Les juges ont encore frappé
Interdiction du port d'un vêtement : selon que vous serez LMPT ou musulmane

L'offensive islamiste : face violente avec les attaques terroristes, face lancinante avec le burkini

Nicolas Bay, secrétaire général du FN, explique pourquoi il faut interdire le burkini :

N"En France, contre la France, l'offensive islamiste est désormais permanente. A côté de sa face la plus violente et radicale, exprimée par le djihadisme et les attaques terroristes, existe aussi une face plus lancinante et militante. Celle qui tente et teste, celle qui avance à mesure que la République recule, celle qui vise peu à peu à faire prévaloir des préceptes politico-religieux sur nos lois communes. Celle qui nous rappelle que pour les islamistes – quelle que soit leur tendance, quelles que soient leurs méthodes – le but reste l'application de la charia, la loi islamique, et son extension à l'ensemble de notre société.

N'en déplaise à ceux qui minimisent les faits – tout comme d'autres minimisaient le port du hijab lors de la première « affaire du voile » voici plus de 25 ans – nous sommes face à une offensive extrêmement pernicieuse, profondément politique. Rappelons tout de même que les défenseurs du port du « burkini » prétendent l'ériger en symbole de l'émancipation individuelle et de la liberté de la femme ! Dans un retournement pervers, les valeurs des Lumières se retrouvent convoquées au service de l'obscurantisme le plus total.

Pressés par la légitime émotion populaire, certains maires ont pris des arrêtés municipaux. Dans leurs arrêtés, certains arguent de la défense de la laïcité et d'autres simplement de l'ordre public, les deux principes étant quoi qu'il en soit fondamentalement liés. Pour autant, ces arrêtés apparaissent symptomatiques de l'ex-UMP, prétendant éteindre l'incendie après avoir soufflé sur les braises ! On ne défend pas la laïcité, on ne préserve pas l'ordre public, en étant les continuateurs de l'immigration massive, en étant les promoteurs du multiculturalisme et du communautarisme, en faisant des islamistes des interlocuteurs privilégiés dans nos frontières comme en-dehors (avec l'UOIF et le Qatar), en affaiblissant nos forces de sécurité et de défense. Et il s'agit bien là du désastreux bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy, lui qui a en réalité reculé sur tout, contrairement à ce qu'il claironne aujourd'hui."

On passera sur les valeurs des Lumières qui ont justifié quelques décapitations massives, nous aurons l'occasion d'en reparler...