L’enseignement catholique doit-il contribuer à islamiser les enfants musulmans ?
Religion et sport : la presse idéologique, incapable de traiter les sujets importants

La plus grande étude sur le gender

20160819_TNA50Cover240wLa plus grande étude sur la théorie du genre depuis Regnerus vient de paraître (présentation vidéo en anglais). Encore en anglais elle attend sa traduction française. Cette enquête historique a été effectuée par deux éminents chercheurs travaillant aux États-Unis. Ils allèguent que les affirmations selon lesquelles certains naitraient homosexuels, voire qu'il y aurait un gêne de l'homosexualité n'ont rien de scientifique. Le rapport a été publié par The New Atlantis, un journal bien connu des scientifiques, basé à Washington DC. Les éditeurs ont publié ce qui est probablement le meilleur résumé des preuves scientifiques sur les questions LGBT publiées à ce jour (pdf 143 pages).

Le psychiatre Paul R. McHugh et l'épidémiologiste Lawrence S. Mayer écrivent, les deux auteurs, ont des références impressionnantes. Mayer est professeur de statistiques et de biostatistique à l'Arizona State University et a occupé des postes de professeurs dans huit universités, y compris Princeton, l'Université de Pennsylvanie, et Stanford. McHugh était psychiatre en chef à l'hôpital Johns Hopkins 1975-2001 et a siégé à une commission de bioéthique nationale au cours de l'administration Bush.