Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Arrêtez de vous rendre complices des pays du Golfe au bénéfice de vos contrats commerciaux
Les principes non négociables sont dans le projet de Jean-Frédéric Poisson

Amoris Laetitia : le préfet de la congrégation pour la doctrine de la Foi lève des ambigüités

MLe préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, le cardinal Gerhard Ludwig Müller, a donné une conférence à l'université Francisco de Victoria à l'occasion de la présentation de son livre La famille, source d'espérance, qui vient d'être traduit en espagnol.

Interrogé sur l'attitude à l'égard des familles en situation irrégulière dont parle l'exhortation du pape François, Amoris laetitia, et plus précisément sur le fait de vivre dans la grâce de Dieu en situation de péché, le cardinal Muller a déclaré :

« Ce n'est pas possible. L'Eglise n'a pas le pouvoir de changer le droit divin, elle ne peut pas changer l'indissolubilité du mariage. On ne peut pas dire “oui” à Jésus-Christ dans l'eucharistie et “non” dans le mariage. C'est une contradiction objective ».

Le pape demande à l'Eglise de penser à la manière dont on peut intégrer ces personnes qui « savent qu'elles vivent dans une situation incorrecte mais qui désirent se rapprocher de l'Eglise ». Le cardinal Müller a précisé que, dans le cas des divorcés remariés par exemple, le « but » doit être qu'ils « se séparent de l'époux illégitime » ou qu'ils vivent toujours ensemble mais dans la chasteté, parce qu’« on ne peut justifier une situation qui va à l'encontre de la loi divine ».