Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



1er mai : pèlerinage pour confier la France à Saint Michel, entre Tarascon et Saint-Michel de Frigolet
Terre et Famille présente son programme paysan

Embrasser Sens Commun c'est tourner le dos à la République

Selon Emmanuel Macron, critiquant François Fillon :

"Ils ont décidé de tourner le dos à la République pour embrasser Sens commun. Eh bien, honte à eux !". "Qu'ils suivent cette route poursuivant le Front national. Nous, nous sommes là et nous allons gagner!"

C'est avec des arguments comme celui-là que François Fillon va lui passer devant.

Commentaires

Marcos

Ne rions pas trop. Le ralliement d'Estrosi préfigure celui de Fillon à Macron entre les deux tours. Ou celui de Macron à Fillon, allez donc savoir...

Jim

C'est vraiment du grand n'importe quoi. Comme quoi, c'est un bien un combat pour les traditions... Elles dérangent... C'est bon signe. Alors activons nous pour les proteger.

aldo

Un combat entre la civilisation judeo musulmane et la civilisation chrétienne.
Qui n'est pas avec moi est contre moi...
Les judeo quelque chose sont ils avec le Christ?

lapaladine

Voilà un avant goût de ce que sera le “règne” de Macron si par malheur il était élu!!!
Cet homme est foncièrement méchant, c’est Satan en personne et les “marcheurs” ses Illuminati.

Comme j’ai pu lire à plusieurs reprises dans des articles, Macron c’est le totalitarisme du politiquement correct et de la pensée unique de gauche. La France deviendrait le pays du roman “1984” de Georges Orwell dans lequel la liberté d'expression n’existe plus. Toutes les pensées sont minutieusement surveillées, et d’immenses affiches sont placardées dans les rues, indiquant à tous que « Big Brother vous regarde ».

Michel

Qu'on m'explique pourquoi c'est honteux de "tourner le dos à la République" laïcarde, avorteuse et marieuse contre-nature... C'est au contraire un honneur et une fierté que de combattre la Gueuse maçonnique !

Raymond Denisson

Poujadasse, un des principaux pourrisseurs de la campagne électorale. Ses instructions sont claires : pour Marine Le Pen, comme pour François Fillon, tout faire pour les empêcher de présenter leurs programmes en multipliant les diversions malhonnêtes. Pour Macron, c’est le tapis rouge, pas de questionnement pouvant vraiment le gêner, une complicité totale.

scat

Non seulement il ment sur le fond (Sens commun ne représente rien, peu influent sur Fillon et est bien tiède sur les idées) mais en plus il rend service à Fillon en lui collant une étiquette droitière, (ce qui va amener les électeurs de droite vers Fillon), au moment oû Fillon se gauchise ...

vraiment TOUT FAUX le gars

Marcos

"Tourner le dos", c'est une obsession chez lui...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.