Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



A Lampedusa, les électeurs se fichent du Prix de la Paix de l’ONU
Voilà où les ONG vont récupérer les migrants clandestins lors de leurs "sauvetages" (mise à jour)

Le féminisme : priorité du nouveau ministre des Armées, Sylvie Goulard [Add.]

C'est une initiative pour le moins déroutante, pour rester poli, de la ministre des armées, Sylvie Goulard. On se demande bien quel est l'intérêt de faire du féminisme ou du communautarisme sexuel à l'heure où le budget des armées est menacé d'une réduction de 2,66 milliards d'euros, où l'augmentation de ce même budget à 2% du PIB semble être désormais incompatible avec le programme de Macron et où la sécurité des Français et des Européens est un enjeu majeur :

"La ministre des Armées a lancé une invitation à ses collègues ministres de la Défense, des femmes qui occupent "des postes de premier plan dans la sécurité et la défense de l'Europe" et qui ont "quelque chose de particulier à apporter".

Sylvie Goulard souhaiterait les réunir le 13  juillet "pour une séance de réflexion, suivie d'un moment de convivialité" puis de la traditionnelle réception à l'Hôtel de Brienne et, enfin, du défilé du 14 juillet (...)"

Addendum : Sylvie Goulard ayant démissionné de son poste de ministre des armée aujourd'hui n'aura pas l'occasion de porter à termes ce projet majeur pour nos armées et la Défense en général...

Commentaires

nemo

Espérons que Jeanne d'Arc sera citée comme modèle ?....
on peut toujours rêver ....

Irishman

@ Nemo :

Vous allez voir qu'avant peu, ce ne seront plus que les femmes qui commanderont dans les forces armées !

Je sais très bien qu'elles assurent parfaitement au niveau "mili", avec même plus de sérieux que les hommes, mais moi je suis de la vieille école : les femmes n'ont pas à faire partie des forces combattantes parce que ce n'est pas leur rôle !

C.B.

Lu ici http://www.bfmtv.com/politique/la-ministre-des-armees-sylvie-goulard-quitte-le-gouvernement-1190287.html (10 h ce matin du 20 juin 2017)
"La ministre des Armées Sylvie Goulard a annoncé ce mardi, dans un communiqué, sa décision de quitter le gouvernement pour pouvoir "démontrer librement (s)a bonne foi" dans l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs présumés au MoDem."
"Dans l’hypothèse où l’enquête préliminaire visant le Modem conduirait à vérifier les conditions d’emploi de mes assistants au Parlement européen, je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi et tout le travail que j’y ai accompli", ajoute-t-elle.
Du coup, elle annule sa visite au Salon du Bourget.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.