Jean-Frédéric Poisson : "Le traitement qui m'a été infligé par France 2 et France 3 est indigne"
Jean-Frédéric Poisson : "Le problème de l’homme contemporain, c’est le consumérisme"

Un ancien médecin-avorteur : "Votre génération peut réellement inverser l'avortement"

Très beau témoignage de conversion :

"Le Dr. Vansen Wong, médecin athée pratiquant les avortements, avait l’habitude de penser que l’avortement aide les femmes et leur donne la possibilité de choisir la vie qu’elles désirent pour elles-mêmes. Il avait d’ailleurs choisi cette pratique de la médecine pour apporter un regard bienveillant et dépourvu de jugement aux femmes faisant le choix d’avorter.

Docteur Wong était convaincu d’aider les femmes, en particulier les victimes de viols et celles dont la vie est menacée par leur grossesse. Il commença toutefois à revoir ses positions lorsqu’il comprit que de plus en plus de femmes avaient recours à des « avortements de confort ». Il raconte par exemple le cas d’une dame, qui avait avorté pour ne pas avoir à reporter son voyage en Europe.

Fatigué de pratiquer des avortements, Vansen Wong commence à requestionner ses pratiques. Evoquant le tube transparent utilisé pour aspirer le foetus lors d’un avortement, il déclare aujourd’hui :

« Il ressemble à un dispositif assez inoffensif… Il est flexible et de la taille d’une grande paille, mais il est responsable de la mort de millions d’enfants à naître. »

Après avoir eu recours à cette technique durant 7 ans, le médecin a finalement été pris d’un violent sentiment de culpabilité et de misère, qui l’a conduit dans une église. Dans cette église, il a découvert le message de l’Evangile et reçu l’amour et le pardon de Dieu.

« Chaque personne est créée à l’image de Dieu. »

Vansen Wong a finalement abandonné son poste. Il est désormais directeur médical du Centre de grossesses Alternatives à Sacramento. Chaque fois qu’il le peut, Wong dit aux personnes qu’il rencontre que l’avortement est «barbare» et «intolérable» et qu’il «n’a pas sa place dans une société civilisée. » Il espère que les générations futures aideront à freiner la pratique de l’avortement.

L'histoire un peu plus détaillée de sa conversion est ici.

Commentaires

arthur

Une hypothèse peut expliquer le fanatisme "religieux" des idolâtres de l'avortement: en compensation de l'abolition de la peine de mort pour les criminels certaines sectes auraient besoin de "consommer" de l'humain dès sa conception.

B.C.

Peut-être que dans 200 ans, on considérera l'avortement avec autant d'horreur que la traite des noirs pratiquée dans les siècles passés. Il y aura un consensus pour le condamner comme une pratique barbare du passé.
On accusera l'Eglise de ne pas l'avoir condamné alors que chacun sait qu'elle n'arrête pas de le faire depuis des décennies. C'est inscrit dans les Actes du Concile!
Il y a des gens très malins qui accusent l'Eglise de n'avoir pas dénoncé le commerce triangulaire en son temps: ce qui est faux. Plusieurs religieux et Papes l'ont fait.
Mais à l'époque, l'Eglise était accusée, comme maintenant, d'être contre l'air du temps et le progrès, en raison de la nécessité de mettre en valeur l'Amérique. Elle criait dans le désert comme aujourd'hui.

DUPORT

Ceci démontre de manière éclatante que si ce médecin (manifestement homme de bonne volonté, bonae voluntatis) avait reçu depuis le début une information claire et non manipulée, il n'aurait sans doute jamais pratiqué d'avortement...

Ce qui peut faire comprendre aux autres pourquoi on tente de les museler continuellement !!!
Et pourquoi l'affirmation forte et sans concession que l'avortement est un assassinat (et non un meurtre !!!) est la seule attitude possible pour un chrétien.

Oui ! Se taire tue !

goldwings

BC

Ca dépend de l'église...

Quand je vois le Conseil des évêques de France, je reste pantelant face à une telle veulerie et à une telle lâcheté.

A tel point que tous les franc maquereaux approuvent les déclarations du dit CEF lui même dirigé par un certain Pontier, accusé d'être franc maquereau.

Ca explique beaucoup de choses.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.