Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le Texas Bar : de la clientèle gay à la nouvelle évangélisation
Concerts des Petits chanteurs de Saint Dominique les 23 et 24 juin au Vésinet (78) et à Ville d’Avray (92)

Législatives - Nathalie Le Guen (SIEL) : "Je serais à même de faire une alliance avec le PCD"

Nathalie Le Guen, candidate du SIEL sur la 3ème circonscription de la Gironde, a accepté de répondre à nos questions.

Pourquoi êtes-vous candidate ?

PGaFt4WNEtant conseillère municipale de Bégles depuis 2014 et conseillère régionale depuis 2015, il m’apparaît comme légitime de me présenter dans la circonscription ou je vis depuis dix ans. Dans le but d’ancrer le SIEL et son programme dans cette circonscription aux mains de Noël Mamère depuis 30 ans ;  celui-ci bafouant la laïcité en tant que promoteur des signes ostentatoires relevant de la religion musulmane ; dans une volonté de destruction de nos valeurs chrétiennes. Bon nombre de citoyens habitant sur la partie de Bordeaux incluse dans la circonscription se retrouvent d’ailleurs à cause d’eux, dans l’obligation de subir cette insécurité grandissante due à l’invasion migratoire.

N'êtes-vous pas en train de diviser la droite ?

Absolument pas, preuve en est, que, sur ma circonscription parmi les 22 candidats en lice, je suis la seule à me présenter sous l’étiquette divers droite, en effet, l’unique candidat LR associé à l’UDI, au centre et à CPNT ne représente en définitive que la droite molle, à savoir celle représentée par le premier ministre de M Macron.

D’autre part, le candidat FN, ex MNR, ex RPR, ex RBM ne représente finalement qu’un programme qui s’est gauchisé au fil des derniers mois, je rappelle d’ailleurs afin de consolider mes propos, que la secrétaire départementale du FN vient de tendre la main aux LR dans les medias locaux et régionaux afin de travailler avec eux dans un avenir proche.

En conclusion je ne suis pas la candidate qui divise je suis l’unique candidate de la vérité.

Si vous êtes élu, serez-vous favorable pour former un groupe parlementaire avec des élus d'autres partis, qu'ils soient de LR, du PCD, de DLF, du FN... ?

Je n’ai pas quitté le FN gauchisant pour jouer avec eux la politique de la main tendue dans un hémicycle, quant à DLF il serait préférable et honnête pour tous, que Nicolas Dupont-Aignan exprime réellement ce qu’il souhaite : travailler avec Marine Le Pen ou continuer à travailler seul comme il l’a fait pendant si longtemps ; en revanche je pense très objectivement que je serais à même de faire une alliance avec le PCD  avec lequel nous partageons des valeurs communes.

Comment concevez-vous votre rôle de député ? 

Etre au plus proche des administrés de ma circonscription, prendre en compte leurs doléances dans la continuité de notre programme avec comme finalité servir la nation.

Quelle est votre ambition pour le territoire ? 

La sécurité, la proximité des services publics et leur non disparition. Bannir définitivement les zones de non droit, les squatteurs et participer activement à la remigration. Redynamiser les  centres villes qui meurent à petit feu au profit des zones commerciales. 

Trouvez-vous moral d’embaucher comme Attachés Parlementaires des personnes de son entourage plutôt que des gens diplômés ?

Totalement contre : Il est extrêmement choquant de constater que des élus de la république, y compris les conseillers régionaux ou départementaux aient pu profiter d’autant de largesses du système pendant des années, je considère cette pratique comme immorale puisque, in fine il s’agit de l’argent du contribuable.

Quelle sera la première loi que vous proposerez à l’Assemblée Nationale ? Et la première que vous souhaiteriez voir abrogée ?

1re loi proposée : la fin du collège unique.

1ère loi à voir abrogée : le regroupement familial

Légalisation du cannabis : pour ou contre ?

Contre absolument.

Légalisation de l’euthanasie : pour ou contre ?

Contre, une éventuelle loi qui irait en ce sens serait la porte ouverte à toutes les dérives médicales.

Que pensez-vous du mandat unique dans le temps ? 

Pour. La politique ne doit pas être considéré comme un métier. L’élu est au service des électeurs à travers un mandat, lequel requiert des exigences en matière de discernement. Cependant, chaque citoyen prêt à défendre nos valeurs devrait pouvoir relayer ceux qui les ont déjà portées !