Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le grand remplacement (qui n'existe pas) par les mariages mixtes
Samedi 18 Mars 2017 à Bourges : conférence de Marc Fromager

Rejet de l’amendement pour protéger les droits des personnes handicapées à naître

Capture d’écran 2017-03-13 à 19.44.25Nous avions diffusé le plaidoyer pour la vie d’un Lord né handicapé, Lord Shinkwin, appelant la Chambre des Lords à soutenir son projet d’amendement de la loi sur l’avortement. Au Royaume-Uni, le délai légal pour avorter est de 24 semaines. Ce plafond est simplement levé dans le cas de la mise en évidence d’un handicap in utero. Un enfant à naître déclaré handicapé, peut donc être avorté à n’importe quel stade de la grossesse, y compris dans les derniers jours. Comme en France. Le projet d’amendement intitulé, “Prévoir l’égalité des personnes handicapées en matière d’avortement”, entendait protéger les droits des personnes handicapées à naître. 

Il a été rejeté. Lord Shinkwin a déclaré:

«Ce que je ne comprends pas, c'est que, après la naissance, je peux être assez bon pour que le premier ministre et la reine m'envoient à la Chambre des lords, mais avant la naissance, je fais partie d'un groupe de personnes souffrant de maladies congénitales qui sont systématiquement tuées."