Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



A découvrir dans le Figaro, le portrait de Simone Weil
Les islamistes d'Al Nosra chassés du Liban

Une enquête ouverte pour savoir pourquoi un bébé a pu survivre à un avortement sensé le tuer

Attention, c'est glauque car il s'agit avant tout d'un enfant, d'un petit homme : 

"Jeudi, le bébé né après une tentative d’interruption médicale de grossesse a passé des examens médicaux, au CHRU de Lille, rapporte le Courrier Picard. Atteint d’une malformation cérébrale, l’enfant est désormais inopérable à cause du produit utilisé pour mettre fin à la grossesse.

Injecté directement via le cordon ombilical, cette substance aurait entraîné l’apparition de taches sur la partie du cerveau de l’enfant qui n’était pas atteinte. « Selon les médecins, l’arrêt cardiaque a privé le bébé d’oxygène et cela rend notre enfant inopérable alors qu’avant, on aurait pu tenter quelque chose », a déclaré le père du nourrisson à nos confrères".

La question est clairement posée : pourquoi l'enfant vit-il alors que l'avortement devait le tuer?

Commentaires

clemsius

Voilà les conséquences de l'inversion des valeurs. Le bien devient mauvais et le mauvais devient bien. À l'heure actuelle certains arrivent encore à se poser des questions mais jusqu'à quand? Là l'hôpital risque d'être puni de ne pas avoir tué et on trouvera ça bien...

Cyrano de Haddock

L'horreur car il saura que ses parents ont voulu le tuer...
Il pourra porter plainte contre tout le monde...

Olivier

C'est terrible pour les parents.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.