Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La vraie minorité, ce sont les élites aveugles et méprisantes
Projet de loi de finances 2017 : des centaines de milliers d'euros pour le Planning familial

Pour la Conférence des Evêques de France, la fête de Noël est une fête de la paix

Et faut-il vraiment aller à la messe de Noël lorsque l'on est catholique ? Voici le communiqué incroyable de la CEF suite à la décision du Conseil d'Etat sur la présence de crèches :

"La Conférence des évêques de France (CEF) prend note de la décision du Conseil d’Etat concernant « les conditions de légalité de l’installation temporaire de crèches de Noël par des personnes publiques » comme elle avait pris connaissance des conclusions du rapporteur public.

L’Eglise a toujours affirmé que la crèche était un symbole religieux ainsi qu’un élément culturel qui prend, aujourd’hui, une place naturelle dans le paysage de Noël avec une présence plus ou moins forte selon les régions de France.

La CEF rappelle que la présence d’une crèche dans tous les bâtiments publics n’est pas une revendication de l’Eglise. Elle relève sa présence dans divers lieux publics, signe de l’attachement des français à cette tradition.

Les défis à affronter par notre société dépassent largement la question de la présence des crèches dans les bâtiments publics. Il s’agit de permettre à tous, croyants et non-croyants, de pouvoir affirmer leurs convictions pour construire ensemble une société où chacun est respecté.

Rien ne peut nous faire oublier que la fête de Noël est une fête de la paix et que c’est ensemble qu’il faut en préserver le sens."

Commentaires

jano


Avec les évêques rien d'impossible !!!
Connaissent-ils la naissance de notre Jésus?

Michel

La CEF est à l'évidence un organisme d'infiltration maçonnique au sein de l'Église de France, qui n'a donc strictement rien de catholique : la poignée d'évêques encore catholiques feraient bien de s'en retirer pour ne plus subir les oukases de ce Politburo et retrouver leur véritable liberté de pasteurs au service des âmes.

Jean-Louis THES

En somme la CEF est plutôt gênée par ces crèches dans les lieux publics... Il est tellement plus confortable de mettre la lampe sous le boisseau...

C.B.

"la fête de Noël est une fête de la paix"
Pas totalement faux, certes:
-première lecture, messe de la nuit (Is 9, 1-6): "[...] un enfant nous est né, un fils nous a été donné ; l'insigne du pouvoir est sur son épaule ; on proclame son nom : « Merveilleux-Conseiller, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix ». [...] la paix sera sans fin pour David [...]"
-évangile de cette même messe (Lc 2, 1-14): "[...] une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu'il aime. »"
-Alléluia de la messe de l'aurore
-première lecture de la messe du jour (Is 52, 7-10): "Comme il est beau de voir courir sur les montagnes le messager qui annonce la paix [...]"
sans oublier le Gloria.
(source: http://www.aelf.org/office-messe; on retrouve les mêmes textes dans la liturgie traditionnelle)
Mais n'aurait-il pas été plus logique d'écrire "la fête de Noël est AUSSI une fête de la paix", le message de la Bonne Nouvelle étant, sauf erreur de ma part, d'abord l'annonce du Salut?

Clovis

Je suggère que la CEF s'abstienne de faire des déclarations. Que les évêques apprennent par coeur le dernier livre du cardinal Sarah: " La force du silence" et en sous-titre: "contre la dictature du bruit".

Ainsi les pauvres fidèles "sans dents" qui se débattent déjà avec leurs problèmes personnels pour rencontrer le Christ ne seraient pas en plus sans arrêt déconcertés en lisant les platitudes païennes de la CEF.

sotec

La CEF et ceux qui la composent commencent sérieusement à nous échauffer les oreilles avec leur lâcheté et leur veulerie coutumières.

Arwen

Ç est cela... Et joyeuses fées de fin d année hein!
Signé: la CEF

arthur

Les textes de la CEF ne sont que de la bouillie pour chat et n'ont rien à voir avec la religion catholique. Leurs auteurs sont incultes au sens le plus extensif du terme.

SD-Vintage

" Il s’agit de permettre à tous, croyants et non-croyants, de pouvoir affirmer leurs convictions pour construire ensemble une société où chacun est respecté."
On dirait du SOS-Racisme. Ca ne veut rien dire mais ça ne mange pas de pain.

Le Forez

Cela fait longtemps qu ils ne sont plus écoutés , même à travers le journal la croix ( journal franc-maçon ) ; on peut dire qu ils prêchent dans le désert car tout le monde a compris que ce sont des infiltrés " humanistes" fm ( il y a bien eu dés les années 30 des communistes chez les prêtres et certains ont gravi les échelons jusqu'à à Rome) qui ont pour but de réduire à rien la doctrine de l Église. Donc à éviter ! C est le pendant syncrétique et noachide spirituel du N.O.M. Donc zéro !

gipsy

"C'est fete , fete en nos coeur " : La messe de noel est la plus fréquentée de l'année donc celle qui rapporte le plus à la quête...
Plus sérieusement :
.. Noël , fete de la paix ? Oui mais de la paix divine , celle qui réconcilie l'homme à son Createur, Dieu s' incarne pour nous sauver de l'enfer et apporter SA paix aux hommes de bonne volonté . Rien à voir avec la paix des hommes entre eux ! Je suis toujours surprise que les évêques oublient si facilement la dimension transcendantale de la pratique chrétienne ! Un peu comme ce fameux "baiser de paix" où dans la forme ancienne extra-ordinaire le prêtre en baisant l'autel va chercher la paix de Dieu pour la diffuser, et qui est devenu une poignée de main entre fidèles: version transcendantale contre version horizontale .

Stephe

La CEF reste dans le politiquement correct, ne fâcher ni les laicistes ni les barbus.

FR

Les catholiques sont-ils encore majoritaires au sein de la CEF ?

Exupéry

ça y est j'ai intégré leur logiciel de fonctionnement mental, je leur propose d'ajouter : "une fête de la paix, tout spécialement en l'honneur des migrants SDF, et des sans-papiers soumis aux dictas iniques des recensements tatillons"
Me vient cette paraphrase de celle qu'un grand chrétien de gauche (Maurice Clavel) adressait à des clercs marxistes :"Vous avez tellement peur d'être les derniers catholiques, que vous serez les derniers laïcistes!"

Sirius

" Croyez-vous que je suis venu pour apporter la paix ? Non, mais bien la division, le père contre le fils, le fils contre le père... ". Il est venu nous apporter non pas la paix, mais Sa Paix. Celle dont le Monde et son Prince ( et peut-être les évêques de la CEF ) ne veulent pas entendre parler.

DB

"Plus cons, c'est dur à trouver".Jean Yanne dans "2 heures moins le quart avant Jésus Christ"

clemsius

Le christ par sa naissance est venu nous apporter le salut. La paix sûrement mais il faut avant tout se remettre en question. Luc 14:26 Si quelqu'un vient à moi, et s'il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses soeurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple...Le parallèle de Matthieu 10:37 Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi; 38 celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n'est pas digne de moi.…C'est parce que nous sommes sauvés que nous pouvons offrir la paix par amour sans se soucier des conséquences sur Terre puisque nous ne sommes pas de ce monde.

Tonton Jean

Gloire à Dieu et paix sur terre aux hommes de bonne volonté

Marie Laure

Les évêques ramassent ce qu'ils ont semé .Plus de vocation;Ils ont vidé les églises et baissé leur frocs devant les bassesses du gouvernement
Bravo messieurs les évêques .Allez en PAIX

Henri

Il faut dire de notre coté , ce qu'est vraiment Noël " Stille Nacht, heilige Nacht" la fête de la naissance de notre Sauveur.
Il ne faut pas attendre la permission de nos évêques pour agir directement, agissons, en famille dans nos paroisses, dans nos relations, dans la rue, pour dire, chanter le vrai sens de Noël et ne nous occupons pas trop de ce que disent nos évêques. Nous n'avons pas leur prudence, nous savons que notre joie est libératrice pour tous, personne ne se scandalise de " la petite marchande d'allumettes.
Oui, finalement soyons nous-mêmes, simplement et nos évêques vont bien finir par nous suivre , libérés.....

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.