Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



19 novembre : rosaire de SOS Tout Petits à Paris
Purge de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements

Pour l'Autriche avec le cœur et l'âme. Avec l'aide de Dieu !

L'affiche de campagne de Norbert Hofer ne plait pas à tout le monde :

Cv36F3BWIAAH5xy"Alors que la course à la Hofburg s’ouvre sous les meilleurs auspices pour Norbert Hofer – il est crédité de 51% des intentions de vote, contre 49% pour Alexandre van der Bellen – les forces mondialistes en Autriche se mettent en ordre de bataille.

Depuis quelques jours, la nouvelle campagne d’affichage du FPÖ soulève polémiques et insultes. Ce sont les « évêques » des Eglises protestantes qui ont ouvert le bal en stigmatisant ses références chrétiennes, tandis que les apparatchiks parlementaires des Verts ont réitéré les insultes vieilles de soixante-dix ans (...)

Le 21 octobre, le FPÖ a présenté sa dernière campagne d’affichage avant le scrutin prévu pour le 4 décembre. Après la Toussaint, deux affiches seront placardées dans toute l’Autriche, sur les thèmes : «Décider dans votre sens» et «Pour l’Autriche avec le cœur et l’âme». Chacune d’elles, en portant la devise «Que Dieu me vienne en aide», affirme ainsi un «fort enracinement dans le système de valeurs de la culture chrétienne occidentale», ce qui le distingue de son rival agnostique van der Bellen. Le secrétaire général du FPÖ et directeur de campagne Herbert Kickl a déclaré que le candidat à la fonction suprême entendait défendre la référence à Dieu. Il a également prévenu que s’il remporte l’élection, Hofer prononcerait lors de sa prestation de serment cette prière chrétienne et prendrait ses décisions à la lumière des principes généraux du christianisme. «Nous voulons une patrie qui conserve et conservera ses spécificités autrichiennes», a-t-il souligné. Par ailleurs, Norbert Hofer aurait une forte conscience personnelle de l’histoire occidentale chrétienne (...)

Le 26 octobre, les représentants des églises protestantes, parmi  lesquels l’évêque luthérien Michael Bünker, lançaient leurs attaques. La prière «Que Dieu me vienne en aide» a provoqué leur indignation qu’ils ont exprimée en une formule magique : «Dieu ne se laisse pas instrumentaliser pour des intérêts personnels ou à des fins politiques.» (...)"

Commentaires

Olivier Monteil

Tous nos vœux de succès à Norbert Hofer pour la Présidence de l'Autriche.
Comme en France, les responsables chrétiens se distinguent par leur malhonnêteté et leur insupportable parti-pris.
Mais, comme en France, l'élan patriote sera bien plus fort que ces énièmes indignations d'un système mondialiste déconnecté du réel et à bout de souffle.

Tonton Jean

Qui aura le courage de tenir un pareil langage dans notre pauvre france?
"France, fille ainée de l'Eglise, qu'a-tu-fait des promesses de ton baptême?"

ohlala

""«Dieu ne se laisse pas instrumentaliser pour des intérêts personnels ou à des fins politiques.» (...)""" est ce là la vision que les évêques luthériens se font de la politique,
le bien commun, le bien de la nation leur importent-ils peu?

Xavier

Réjouissons-nous, car cette affiche a sans doute été inspirée par l'homélie du cardinal Schönborn, archevêque de Vienne, prononcée le 12 septembre dernier, fête du nom de Marie. L'archevêque a déploré que l'Europe méprise et dilapide son héritage chrétien et est, en conséquence, menacée par une troisième invasion musulmane.
Un sursaut salutaire pour l'Autriche actuelle ?

C.B.

Il est vrai que ce n'est pas en Autriche que les billets de banque portent la mention "nous croyons en Dieu"...

Marino

Nous nous souvenons que Dieu est, dans la compréhension chrétienne, le Dieu qui s’est révélé dans la Bible. Le Dieu de la Bible n’est pas un Dieu chrétien [sic] et occidental, mais un Dieu universel qui prend parti pour les faibles, les pauvres et les gens qui souffrent. De cette compréhension de Dieu résultent aussi l’engagement et une responsabilité particulière à l’égard des faibles dans notre société actuelle. En font partie tout particulièrement les réfugiés et les étrangers.

Faire appel à Dieu à des fins politiques et l’utiliser au moins indirectement pour attaquer d’autres cultures et religions en utilisant la notion d’Occident chrétien revient selon nous à abuser de son nom et de la religion.»

Riposte. L’un des commentateurs de ce communiqué, Gerhard Staudinger (Vienne), docteur en droit a, dans une réponse cinglante, rappelé les autorités protestantes à la réalité : « Votre point de vue est en contradiction avec la Constitution fédérale autrichienne (B-VG). Conformément à l’article 62 (1) de cette dernière, le président doit, lors de sa prise de fonction devant l’Assemblée fédérale, prêter serment, ce qui est explicitement réglementé par le paragraphe 2, et qui permet ‘l’ajout d’une conviction religieuse’. Alors même que le candidat Hofer annonce vouloir faire usage de son droit garanti par la Constitution, votre critique, quant à elle, laisse craindre que, lorsque vous nommez Hofer, vous visez en réalité la Constitution. Vos autres omissions théologiques, qui sont une affaire interne à vos Eglises, n’ont aucun intérêt. Un bon conseil : réfléchissez avant d’écrire!»

Etonnant que ces «gardiens de la foi chrétienne» ne mentionnent à aucun moment le Messie du christianisme, occultant ainsi la rupture entre le Nouveau et l’Ancien Testament! Peut-être eussent-ils accueilli plus favorablement des références à l’Islam? Auront-ils le courage d’entrer dans le débat juridique? Rien n’est moins sûr. Ils ont vite fait de nier l’Etat de droit dont ils ont plein la bouche lorsque celui-ci ne leur convient plus. Quoi qu’il en soit, ils auront bien involontairement contribué à la popularisation de la campagne de Norbert Hofer.

Stephe

Qu'attendiez vous d'autre des représentants de Luther?

Etienne

Pourquoi les convictions et les prières d'un candidat seraient-elles sous le contrôle d'un prélat, qu'il soit luthérien, catholique ou témoin de jehova ?

toto

@CB
"In God we trust" Nous mettons notre confiance en Dieu, nous nous abandonnons à Dieu. Croire, serait "believe".
Apparu en 1864 sur les pièces, puis 1957 sur les billets en dollars, il s'agit plutôt du Dieu-Mammon que beaucoup de gens idolâtrent à notre époque, via le capitalisme-communisme-calvinisme.
Pour ceux qui seraient surpris, je rappelle que le communisme est un capitalisme d'Etat et qu'il a la même origine, le refus du Christ Roi. Bonne fête.

controf

L'Autriche : c'est le meilleur et le pire : Otto de Habsbourg et A Hitler.
J'aime l'Autiche des Habsbourg, je déteste l'Autriche des socialistes nationaux, frères des socialistes français contemporains.

G.B.

Bravo M.Hofer! Extraordinaire !
Avec une telle affiche, Dieu lui donnera la victoire! Quel magnifique exemple de catholique engagé, que cela puisse faire se lever d'autres catholiques (fiers de l'être) pour gouverner!
En attendant prions pour la victoire de M.Hofer et vive l'Autriche !

Michael Jeaubelaux

Je crois malgré tout qu'il vaut mieux ne pas mêler Dieu à la politique...que ce soit en Autriche mais aussi en France!

tefortou

Toto et amis blogueurs

"In God we trust" Nous mettons notre confiance en Dieu, nous nous abandonnons à Dieu. Croire, serait "believe".
Apparu en 1864 sur les pièces, puis 1957 sur les billets en dollars, il s'agit du grand horloger, dieu des francs maçons.
Les américains ont mis en place une singerie avec serment sur la bible lors de l'élection de leur président (bible ouverte à une certaine page dont je ne me souviens plus), billet au triangle, capitale pleine de symboles francs maçons... et autres stupidités.

"In God we trust", en fait leur "God" est Satan.
Ca se vérifie tous les jours quand on prend le temps d'examiner l'identité, la politique, la société, la culture américaine.

Trash culture, death culture.

Tout ce qui vient de ce pays sent l'égout pour ne pas dire pire.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.