans seront alors bien installés dans les lieux même qu'ils convoitaient.
Et nous... ?
Oh nous.... est-ce qu'on compte pour quoi que se soit dans les grands analyses Colossimienes sous l'autorité du chef de l'Eglise qui n'adresse pas un mot au mari d'Asia Bibi, pauvre paysanne chrétienne emprisonnée pour blasphème envers l'islam, ou leur prophète, ou envers la babouche du premier musulman qui passait par là, enfin bref, pour blasphème depuis 7 ans dans une geôle Pakistanaise vraisemblablement moins confortable qu'un appartement vaticanesque.

Avec la compréhension que le temps nous donne, le monde apparaît comme un insupportable cloaque moral. On s'efforce d'y conserver un axe, un soutien, une référence, un réconfort, un repère pour ne pas perdre pied, pour ne pas perdre son âme.

Tu priais pour tes frères inconnus, chrétiens martyrisés, sacrifiés ou chassés de leurs pays. Tu priais pour quelque ethnie vendue, bétail sur pied, au désir brutal qui saccage l'enfance.

Tu priais...

Aujourd'hui des bataillons de Colossimo t'ordonnent, avec une dialectique ourlée, ne pas faire d'amalgame entre ce qui est et ce que ton intelligence te permet de prévoir de l'histoire des hommes.

gipsy

Le pape de lepante appréciera. ...

jpr

Que doivent penser du pape François - de son amour paternel, de sa charité chrétienne, du bel exemple de fraternité en Christ qu'il donne - les familles chrétiennes immigrées laissées sur l'ile de Lesbos, et qui risquent maintenant d'être refoulées en Turquie, pays musulman militant où elles seront traitées comme des moins que rien ?
Ne peuvent-elles se considérer victimes de discrimination négative de la part de celui qui aurait du être un pasteur commun ?

julie

"Que ce rappel heurte les chrétiens tentés par le repli"
"Repli", "repli", on dirait du Valls ou du Juncker

Exupéry

J.F. Colosimo, Pr. à l'institut de théologie orthodoxe se réjouit par avance de la conversion fantasmée de musulmans séduits, entre autres, par les actes médiatiques posés par l’Église officielle...
Mais dans le cadre d'une évangélisation (réciproque?) à plus court terme, il se montrait sur son blog (en 2005) très hostile au rapprochement (désiré par St J.P. II) entre l'Orthodoxie russe et le Catholicisme.
Exemple : « Comment les orthodoxes pouvaient-ils interpréter les canonisations de leurs persécuteurs tel le cardinal croate Stepinac ? L’appel à une "nouvelle évangélisation" alors qu’ils n’avaient que trop souffert des croisades et de l’uniatisme ? L’emprunt de la formule des "deux poumons de l’Europe" au poète moscovite converti au catholicisme V. Ivanov ? »
La route serait-elle moins difficile de l'islam au christianisme qu'entre l'orthodoxie et le Catholicisme?

Marino

* Éric Zemmour revient sur le voyage du pape François à Lesbos et pense qu’il y a derrière cela un calcul politique...

Cette action du pape qui fait entrer au vatican l’ESPRIT de ceux qui veulent sa mort.

A croire que les François sont possédés par l’ESPRIT diabolique.

Il préfère abandonner les chrétiens d’orient à leur sort….

Une » charité bien ordonnée commence par soi-même » .: sous forme de préférence nationale, les miens d’abord et les autres par dessus bord.

JPM

Le 18 mai 1291, la ville fortifiée de Saint-Jean-d’Acre, ultime port croisé ayant résisté aux assauts des Mamelouks, tombait sous les assauts des troupes du sultan Al Ashraf Khalil. Cette chute marquait la fin de l’aventure des croisades en Orient. Parmi les nombreuses victimes se trouvait le patriarche latin de Jérusalem, Nicolas de Hannappes, religieux dominicain originaire des Ardennes. Pendant toute la durée du siège il avait été héroïque, soutenant le courage et l’ardeur des combattants. À l’heure de la fin, il avait embarqué à bord d’un navire mais, ne pouvant se résoudre à abandonner ses ouailles à leur triste sort, il avait exigé que l’on continuât d’accueillir à bord de son embarcation les fidèles qui fuyaient la ville assiégée. Le vaisseau surchargé finit par sombrer, entraînant dans l’abîme et la mort son équipage, les passagers et le patriarche lui-même.

Est-il incongru d’observer que le patriarche, ainsi mu par une compassion aussi puissante que désordonnée, n’avait fait, concrètement, qu’ajouter du malheur au drame en cours ? Quelles leçons tirer de ce tragique événement ?
La responsabilité des autorités politiques

À bord d’un navire, le responsable devant Dieu et les hommes en est le commandant et pas l’aumônier ni le passager aussi prestigieux et titrés soient-ils. C’est le commandant qui connaît le nombre de personnes que son embarcation peut embarquer. Analogiquement ce sont les autorités politiques et non les autorités ecclésiastiques qui sont en charge de mesurer quelle part de « nouveaux arrivants » peuvent supporter les nations dont elles ont la responsabilité. Le rôle de l’Église est simplement d’exhorter à la générosité comme le fit par exemple Pie XII en 1948 s’adressant aux évêques américains : « La domination de chaque nation bien qu’elle doive être respectée ne peut être exagérée au point que, si un endroit quelconque de la terre offre la possibilité de faire vivre un grand nombre d’hommes, on n’en interdira pas, pour des motifs insuffisants et pour des causes non justifiées l’accès à des étrangers nécessiteux et honnêtes, sauf s’il existe des motifs d’utilité publique, à peser avec le plus grand scrupule ».

La prudence qui est l’appréciation raisonnable des faits est, par excellence, la vertu des chefs. Il n’est pas demandé à une idée d’être généreuse mais d’être juste, c’est-à-dire conforme à la réalité des faits. Notre erreur, cruelle, serait de croire que la bêtise est inoffensive. Concernant l’immigration extra-européenne qui déferle sur notre continent, la prudence recommanderait de ne laisser pénétrer sur notre sol que des populations disposées à s’intégrer à notre civilisation, effectivement victimes de persécution dans leurs pays et en nombre suffisamment faible pour qu’elles soient assimilables.

De plus est-il utile de rappeler qu’une partie du monde musulman, en particulier sunnite, nous a déclaré la guerre ? On sait par ailleurs que des terroristes se sont glissés parmi les réfugiés musulmans. Le souci de cohérence exige que les actions suivent les déclarations et qu’après avoir pris acte de l’état de guerre dans lequel nous nous trouvons les autorités politiques et ecclésiastiques en tirent les conséquences logiques.

Forts de cet enseignement nous voilà habilités à rappeler à tous les héritiers spirituels, l’abnégation et le dévouement en moins, de Nicolas de Hannappes – ecclésiastiques dévoyés ou idéologues déracinés –, que nous ne laisserons pas le navire qui porte le beau nom de France être submergé au-delà de ses capacités d’accueil par des populations qui, loin de fuir le joug islamique, en sont, aujourd’hui, trop souvent les complices.

Henri

J.F Colossimo est un orthodoxe hostile au catholicisme, contrairement à Soloviev, Berdiaeff. Il se réjouit de voir le catholicisme fragilisé et submergé. Et après on convertira tout le monde. Deo gratias .En fait il se réjouit de la défaite des ses frères catholiques, pensant que les orthodoxes seront plus malins pour de débrouiller avec les envahisseurs. Il n'est pas le seul qui se réjouit en occident secrètement ou pas, de la défaite annoncée du catholicisme sous les coup de la persécution mondialiste et d'un Islamisme materné par nos élites; Le pape François semble jouer les prolongations, non la conversion et inquiète. Réagissons devant toutes ces persécutions avec constance, foi et ténacité et prions pour les deux poumons de l'Europe, qui ne sont pas ceux de JF. Colossimo.

Michèle

Colosimo est un specialiste du galimatias prétentieux. De plus le personnage est un arrogant et très suffisant donneur de leçons: il fallait entendre avec quel mépris souverain il apostrophait ses interlocuteurs du "Grand Débat" du vendredi sur Radio Notre Dame il y a quelques années.
On peut difficilement être crédible et convaincant quand on est dominé par un tel ego

Exupéry

@ JPM
Merci pour ce rappel d'un fait historique méconnu, par moi et bien d'autres, et qui est si emblématique.

Thiebaute

"France, Fille aînée de l'Eglise".
Nombreux bons chrétiens prédisent la fin du catholicisme, pour 12 musulmans accueillis au Vatican...
Mais alors, en qui croyez-vous et de quoi avez-vous peur ? La France chrétienne ne périra jamais, à condition de prières et de pénitences, les nôtres, pas celles du voisin qui ne croit pas.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.