Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'oligarchie contestée veut instituer un ministère occulte de la vérité
Ile de France : Sens Commun retire un livret LGBT/porno des écoles

Situation en Syrie, suite (9)

La situation en Syrie ces trois dernières semaines a vu les évolutions majeures suivantes.

La poursuite des combats fratricides entre factions rebelles ou terroristes concurrentes dans la province d’Idlib, au Nord-Ouest du pays.

Le renforcement couronné de succès des défenses syriennes à Deir-Es-Zor, dans les confins orientaux du pays, suite à l’offensive initialement victorieuse du pseudo-Etat islamiste, grâce à la combattivité des forces syriennes et à l’implication des forces aériennes russes, au sujet desquels on a maintenant plus de détails.

Le développement lent et méthodique de la contre-offensive des forces syriennes et de leurs alliés dans le centre-Est du pays en direction de Palmyre, avec l’extension de la zone contrôlée autour de la base aérienne de Tiyas, point névralgique de la zone.

Une offensive rapide et victorieuse des forces syriennes au Nord-Est d’Alep, en direction de la ville d’Al-Bab, point d’appui du pseudo-Etat islamiste (pEI), qui devrait se trouver prochainement encerclé, au Nord-Ouest, Nord et Nord-Est par les forces turques et les milices pro-turques, au Sud-Ouest et Sud par les forces syriennes. Le mouvement rapide des forces syriennes a été semble t’il facilité par le fait que les forces du pEI se sont repliées pratiquement sans combattre, alors que les nombreuses positions sophistiquées qu’elles avaient aménagées sur le terrain leur auraient permis de livrer un combat retardateur très meurtrier. Sans doute le pEI a-t-il prévu de porter son effort défensif ailleurs…

L’action vers Al-Bab a été accompagnée des premières frappes aériennes coordonnées entre la Russie et la Turquie. Coordination qui reste perfectible, puisque les forces russes ont accidentellement causé des pertes cette semaine à l’armée turque. Par ailleurs, comme on pouvait le craindre, ce rapprochement géographique entre frères ennemis du Proche-Orient n’est pas sans risque, puisque quelques accrochages auraient eu lieu entre milices pro-turques et forces syriennes.

Plus au Sud, dans les environs de Damas, on note essentiellement la reprise complète de la zone du Wadi Baradai, au Nord-Ouest de la capitale, qui permet à celle-ci d’avoir accès librement à sa principale source d’approvisionnement en eau. D'une façon générale, la situation de la capitale syrienne s'est nettement améliorée depuis 2012 comme le montrent ces cartes.

Enfin, les éléments principaux du groupe aéronaval russe sont rentrés dans leurs bases de la flotte du Nord, tandis que de premières leçons commencent à être tirées de cet engagement.

Par ailleurs, le site Anna-news, auquel nous nous référons depuis plusieurs années pour la situation en Syrie, parce qu'il dispose sur place d'équipes permanentes depuis le début du conflit, a mis en ligne cette rétrospective sur Alep. ATTENTION ELLE CONTIENT DES SCENES QUI PEUVENT ETRE CHOQUANTES. La vidéo est sous-titrée en anglais.

Toutes ces informations proviennent de sources plutôt pro syriennes et peuvent être sujettes à discussion. Je suis preneuse d’éléments susceptibles de les enrichir.

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.