Présentation de l’association Eveilleurs d'Espérance
Ni libérales, ni socialistes, outils de libertés : les corporations, une solution d'avenir ?

"Ce sont des vies que l'on tue dans le ventre de leurs mères"

Dans l'Abécédaire de la France qui ne veut pas mourir de Robert Ménard, on ne trouve pas l'acronyme mensonger "IVG" mais le terme "avortement" :

6a00d83451619c69e201b7c89ba6be970b-320wi"L'avortement est un sujet interdit. Les féministes militantes disent : mon ventre m'appartient. C'est sans doute pour cela que, généralement, elles ne font pas d'enfants ou presque pas. Il y aurait une réflexion à mener de ce côté. Mais passons... Moi, je ne ferai la leçon à aucune femme qui avorte. Pas parce que je suis un homme et qu'un homme n'a rien à dire ou ressentir à ce sujet, mais parce que tout cela est trop sensible, au plein sens du terme, pour qu'on se permette de juger les gens, des gens dont, d'ailleurs, les vies et les motifs d'avortement sont très différents.

Pourtant, il y a une chose qui, de mon point de vue, est évident. Ce sont des vies que l'on tue dans le ventre de leurs mères. Pas des concepts philosophiques. Pas des cas scientifiques pour savoir si, à trois mois, ça va, on peut éliminer ce qui n'est pas une vie, mais à trois mois et un jour, ah non, là, ça y est c'est un bébé. Proclamer que l'embryon n'est pas une vie est une absurdité."