Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Marion Maréchal Le Pen manifestera dimanche
Plus de 50 % des quotas nationaux atteints par l'Initiative citoyenne européenne "Mum, Dad & Kids"

Après Eric Zemmour, la "justice" s'en prend à Robert Ménard

Cueazu5wcaacwvuLa liberté (d'expression) n'est visiblement pas une valeur républicaine :

"Après la campagne d'affichage hostile aux migrants lancée par le maire de Béziers, Robert Ménard, une enquête a été ouverte par le parquet de Béziers pour déterminer si ces faits peuvent être pénalement condamnés." 

Commentaires

Louis

"une enquête a été ouverte par le parquet de Béziers pour déterminer si ces faits peuvent être pénalement condamnés."

Je ne connais rien en droit... mais je pensais que l'on ouvrait une enquête quand des fait pénalement condamnable étaient commis...

Clovis

L'idéologie dominante nous a déclaré la guerre. Elle emploie tous les moyens légaux, légaux truqués, illégaux etc....pour nous faire taire. Honte à eux. Soutien à R. Ménard, E. Zemmour, Bompard, MMLP, Philippe de Villiers, etc...et JF Poisson!

Semper Fidelis

La gauche n'a pas l'intention de se laisser intimider, elle utilise des méthodes qui ont prouvé hélas leur efficacité par le passé...

Il faut bien se rendre à l'évidence : ou bien nous choisissons de rester honnêtes, probes et respectueux des lois et des comportements responsables, et nous risquons alors d'avoir encore pas mal de soucis ; ou bien nous choisissons d'utiliser nous aussi des "méthodes" plus efficaces, parce que éloignées de la morale traditionnelle ?

Pour l'heure, je reste dans la première option, mais je suis de plus en plus tenté d'aller vers la seconde... "Ils" ne nous feront aucun cadeau !

Ose

"une enquête a été ouverte par le parquet de Béziers pour déterminer si ces faits peuvent être pénalement condamnés." Ce n'est pas d'hier que le système détourne la justice pour déverser sa haine contre la France et son peuple, le vrai ! Pour comprendre, remontons aux sources : 1789, le sacrilège !

jacky.a

Une strophe de «la nuit de brouillard» de Jean Ferrat
adaptée au temps des libertés bâillonnées.

« Les «Idéologues» guettaient aux pieds du «Mur des Cons»,
La lune se taisait quand ils vous placardaient,
En regardant au loin, les sans dents affichés,
Vos noms étaient tendre à l’abus arbitraire.»

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.