Patrick Buisson : Les candidats à la primaire de la droite sont tous, à une exception près, des produits de l’endogamie partisane
Les veillées pour la vie pour promouvoir la culture de vie

La Conférence des évêques souhaite vivement travailler avec le Président Trump pour protéger la vie humaine de la naissance à la mort naturelle

Déclaration de Mgr Joseph E. Kurtz, archevêque de Louisville, Kentucky, Président de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis suite à l’élection du nouveau président Donald Trump :


Ciric_305914"Le peuple américain a fait le choix du prochain Président des États-Unis, des membres du Congrès comme de ceux des élus locaux. Je félicite Monsieur Trump et tous les élus d’hier. C’est maintenant le moment de s’engager dans la responsabilité de gouverner pour le bien de tous les citoyens.  Ne nous regardons pas à la lumière de ce qui nous divise, Démocrates, Républicains ou autres partis politiques, mais regardons plutôt le visage du Christ dans nos voisins, particulièrement ceux qui souffrent ou ceux qui pourraient être en désaccord avec nous.

Nous citoyens, ainsi que nos représentants élus, devrions nous souvenir des mots du Pape François quand il s’est adressé au Congrès des États-Unis l’année dernière : « Toutes les activités politiques doivent servir et promouvoir le bien des personnes humaines qui repose sur le respect de leur dignité ». Hier, des millions d’américains qui luttent pour trouver des chances de faire vivre leurs familles ont voté pour être entendus. Notre réponse sera simple : Nous entendons. La responsabilité d’aider et de soutenir la famille appartient à chacun de nous.

La Conférence des évêques souhaite vivement travailler avec le Président Trump pour protéger la vie humaine de la naissance -souvent vulnérable- à la mort naturelle. Nous plaidons pour que les politiques offrent des opportunités à tous, de toute croyance et de toute condition sociale. Nous tenons fortement à ce que nos frères et sœurs migrants ou réfugiés soient humainement accueillis sans pour autant compromettre notre sécurité. Nous attirons l’attention sur la violente persécution qui menace les chrétiens et les personnes d’autres religions dans le monde particulièrement au Moyen Orient. Nous serons attentifs à l’engagement de la nouvelle administration pour la liberté religieuse de notre pays, assurant les croyants de rester libres de proclamer la vérité humaine –homme/femme- et l’unique lien du mariage entre eux.

Toute élection apporte un nouveau départ. Certains peuvent se demander si pour un couple, le pays peut réconcilier le travail des deux conjoints et la promesse d’une union parfaite. A cause de l’espérance que le Christ apporte, je crois que Dieu nous donnera la force de soigner nos blessures et de nous unir.

Prions pour les dirigeants de la vie publique. Qu’ils puissent se montrer courageusement à la hauteur des responsabilités qui leur ont été confiées.  Et que chacun de nous, comme catholique, nous nous aidions les uns les autres à être des témoins fidèles et généreux de l’amour de dieu qui guérit les blessures."

Commentaires

poulakia

J'ai eu un choc ! j'ai cru qu'il s'agissait des évêques français !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.