Bachar el-Assad : La France est déconnectée de la réalité syrienne
10 janvier : conférence du père Domergue sur les réseaux sociaux à Avignon

Pénurie de sang et don du sang par les personnes homosexuelles

L'établissement français lance un appel urgent aux dons du sang :

"La fin d’année a connu une forte baisse de fréquentation des sites de prélèvements. Les réserves s’amenuisent. Les besoins eux, restent constants. L’objectif de 100 000 poches de sang en réserve à fin décembre n’a pas été atteint, l’Etablissement français du sang n’en comptait que 88 000 à cette date."

Ce que ne dit pas l'article : d'anciens donneurs réguliers hésitent désormais à donner leur sang. En effet, depuis juillet, le don du sang est autorisé, sous certaines conditions, aux hommes homosexuels. Cette décision a été prise... CONTRE :

Pourquoi le CNE et l'Association Française des Hémophiles sont-ils contre l'ouverture du sang aux hommes homosexuels ? Parce que les hommes homosexuels représentent 43% des cas de séropositivité en France, soit presque la moitié.

Du coup, des donneurs de sang réguliers hésitent désormais à donner leur sang, car ils ne veulent pas ensuite être associés à un nouveau scandale du sang contaminé, comme ce fut le cas avec un précédent gouvernement socialiste dans les années 80.