Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La déportation des Basques sous la Terreur
La dénaturation du mariage conduit à la légalisation de la polygamie

Le procès Vatileaks touche à sa fin

Le procès « Vatileaks 2 » pour le vol et la diffusion de documents confidentiels concernant les finances du Saint-Siège a connu sa 18e audience le 4 juillet. Le promoteur de justice du Tribunal du Vatican a formulé son réquisitoire, demandant des peines de prison allant d’un an à plus de trois ans pour quatre accusés.

Les cinq inculpés étaient présents à cette audience qui se rapproche du verdict final après sept mois de procès. Il s’agit de Mgr Angel Lucio Vallejo Balda, ancien membre de la Commission préparatoire à la réforme économique et financière de la curie romaine (COSEA), deux laïcs parmi ses anciens collaborateurs, Francesca Immacolata Chaouqui et Nicola Maio, ainsi que deux journalistes italiens ayant publié des livres utilisant ces documents, Gianluigi Nuzzi et Emiliano Fittipaldi.

Le procureur a demandé la condamnation de Mgr Vallejo Balda et de ses deux collaborateurs pour « délit d’association criminelle » dans le but de divulguer « des documents concernant les intérêts fondamentaux de l’Etat ». Trois ans et neuf mois de réclusion, la peine la plus lourde, ont été requis à l’encontre de Francesca Chaouqui, en tant qu’« inspiratrice et responsable des conduites contestées ». Trois ans et un mois de réclusion ont été requis pour Mgr Vallejo Balda, et un an et neuf mois pour Nicola Maio.

Les journalistes sont quant à eux accusés de « concours » dans la divulgation de ces documents à travers la publication de leurs ouvrages. Le procureur a requis un an avec sursis pour Gianluigi Nuzzi et « l’absolution » d’Emiliano Fittipaldi pour « insuffisance de preuves ».

Les prochaines audiences, des 5 et 6 juillet, seront consacrées au plaidoyer des avocats de la défense.