Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les charlatans du Planning familial
La France ne peut pas accueillir dignement l'ensemble des immigrés

Chronique quotidienne de l'Orient chrétien, avec SOS Chrétiens d'Orient

Le Salon Beige entame une chronique quotidienne sur la situation des chrétiens d'Orient, avec l'association SOS Chrétiens d'Orient, qui n'est plus à présenter, et dont les membres nous enverront des nouvelles de la situation de nos frères qui vivent dans leur chair la Passion de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Cette chronique sera publiée chaque jour en début de soirée. Elle ne remplace pas ce qui est publié régulièrement sur la page Facebook de l'association. Ce sera "notre 20h". Présentation de Charles de Meyer :

13995460_1444235008927281_1778328786706665147_o« C’est dans l’avion qui me ramène du Liban que je vous écris ces quelques lignes. Après avoir rencontré grecs-catholiques et maronites pendant quatre jours, nous avons pu prier Sainte Eudoxie à Baalbeck, lieu de son martyre pour la fête de la Toussaint. C’est en ces moments que le message de SOS Chrétiens d’Orient se cristallise : nous intervenons en urgence à Alep, Bagdad ou encore dans la plaine de Ninive pour un Bien qui nous dépasse.

Ce bien, ce sont les fruits qui pleuvent sur le monde par le témoignage du martyre des chrétientés orientales. En Jordanie, la désespérance sociale gagne les réfugiés syriaques et chaldéens. Au Liban, des enclaves chrétiennes risquent de disparaitre à la suite de la pression démographique d’autres communautés. En Syrie, nos équipes rebâtissent dans les villes libérées et agissent au mépris du danger dans des villes encore assiégées par les barbares islamistes. En Irak, enfin, nous avons besoin de tout le soutien possible pour reconstruire la plaine de Ninive et y rétablir un avenir possible pour les communautés chrétiennes. Ailleurs, SOS Chrétiens d’Orient affine ses capacités d’intervention en urgence, par exemple en Palestine ou en Egypte, et demain ailleurs…

Chers lecteurs du Salon Beige, vos encouragements matériels et spirituels sont le soutien dont nous avons besoin. C’est donc avec bonheur que nous entamons une collaboration qui devra mener à faire toujours davantage pour retisser le lien qui unit les deux poumons de la chrétienté. Avant qu’il ne soit trop tard… »

Charles de Meyer, Président de SOS Chrétiens d’Orient