Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Hervé de Lépinau : "Nous payons le prix de la fin de campagne présidentielle du Front national"
Jacques Bompard : « Je représente une union de la droite cohérente et réelle, au service du bien commun »

"On connaissait les racailles à capuches. Les racailles à loden ne valent guère mieux"

Tribune de Nicolas Gauthier sur Boulevard Voltaire :

"Il y a parfois de sacrés énervements, mais aussi de saintes colères. La preuve par Henri Guaino, candidat malheureux de la deuxième circonscription parisienne, et éliminé dès le premier tour avec moins de 5 % des voix. Ce dimanche dernier, convié sur BFM TV à commenter le premier tour des élections législatives, l’homme s’est donc lâché de la plus belle manière qui soit, assurant que l’électorat l’ayant défait était tout bonnement « à vomir » !

Les bobos d’un côté, qui sont dans l’entre-soi de leur égoïsme. Et puis, il y a cette espèce de bourgeoisie traditionnelle de droite. Celle qui va à la messe, qui amène ses enfants au catéchisme et qui, après, vote pour un type qui, pendant trente ans, s’est arrangé, a triché par tous les moyens. »

​‌”Rock and roll sur le plateau ! Les journalistes lui demandent s’il ne s’agirait pas un peu, là, d’une sorte de « manque de respect »… Réponse : « Oui, bien sûr, et alors ? »

Il est vrai que, dans la circonscription en question, le très en marche Gilles Le Gendre caracolait en tête (41,8%), loin devant Nathalie Kosciusko-Morizet (18, %), laquelle était évidemment soutenue par François Fillon et Alain Juppé (...). Du coup, Henri Guaino abandonne la politique, non sans en remettre une seconde couche, dès le lendemain, sur LCI (...) :

« Cette droite traditionnelle, cette couche sociologique sur laquelle finalement la droite républicaine et du centre s’est repliée après avoir perdu l’électorat populaire, les classes moyennes inférieures. […] Ce qui me choque, dans cet électorat, c’est cette distorsion entre la morale affichée, les valeurs soi-disant défendues et leur comportement.

Il est un fait que les militants de Sens commun, pourtant fort influents dans ce très chic arrondissement de la capitale, ne se sont guère mobilisés pour Henri Guaino, pourtant naguère aux avant-postes de la Manif pour tous

Il en est un autre que cet orphelin autodidacte, gaulliste de gauche à la forte fibre sociale, n’a jamais véritablement fait partie de la « caste » ; il en paye aujourd’hui le prix. Dans la dixième circonscription de Rambouillet, Jean-Frédéric Poisson vient d’essuyer semblable camouflet, ne totalisant que 19,12% des suffrages, contre Aurore Bergé, candidate macroniste poussée à marche forcée par Alain Juppé, qui frôle l’élection dès le premier tour avec 46,63% des voix.

Et ce n’est, fort du seul soutien de François Le Hot, candidat du Front national (9%), que ce rugbyman rugueux, catholique, plus de conviction que de naissance, candidat malheureux à la primaire de la droite et du centre, et alors torpillé par ses meilleurs amis de Sens commun, se prépare à un second tour des plus délicats (...)​‌

Trahison des clercs ou peur des bien-pensants, quelles que soient les références littéraires, la réalité est là, tandis que le récent passé s’en revient éternellement frapper à nos portes. Qu’elle se nomme orléaniste, giscardienne, chiraquienne, balladurienne ou macronienne, cette droite conservatrice ne se sera finalement battue que pour la seule conservation de ses petits privilèges. Lutte des classes ? Quelle horreur… Lutte des castes ? On comprend déjà mieux…

On connaissait les racailles à capuches. Les racailles à loden ne valent guère mieux. Mais, au moins, les premières, de longue date macronisées, luttent-elles pour leurs intérêts immédiats, tandis qu’entre deux génuflexions, les secondes scient la branche sur laquelle elles sont depuis trop longtemps vautrées, regardant disparaître un monde qui leur échappe, telles des vaches qui contempleraient les trains qui passent. Mais quelle importance, tant qu’on peut s’énerver en lisant Yvan Rioufol dans Le Figaro ou acheter le dernier Éric Zemmour, que jamais on ne lira, mais qui sera élégamment abandonné sur la table basse du salon, entre deux vases chinois garantis d’époque ? (...)"

Commentaires

JPO

Sépulcres blanchis !

AML

Oui, Guaino peut être en colère. Je le suis aussi !! J'ai voté au premier tour des législatives dimanche dernier, mais dimanche prochain, pour la première fois depuis que je peux voter, je ne voterai pas. En effet, sur qui porter son vote : il reste dans ma circonscription, un candidat "en marche" et un "républicain". Autant dire que c'est chou vert et vert chou quand on se souvient de l'appel à voter Macron au soir du premier tour des présidentielles... Dans tous les cas je serai "cocu" !!! Alors je ne vais pas en plus me déplacer !

San Juan

Trop facile de critiquer les catholiques en s'imaginant qu'ils n'ont pas de divisions (blindées)et que donc on ne risque rien à les insulter. Pourquoi ne pas penser, plutôt, que la république, ses valeurs inversées et sa soi disant démocratie est en train de claboter ? La république ne faisant pas la Volonté de Dieu mais faisant exactement le contraire, pourquoi s'imaginer niaisement qu'elle perdurera ?

René Clémenti

Il n'y a rien à ajouter.
Ici, à Versailles, Macron, à l'appel du maire François de Mazières, a fait au second tour des présidentielles un score plus gros que la moyenne nationale (!)... c'est dire si Nicolas Gauthier est dans le vrai!
C'est pour cela que je n'irai pas voter dimanche pour François-Xavier Bellamy, malgré l'appel de "notre" candidat, François Billot de Lochner.
Les Versaillais ont voulu Macron, ils auront Macron!

Antoine

Par delà le style polémique, il faut reconnaître au FN de MLP d'avoir eu cette intuition de cette situation et d'avoir compris la nécessité de se tourner davantage vers les classes populaires (ce qui permettait aussi une certaine dédiabolisation - mais à poser le problème de la crédibilité).

C'est la raison pour laquelle la critique de l'actuel FN doit se faire avec discernement.

En grande partie et contrairement à ce que l'on lit, la ligne Buisson et cie me semble invalidée par les résultats de cette élection (comme le montrait aussi les primaires de LR, et des résultats du 1er et 2ème tour).

Chantal de Thoury

Tout a fait d'accord avec Nicolas Gauthier, je suis née dans ce milieu d'un père non aveugle politiquement qui a toujours été d'une grande droiture politique. Lui et moi avons toujours été écoeurés des positions politiques des membres de notre famille où le vote du portefeuille a toujours guidé leur choix. Dieu merci Mon mari et moi avons pu transmettre le sens de l'honneur a Notre descendance qui majoritairement reste droite.
Chantal de Thoury née Sainsère.

majacquet

J'aime bien Henri Guaino, Mais :

Il lui aura fallu trente années pour découvrir cela .....!?

esprit libre

Le bon Nicolas Gauthier s'emporte et... Dieu que c'est bon !
Il est évident qu'à la sortie de bien des messes il y aurait des coups de mitres à donner sur tous ces pitres.
Ils ont voulu leur Chouchou Macron, ils l'ont... Mais nous aussi, la mort dans l'âme, et la France, déjà avilie par François Hollande, pourra être vendue au marché par son nouveau geôlier pour qui elle n'est que la filiale d'un conglomérat.

fh

Cette analyse n'a pas grand sens (en particulier la sortie anti-catholique). La 'droite' dont il est question ici, correspond au 'marais' de la période révolutionnaire. Gens pas très intéressants, toujours du côté du manche. Une bonne part avait voté pour la mort du roi. Guaino, de culture républicaine, ne se pose pas la question de fond de l'organisation politique la plus convenable pour la France.

c'est ici

Aurore Bergé, est-ce bien la délatrice qui a infiltré IVG.net ?
Si oui, les Versaillais ne sont pas très regardants, ni très difficiles.

remy

En province, une part des cathos pratiquants t effectivement voté Macron, les plus ignares ou les moins intéressées au fait politique, mais pas la majorité.
Vote FN dans la moyenne nationale, léger survote pour la droite parlementaire, et beaucoup d'abstention, même si c'est moins qu'au national.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.